Le Chaos dans Glorantha

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Le Chaos dans Glorantha

Image

Jeff Richard:

Le Chaos n'est pas "naturel". Il est entré dans le cosmos par les fissures causées par la Guerre des Dieux. Le Chaos ne reconnaît pas les limites de l'univers naturel et moral. Comme l'a dit quelqu'un, le Chaos veut être dans le monde, mais pas en faire partie.

Cela terrifie à juste titre les êtres qui défendent l'univers naturel et moral. Rashorana s'employa à calmer les dieux effrayés et à leur apprendre à ne pas avoir peur. Trois d'entre eux découvrirent qu'ils pouvaient utiliser les peurs des autres à leurs propres fins. L'une des premières choses qu'ils firent fut de détruire Rashorna pour garder ses secrets pour eux.

Ces meurtriers formaient le Trio impie. Ils s'unirent et pervertirent leur nature pour fabriquer leur arme de haine et de vengeance. Ils tissèrent un grand rituel magique d'une puissance bien supérieure à tout ce qui avait été accompli auparavant, car ils avaient découvert la merveille et la puissance du Chaos primordial, et s'en servirent pour se renforcer magiquement en vue de ce qui allait suivre. Ils se livrèrent ensuite à leurs rituels de naissance du Chaos.

Le produit de ce rituel fut Wakboth, le mal moral du monde. Cette entité insensée et terrifiante est le fruit d'un mépris aveugle de la vie, et elle soutient une destruction brutale et continue. Tordu et immonde, Wakboth est le profanateur du monde. Son existence est une pure insulte, puisque le monde était de toute façon condamné, et il aggrave la douleur de tous ceux qui sont concernés.

Kajabor est une autre entité majeure du Chaos dont l'apparition coïncide avec celle de Wakboth, et les deux sont souvent confondus. Kajabor est le maître de l'entropie dans le monde. Souvent appelé Tueur-de-Dieux, Trou Noir ou Grande Peur, il détruit tous les vestiges de matière ou d'énergie, annihilant toute possibilité d'individualité ou d'unité. Les entités tuées par Kajabor ne sont jamais revenues, et souvent même leurs noms ont été perdus après avoir été retirés de l'univers.

Après avoir vaincu les dieux et détruit le monde et ses habitants, Kajabor et Wakboth ont commencé à se dévorer l'un l'autre. La croyance la plus répandue veut que Kajabor ait été tué par Wakboth, laissant le profanateur du monde affronter le Taureau Tempête et le dieu de l'entropie affronter les forces des morts. Cette théorie a beaucoup de force, car le monde terrestre (reconstruit plus tard) est généralement considéré comme l'origine de l'immoralité, tandis que la combinaison de l'entropie et de l'existence a créé le Temps, qui règne désormais sur le cosmos.

Kajabor est la Grande Peur, et c'est ce qui a motivé les peuples et les dieux à suivre une corruption telle que celle de Wakboth. Pour cette raison, Kajabor est autant l'ennemi que Wakboth, même s'il est totalement impersonnel. Wakboth offrait d'immenses avantages à ses partisans et beaucoup d'entre eux se sont tournés vers les voies de Wakboth à des fins égoïstes (comme Vivamort, Seseine et Bagog). D'autres entités du Chaos envahirent les fissures du cosmos brisé, comme Krarsht et Tien. Les régions conquises furent remplies de bave et rejoignirent le suintement malveillant connu sous le nom de Pocharngo, le dieu Gorp.

Ces notes ont pour but de rappeler ce qu'est le Chaos, pourquoi les dieux et les peuples le craignent à juste titre, et pourquoi Kajabor et Wakboth ont motivé quelques dieux, comme les Porteurs de Lumière, à prendre courage et à tenter l'impossible. Lorsque nous pensons aux Grandes Ténèbres, c'est la toile de fond - la victoire de Wakboth et de Kajabor sur les dieux et les mortels.

Mais il y a aussi la possibilité que le Chaos - défini comme cette chose inconnaissable qui se trouve à l'extérieur du cosmos et qui n'en fait pas partie - n'est pas nécessairement à craindre. L'inconnaissable permet l'impossible, et ce n'est pas nécessairement le mal moral ou l'entropie.

Cependant, le Trio impie nous montre que supprimer la peur de l'inconnaissable peut nous conduire à des maux bien pires. Encore une fois, pas nécessairement, mais il faut reconnaître que c'est aussi présent.
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Les philosophes identifient trois catégories de Chaos dans le monde :

1. Les intrusions de l'extérieur : Il s'agit d'entités telles que Wakboth, Kajabor, le Chaos Primal, Krarsht, Pocharngo, Tien, Cacodemon, etc.

2. Les entités qui ont volontairement embrassé le Chaos pour gagner en puissance. Cela inclut des entités telles que Thed, Mallia, Vivamort, Seseine, Gark, etc.

3. Les entités qui ont été involontairement contaminées par le Chaos. Il s'agit d'entités telles que la Chauve-souris Pourpre, Bagog, Telmor, etc.

Une quatrième catégorie est parfois évoquée : il s'agit des entités créées dans le Temps en utilisant le Chaos pour réaliser l'impossible. Il s'agit notamment de la Déesse Rouge et de Nysalor.


Le Trio Impie (Ragnaglar, Mallia et Thed), d'après un concept art de Rhonda Libbey

Image
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Ajouts au 1er message:

Nick Brooke:
Le culte du Taureau Tempête vous dira que Wakboth est toujours en vie, bien qu'écrasé sous le Bloc, et que c'est la raison pour laquelle ils font payer aux marchands un prix aussi exorbitant pour les fragments de Pierre de Vérité. (Si vous pouvez encore trouver des Taureaux Tempêtes à Prax, de nos jours : la plupart d'entre eux semblent avoir chevauché vers l'Occident avec Argrath Taureau Blanc, laissant ce précieux Bloc relativement sans surveillance, ce qui explique assez bien certains événements ultérieurs).

Le Temps est le rejeton bâtard d'Arachne Solara et du Diable, la fusion de l'entropie et de l'existence.

Le mal moral et la décadence entropique sont partout visibles, si vous regardez autour de vous : c'est comme s'ils étaient omniprésents dans le monde tel qu'il a été refait par le Grand Compromis. Peut-être que quelqu'un d'intelligent devrait se pencher sur les moyens d'y remédier ?

Jeff Richard:
Ni Wakboth ni Kajabor n'ont de culte dans le Temps. Certains philosophes prétendent que c'est parce que les deux se manifestent déjà de manière inhérente dans le monde terrestre sous la forme du mal et de l'entropie. D'autres prétendent que c'est parce que Wakboth est physiquement piégé sous l'Aiguille [du moins, ce qu'il en reste: le Bloc] et qu'il est impossible de communiquer avec lui tant qu'il n'a pas été libéré, et que Kajabor a été dévoré par la Femme Araignée. D'autres encore affirment que Wakboth et Kajabor sont présents en tant que Chaos primordial dans ce monde, et qu'ils sont vénérés chaque fois que le Chaos est présent.
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

La Déesse Rouge et le Chaos

En 1220 ST, de grands bouleversements se produisirent sur la terre de Peloria, présageant un événement qui allait changer le monde du tout au tout. C'était la naissance de la Déesse Rouge. Sa naissance est le fruit d'un sort magique longuement mûri qui s'est achevé par un événement extraordinaire. Certains disent que la déesse était un esprit brisé de l'Äge des Dieux qui a été ressuscité par les Sept Mères. Personne ne connaît ses parents.

Les pouvoirs étranges de la Déesse Rouge ont suscité la peur et la méfiance des peuples et des divinités qui l'entourent, et ses débuts ont été marqués par des combats et des victoires. Ses combats ont d'abord été temporaires, puis elle s'est lancée dans une grande quête héroïque à la recherche d'elle-même et de ses pouvoirs intérieurs secrets. Elle fut absente pendant des années ; ses terres tombèrent en ruine tandis que ses ennemis les écrasaient peu à peu. Enfin, elle réapparut, cette fois à la tête de la Chauve-souris pourpre, et sema la terreur devant elle. Par la suite, avec la Chauve-souris et son armée, elle poursuivit ses conquêtes.

La Déesse Rouge a rencontré et vaincu plusieurs divinités étranges au cours de ses conquêtes héroïques, dont on dit qu'elles font partie de la source de ses pouvoirs étranges. Ces dieux comprennent Arachne Solara et Nysalor, et les philosophes disent qu'elle est également intime avec le Temps. Pour les dieux du monde, il s'agit là de pouvoirs étranges, et beaucoup la craignent et s'en méfient encore.

Heureusement, la Déesse Rouge ne cautionne aucunement le culte répandu des entités du Chaos qui suivent la voie du Diable et tombent dans la dépravation morale. La religion et l'État ne l'interdisent pas non plus, comme l'exige leur philosophie. Les dirigeants sont habiles à manipuler les résultats si les gens tombent dans les voies des dieux chaotiques. L'histoire Lunar contient des leçons de généraux et de prêtres qui ont mal tourné, et les désignent comme de mauvais exemples.

De par sa foi, l'Empire Lunar doit accepter le Chaos et en faire usage si nécessaire. La Chauve-souris pourpre en est un exemple, tout comme le régiment de vampires qui, selon les rumeurs, s'entraînerait dans les montagnes de Peloria. Pourtant, de nombreux héros Lunar ont acquis leur renommée en tuant des sectateurs de Vivamort ou en brisant les têtes d'esclaves de Thanatar. Les personnes éduquées ou sensibles à la proximité du Chaos ont une conscience aiguë de leurs terribles responsabilités. Les enseignements de la Déesse Rouge, bien que passionnés et féroces, mettent fortement en garde contre certaines tentations.

La religion Lunar est d'une liberté insoutenable comparée à la plupart des religions et des sociétés de son époque. Les secrets intérieurs révèlent les immenses dangers d'une telle liberté, et l'on constate parfois des désastres Lunars dus à des expérimentations excessives. Mais pour atteindre une telle liberté cosmique, il est nécessaire d'inclure une compréhension respectueuse de l'esclavage chaotique de l'absence d'esprit et du vide. De tels concepts sont cependant étrangers à la plupart des esprits formés dans le monde, et les modes de vie et de religion éprouvés ne se plient pas facilement à la nouveauté. Les Lunars, bien sûr, considèrent cette rigidité comme de l'ignorance et du déséquilibre.

Il n'est pas nécessaire que les Lunars soient exposés à d'horribles choses chaotiques, et les avertissements répandus dans leurs enseignements conseillent aux personnes non préparées de rester à l'écart de ces chemins lugubres. Les manifestations les plus horribles du Chaos, comme la Chauve-souris pourpre, ne sont pas plus appréciées par les fidèles citoyens Lunars que par les ennemis de l'Empire. Mais les éléments chaotiques sont officiellement tolérés, et au lieu de ne connaître que la peur face à ces monstres, les citoyens Lunars ont la certitude douteuse, grâce aux paroles du gouvernement et de la religion, que de telles horreurs peuvent être contrôlées.

Il est, à mon avis, important de se rappeler que l'acceptation du Chaos par la Voie Lunar va bien au-delà de la simple utilisation de la Chauve-souris pourpre. Le Chaos fait partie des pouvoirs intérieurs secrets de la Déesse Rouge - elle est après tout associée à la Rune du Chaos.

Mais la Voie Lunar considère que le Chaos n'est pas mauvais en soi. Le culte de la Déesse Rouge recommande fortement de ne pas succomber aux tentations de Wakboth - mais reconnaît également que chacun doit faire face à cette tentation lui-même.

Et tout comme il y a des exemples de généraux et de prêtres Lunar qui ont succombé aux tentations du Diable, il y a des exemples de héros Lunars qui ont rejeté cette voie. La Voie Lunar considère que cette voie doit être reconnue et disponible pour qu'il y ait une possibilité de libération cosmique.

Il faut également reconnaître que de nombreuses autres religions - celle des Porteurs de Lumière, de la Terre, des Ténèbres, du Dieu Invisible, etc. - considèrent cela comme de la folie. Bien entendu, Folie est l'un des Sorts Runiques de la Déesse Rouge....

Soit dit en passant, un livre qui m'a été très utile lorsque j'écrivais sur les cultes Lunars est The Taming of Demons, qui explore certains des thèmes violents du bouddhisme tantrique des 9ème et 10ème siècles. La Voie Lunar et sa relation avec le Chaos présentent des parallèles intéressants.

Image

Notes:
Humakt déteste la Déesse Rouge autant qu'Orlanth, Taureau Tempête, Kyger Litor et Zorak Zoran. Il y a là des mystères très profonds.

Point important: la Déesse Rouge est sans ambiguïté associée à la Rune du Chaos et son culte ne s'en cache pas. En effet, il soutient que l'acceptation du Chaos est nécessaire à la libération spirituelle (bien que le culte ne tolère pas l'acceptation de Wakboth ou d'autres maux moraux - mais d'un autre côté, il ne l'interdit pas non plus). Plus on se rapproche du Glamour, plus cela devient évident.

Mais les Sept Mères - et la plupart des autres cultes Lunars - sont associés à la seule Rune de la Lune et non à la Rune du Chaos. Ils acceptent et révèrent les révélations de la Déesse Rouge, mais peu d'initiés de ces cultes en comprennent la signification. Beaucoup de choses sont considérées comme métaphoriques plutôt que littérales, et l'accent est souvent mis sur les promesses que la religion peut contrôler le Chaos et ses horreurs. C'est pourquoi le culte des Sept Mères est un culte missionnaire - il pointe vers les secrets de la Voie Lunar et nous y prépare, mais il ne peut lui-même les révéler.

Egalement:
Un parricide - et toute la Guerre des Dieux peut être considérée comme un gigantesque acte de parricide (Shargash par exemple était le neveu d'Umath, et Yelm a ordonné la destruction de son propre frère) - affaiblit le monde et permet au Chaos d'entrer. Il n'est pas plus Chaotique que la Mort (et l'utilisation inconsidérée de la Mort affaiblit le monde et permet l'entrée du Chaos).
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Le Chaos et le Grand Compromis

L'Aiguille a maintenu la cohésion de Glorantha à l'époque des Dieux. La Cour Céleste a été déchirée en morceaux et L'Aiguille a été détruite, laissant à la place un vide béant et hurlant.

Les choses se désagrègent, le centre ne tient plus ;
L'anarchie règne sur le monde,
La marée sanglante est déchaînée, et partout
La cérémonie de l'innocence est noyée.


Avec la destruction de l'Aiguille, Glorantha mourut. Certaines parties du monde ont tout simplement disparu. Des parties furent isolées et laissées à la dérive dans une suite informe et sans espoir. Rien n'était tenable, et même le changement était sans espoir.

Comme nous l'avons déjà mentionné, Wakboth et Kajabor se retournèrent l'un contre l'autre ; le mal moral et l'entropie commencèrent à se dévorer l'un l'autre. Les survivants furent confrontés à la souffrance infinie du mal et du nihilisme : l'existence ne servait à rien, l'espoir était impossible et le Néant noir et hurlant menaçait de tout engloutir.

C'est dans ce contexte que s'inscrit la Quête des Porteurs de Lumière, la plus grande entreprise des dieux, qui a réussi à unifier suffisamment d'autres événements cosmiques pour provoquer la résurrection d'un monde mort. Bien d'autres divinités ont lutté aussi puissamment et souffert autant, et le monde serait plus triste sans leurs efforts extrêmes. La Quête des Porteurs de Lumière était cependant unique en ce sens qu'elle se déplaçait à travers les royaumes, les reliant les uns aux autres et créant des liens importants dans un monde qui se désagrégeait. Lorsque le Grand Compromis fut atteint et que le mal fut dévoré, les énergies renouvelées de la vie s'écoulèrent à travers les canaux forgés par les Porteurs de Lumière.

Orlanth a toujours été un chef parmi les dieux des tempêtes. Comme les autres, il était sauvage et indiscipliné, puissant et violent. Mais chaque dieu s'est développé différemment au cours de l'Âge des Dieux, et Orlanth est l'un d'entre eux qui a changé et s'est maintenu. Lorsqu'Orlanth comprit que le monde était condamné, il prit la responsabilité de sa destruction, déterminé à trouver un nouveau moyen de redresser la situation. Il se débarrassa de ses anciens liens et en chercha de nouveaux, se condamnant volontairement pour le bien du monde. Il rassembla les Porteurs de Lumière et commença leur Quête.

Il est communément admis que les Porteurs de Lumière étaient au nombre de sept : Orlanth, Issaries, Lhankor Mhy, Chalana Arroy, Eurmal, Homme de Chair et Ginna Jar. Parfois, cependant, d'autres divinités ou personnes sont mentionnées comme étant aux côtés de ces grands dieux. Il est probable que la plupart de ces êtres inférieurs aient été tués au cours de la quête. On sait également que certains êtres se sont joints à l'expédition en cours de route et l'ont quittée avant la fin, volontairement ou non. Il s'agissait généralement d'aides diverses.

Les Porteurs de Lumière ont travaillé, se sont battus et ont souffert énormément pour leur travail, perdant tous une partie d'eux-mêmes pour toujours. Pourtant, ils réussirent à entrer vivants dans le Monde Inférieur et à trouver leur chemin vers le Roi des Morts.

En Enfer, Yelm l'Empereur et Orlanth le Roi se sont mis d'accord. Chacun d'entre eux fit le serment de s'engager à respecter la vérité et l'honneur. La déesse Arachne Solara mit au point de grands projets et plans entre eux, et ils jurèrent également de les respecter, rejoints par les autres dieux de la mort qui aspiraient à survivre. L'honneur d'Orlanth fut mis à rude épreuve dans le Feu d'Ehlim, et d'autres dieux trouvèrent la clé de la vie.

Ils tinrent bon alors que le Chaos atteignait le pays des morts, pour affronter une dernière fois les puissances vides de la vie. La Femme Araignée construisit une grande toile magique faite de nombreux objets disparus, puis elle la donna à tous les dieux pour qu'ils la tiennent prête entre eux et s'en servent comme d'un filet. Lorsque le Chaos entra dans leur royaume, les dieux jetèrent le filet sur le Diable et le tinrent fermement. Alors que les autres divinités avaient distrait le Diable, Arachne Solara sauta sur lui avec vengeance et une force faite de désespoir et de splendeur mystique. Elle enveloppa le dieu du Chaos de ses nombreuses jambes et lutta puissamment, finissant par dévorer l'âme maléfique.

Les grands êtres de l'univers tinrent alors conseil pour tenter de déterminer la marche à suivre. Les Sept Porteurs de Lumière ont prouvé qu'ils pouvaient ouvrir la voie vers la sortie du Monde Inférieur, mais ils n'étaient pas sûrs du monde qu'il restait à l'extérieur. Leur ancienne voie avait disparu à jamais, remplacée par le vide et le Chaos. Mais ils ne pouvaient plus exister dans les limites de l'univers.

Arachne Solara s'avéra capable de communiquer avec la Voix de l'Eternité. Grâce à elle et à la Voix, les dieux conclurent des pactes immuables et se sculptèrent de puissants sortilèges. Arachné Solara mena une grande danse, reconstruisant la matrice cosmique brisée, reliant tous les dieux survivants dans un réseau immuable de pactes et de serments, de liens et de relations, de conjurations et de créations. Les dieux s'engagèrent dans un Grand Compromis avec le Chaos, dans lequel l'Ancien Monde et le Nouveau Monde (de la Mort et du Chaos) coexisteraient, alternant leurs forces et leurs pouvoirs le long des myriades de trames de la matrice de l'univers. Elle a révélé son enfant, né après avoir dévoré le Diable. L'enfant est le Temps, l'engagement des Dieux, et toutes les existences ont juré par lui de respecter leurs accords. C'est le Grand Compromis, le serment qui a recréé le monde.

La religion des Porteurs de Lumière est répandue dans tout le Genertela et possède des bastions en Pamatela. Son succès dépasse largement celui d'Orlanth+Ernalda ; les autres Porteurs de Lumière - en particulier Chalana Arroy, Eurmal, Issaries et Lhankor Mhy - ont des cultes dans le monde entier, et sont reconnus même par ceux qui ne reconnaissent pas Orlanth comme le Roi des Dieux.

Les Porteurs de Lumière sont liés à un vaste réseau de divinités et d'esprits, bien plus important que les divinités de l'Air et de la Terre. C'est pourquoi le panthéon d'Orlanth s'appelle plus justement les Porteurs de Lumière qu'autre chose.

Rappelons que le Wakboth - le mal moral - est inhérent au monde matériel. Et le Temps - l'enfant de l'entropie et de la Femme Araignée - régit le Grand Compromis. C'est pourquoi l'univers est capable de continuer à exister.

Le Grand Compromis ne consiste absolument pas à accepter le droit d'existence du Chaos. Le Chaos a triomphé. Le monde était détruit. Mais grâce à la Quête des Porteurs de Lumière (et à l'impossible défi de Taureau Tempête), les morts purent affronter le Diable et la Femme Araignée le dévorer. Les dieux en profitèrent alors pour tisser un puissant sortilège qui recréa le monde, mais soumis au nouveau pouvoir du Temps (l'enfant du Chaos et du Cosmos).

C'est la résistance et le rejet du Chaos qui ont rendu cela possible. C'est ainsi que nous (et le cosmos) existons malgré le triomphe du Chaos.

Avec le Chaos, l'impossible devient possible. Le Chaos ne doit pas être craint, il ne doit pas être mauvais.

Le Chaos est le plus grand des maux moraux, le destructeur du monde, le mangeur d'existence. Il faut l'accepter et le reconnaître.

Entre ces deux points se trouve le chemin étroit sur lequel dansait la Déesse Rouge.

Notes:
Tous les articles depuis le début du fil devraient être lus ensemble, car ils se complètent.
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard :

Guerre des Dieux et Chaos (2013)

Tous les dieux sont responsables de la Guerre des Dieux. Yelm a fait détruire Umath par Shargash, ce qui a fait monter aux cieux les Fils d'Umath, encore plus indisciplinés. Les mers ont tenté d'Inonder toute la Terre et ont envahi le Ciel. Les Ténèbres ont cherché à éteindre le Feu, et de grands glaciers ont écrasé des royaumes. La plupart des Gloranthiens acceptent cela comme naturel (si indésirable), le produit inévitable de la dévolution de l'Unique dans le Multiple (Malkioni), ou d'une autre rébellion du Multiple contre l'Unique (Dara Happan), ou du besoin de Liberté et de Changement pour exister (Orlanthi), etc.


Le Chaos vient de l'extérieur et est l'oubli. Il ne pourrait pas entrer dans le monde sans l'instabilité causée par la Guerre des Dieux. Les divinités et les puissances du monde avaient touché le Chaos, et le craignaient, et leur existence continue exigeait qu'elles restent à l'écart du Chaos. Le Chaos devint le seul ennemi qui devait être combattu et supprimé par tous. Avec un seul ennemi reconnu par tous, les divinités en conflit trouvèrent une source commune d'unité.


Les Orlanthi ne peuvent donc pas tolérer le Chaos car il met en danger l'existence de toute chose. Les trolls, les Malkioni, les Praxiens, les Doraddi, etc. ne le peuvent pas non plus. Certaines religions prétendent qu'il y a beaucoup de choses aussi mauvaises que le Chaos, par exemple la Rébellion (Dara Happa) ou les Barbares aux Mauvaises Manières (Kralorela), mais seuls les Lunars et les Fonritiens sont prêts à tolérer le Chaos comme une chose nécessaire (Lunar) ou utile (Fonritien).


Les Malkioni craignent et détestent le Chaos autant que les Orlanthi. Le Chaos est l'antithèse de la Loi, c'est le Vide tenu à distance par les lois cosmiques et les Runes. Lorsque les propriétaires des Runes se sont disputés le pouvoir, ils ont affaibli les lois du monde permettant que le Chaos puisse se glisser entre les mailles du filet. Il a fallu le Grand Sortilège de Zzabur, ainsi que les derniers sorciers de l'Ouest, et même le soutien de prêtres barbares et de chamans pour mettre fin à l'Ere Glaciaire et libérer le Soleil du Monde Inférieur.

Les barbares cherchant à devenir les nouveaux maîtres des Runes ont laissé entrer le Chaos une deuxième fois en créant Gbaji.

Aujourd'hui, de nouveaux barbares cherchant à devenir les nouveaux maîtres des Runes ont laissé entrer le Chaos une nouvelle fois en créant la Lune Rouge, un nouveau déguisement de Gbaji.
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Les Cultes et leur Relation avec le Chaos

Pour la plupart des religions Gloranthiennes, le Chaos est quelque chose d'extérieur au domaine des dieux et des esprits. Il y a quelques dieux ou esprits qui ont été corrompus par le Chaos ou qui l'ont embrassé pendant les Grandes Ténèbres. Les Orlanthi, les Praxiens, les Malkioni, les Doraddi et les adeptes des Anciens Dieux (animisme) sont tous d'accord sur ce point.

La plupart des cultes célestes sont également d'accord, mais Yelm est curieusement associé à deux dieux du Chaos - Nysalor et la Déesse Rouge. Peut-être est-ce dû au fait que Yelm revendique un pouvoir universel, qui inclurait le Chaos en même temps que toute chose. Ou peut-être est-ce l'incapacité de Yelm à voir sa propre Ombre.

Et pourtant, Yelmalio n'a pas ces mêmes associations. C'est un lien curieux avec Yelm.

Des entités comme Thed, Ragagnalar, etc. ne sont pas invoquées dans la plupart des cérémonies magiques ou des quêtes héroïques - à moins qu'elles ne soient des ennemis spécifiques à vaincre dans le cadre d'une défaite magique du Chaos. La mort, le désordre et le mensonge font tous partie du cosmos - mais le Chaos est à l'extérieur de celui-ci et antithétique à l'existence.

La plupart des religions Glorantiennes soutiennent que le Chaos est "en dehors" du cosmos. Il le précède, et le cosmos a été formé à partir du Chaos primordial. Le Chaos est une attaque contre l'existence du cosmos lui-même et est donc totalement différent de tout autre élément ou pouvoir. Par analogie, les autres éléments et pouvoirs se bousculent les uns contre les autres dans les limites du cosmos ; le Chaos menace de renvoyer l'ensemble du système là d'où il vient - la gueule béante du Chaos.

L'illumination permet de comprendre que ce n'est pas en soi un mal et de ne pas le craindre ou le haïr. Mais pour tous les autres, c'est un pont trop loin, y compris pour les êtres entachés de chaos comme les broo, les hommes-scorpions, les vampires, les ogres et autres.

Ainsi, indépendamment de la façon dont les divinités dangereuses, perfides, ou même maléfiques comme Zorak Zoran, Eurmal, Gorgorma, Wachaza, ou Gagarth sont - ils sont "du monde" et encore préférables à des choses comme Thed, Vivamort, le Chaos Primal, la Chauve Souris Pourpre, ou Krarsht.

La gueule dévorante et sans âme du Chaos menace continuellement l'existence de Glorantha. Durant les Grandes Ténèbres, l'existence a presque cessé. J'ai Combattu, Nous Avons Vaincu, Arachne Solara et le Réseau d'Existence - ce sont des événements mythiques où l'existence elle-même a pu se poursuivre grâce aux actes d'une personne qui était tout.

Des divinités comme Orlanth, les autres Porteurs de Lumière, Taureau Tempête, Babeester Gor, Yelmalio, Zorak Zoran, Kyger Litor et Magasta se définissent par la lutte contre le Chaos. Ils ont mené de terribles combats d'arrière-garde contre le Chaos pour continuer à exister. Il n'est pas surprenant que leurs cultes y soient fidèles.

A un certain niveau, la Déesse Rouge est un peu le canard-lapin de Wittgenstein. Menace-t-elle l'existence du cosmos ou nous libère-t-elle de la peur ? Les deux peuvent être vrais, selon le spectateur !

Image
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Andrew Logan Montgomery:

Le Chaos et la Déesse Rouge, ou "Comment Arrêter de s'Inquiéter et Aimer la Lune Rouge"

Villaine ou Héroïne, satan ou sauveuse, la Déesse Rouge est l'une des figures les plus fascinantes de la riche tapisserie de la mythologie gloranthienne. Née dans le monde mortel du Temps en 1220 ST, elle est le résultat d'un rituel entrepris par sept conspiratrices en violation directe du Compromis qui sépare les royaumes du divin et du terrestre. Ayant commencé sa vie sous la forme d'une jeune fille mortelle, elle s'éleva plus tard dans les cieux, enveloppée dans une énorme boule de terre volée, déesse vivante contenue dans la Lune Rouge nouvellement formée. Dans son sillage, elle a laissé un empire qui s'étend, un fils demi-dieu et une nouvelle forme de magie dont la nature a conduit certains à embrasser ses enseignements et d'autres à les mépriser. Au cœur de cette controverse se trouve l'ancienne terreur du Chaos.

Mais qu'est-ce que tout cela signifie ? Qu'est-ce que la Déesse Rouge essaie de faire ? Dans HeroQuest Glorantha, Jeff Richard écrit ;
La magie Lunar a été créée par la Déesse Rouge et ne peut donc être invoquée que par ceux qui possèdent la Rune de la Lune. Ses fidèles affirment qu'il s'agit de la quatrième forme de magie, une expression syncrétique guérie des anciennes méthodes de magie. Ses ennemis véhéments prétendent que la magie Lunar est du Chaos déguisé avec un sort Glamour.
*** HQG p. 179
J'aimerais suggérer que les deux opinions sont vraies, et pour donner un sens à cela, nous devons entrer dans la métaphysique du Chaos Gloranthien.

Le Chaos

Le chaos a fait irruption dans le monde - selon la mythologie Theyalienne - au cours de la Guerre des Dieux. Alors que les divinités de Glorantha se battaient et s'entretuaient, l'ordre qui maintenait l'unité du cosmos était menacé. Le Trio Impie, une conspiration de dieux qui, selon certains, préfigure les Sept Mères qui ont ouvert la voie à l'entrée de la Déesse Rouge dans le monde, a travaillé ensemble pour introduire le Chaos dans la création. Il se présenta sous la forme de Wakboth, connu à la fois comme le Diable et le Destin du monde. Wakboth était l'incarnation vivante de la Rune du Chaos, associée à "l'entropie, le mal, la corruption" (HQG p. 18). Il faillit défaire l'ensemble du cosmos jusqu'à ce que les dieux survivants, dans un ultime effort, le ligotent, ainsi qu'eux, dans la Toile du Temps.

Depuis lors, le Chaos dans Glorantha est une source d'horreur indicible. Tissé dans la trame du Temps avec toutes les autres Runes, il apporte la mutation, la folie, la pourriture et la souillure partout où il se manifeste. Les cultes qui embrassent le Chaos sont parmi les plus noirs du monde, et la plupart des gens sains d'esprit le fuient. La Déesse Rouge, cependant, choisit d'embrasser le Chaos en même temps que toutes les autres Runes, et ce faisant, elle prétend "guérir" le monde. Comment cela est-il possible ?

La réponse se trouve dans ce qui a précédé Glorantha. On nous dit que tout a commencé avec les Runes élémentaires, qui ont émergé les unes des autres. Les Ténèbres sont apparues en premier, puis l'Eau, la Terre, le Ciel et l'Air. Les autres Runes sont apparues au cours de ce processus.
En supposant qu'il n'y ait pas eu d'élément avant elle, de quoi les Ténèbres ont-elles émergé ? La réponse est intrigante ;
La Rune la plus ancienne, le Premier Né, le Réveilleur du Vide, dont tous les autres Éléments sont nés ou descendent. Les Ténèbres furent le premier Élément à émerger du Chaos Primordial.
*** HQG p. 14
L'implication ici est que toutes les autres Runes ont émergé du Chaos, ce qui n'a naturellement pas beaucoup de sens. Le Chaos est la première force d'annihilation et de corruption. Il ne crée pas, il détruit. Le " Diable est dans les détails ", si vous me permettez ce jeu de mots, et la formulation ici est significative. Les Ténèbres sont l'éveilleur du "Vide" et ont émergé du "Chaos Primordial". Cela assimile le Vide au Chaos Primordial et suggère que le Chaos "Primordial" et le Chaos ne sont pas la même chose.

Rien

Parmi les écritures les plus anciennes de notre monde, le Rig Veda nous dit ;
Dans le premier âge des dieux, l'existence est née de la non-existence... à cette époque, il n'y avait ni existence ni non-existence, pas de royaume de l'air, pas de ciel au-delà...
*** Rig Veda, Mandala 10
La Torah reflète une idée similaire en nous disant qu'au début, le monde était תֹהוּ וָבֹהוּ, tohu wa bohu, "sans forme et vide". Ce Vide, ni existence ni non-existence, est identique au Chaos Primordial de Glorantha.

Pour comprendre ce concept, et comment un univers pourrait émerger du néant, faisons quelques calculs simples.

Le zéro est "sans forme et vide", mais c'est aussi le seul nombre que l'on peut raisonnablement qualifier d'"infini". Considérez le zéro comme la somme de tous les opposés appariés ; -n + n est toujours égal à zéro. Tout nombre additionné à son opposé négatif est zéro. La Genèse parle ensuite de Dieu qui a créé le monde en séparant les choses : la lumière des ténèbres, la nuit du jour, les eaux d'en haut des eaux d'en bas, etc. Si nous devions, d'une manière ou d'une autre, additionner ces choses - la lumière plus les ténèbres, le jour plus la nuit - nous arriverions à nouveau à zéro.

Le Chaos Primordial, le Vide, contenait toutes les Runes et tout le monde dans un état potentiel. Il était l'Eau et les Ténèbres, l'Harmonie et le Désordre, la Vie et la Mort. C'était un néant qui n'avait pas encore été séparé. La Rune que nous connaissons sous le nom de "Chaos" ne peut pas être la même que ce Chaos Primordial, parce que le Chaos doit exister en opposition à l'Ordre. L'Entropie et la Corruption ne peuvent exister sans quelque chose qui se décompose et se corrompt.

L'Illumination et la Voie Lunar

L'Illumination est au cœur des enseignements de la Déesse Rouge. Longtemps condamnée par ses détracteurs comme étant "chaotique", l'Illumination est en fait associée à la Rune de l'Infini (HQG pp. 203-204). Comme nous l'avons souligné plus haut, l'Infini est par définition synonyme de Zéro, de Chaos Primordial, de Vide. "Rien n'est éternel. "Rien n'est éternel. L'illumination libère l'individu de toutes les dualités et de tous les opposés. Un Illuminé peut maîtriser les pouvoirs des Runes de Vie et de Mort, de la Vérité et de l'Illusion, etc. Encore une fois, c'est parce qu'il atteint l'état "zéro" dans lequel tous les opposés se rejoignent. De cette façon, nous pouvons considérer l'Illumination gloranthienne comme quelque chose de similaire à l'extinction du moi dans les traditions bouddhistes et certaines traditions hindoues, dans lesquelles il n'y a plus de division entre le sujet et l'objet.

C'est l'objet de la religion Lunar, et ses Rites de Rupture conduisent l'initié à l'Illumination. Cependant, il est impossible d'atteindre l'Illumination - un état de Chaos Primordial qui englobe toutes les dualités - sans embrasser le Chaos, la force entropique et corruptrice. Du point de vue Lunar, il y a une différence entre maîtriser le Chaos de cette manière et être corrompu par lui. Cette distinction est clairement exposée dans le secret le plus profond de la religion Lunar, la Quête de la Déesse Rouge. Lorsque la Déesse entre pour la première fois dans le Temps des Dieux, elle rencontre Wakboth, le Diable, qui la vainc. Plus tard, elle rencontre Nysalor (la divinité qui a enseigné l'Illumination au Second Âge) et est Illuminée par lui. Lorsqu'elle rencontre à nouveau Wakboth, elle le vainc. La Voie Lunar fait la distinction entre être la victime du Chaos et en être le maître.

Le but ultime de la Voie Lunar doit donc être d'atteindre un état de conscience du Chaos Primordial. Embrasser le Chaos, comme n'importe quelle autre Rune, est une partie nécessaire de cet objectif.
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Empire Lunar & Chaos

Une des distinctions claires établies dans le Compromis est que le Chaos n'est pas de ce monde. Les divinités et les puissances du monde l'avaient touché, et en avaient encore peur, et leur existence continue exigeait qu'elles restent à l'écart du Chaos. Le Chaos est devenu l'ennemi qui doit être combattu et supprimé. Avec un ennemi reconnu par tous, les divinités qui se chamaillaient ont trouvé un thème commun pour s'unir.

Cette déclaration est attribuée aux Érudits de l'Ambigu, mais pourrait être dite par n'importe quel Orlanthi de l'Age de l'Aurore, trolls, aldryami, mostali, Malkioni, Praxiens et Yelmites. À la fin du Premier Âge, le Soleil s'est arrêté dans le ciel et Nysalor est né. Nysalor enseigna que le Chaos n'est, en soi, ni mauvais ni inimitable. Ses disciples ont utilisé cette connaissance - appelée Illumination - pour utiliser le Chaos afin d'atteindre leurs objectifs. Comme nous le savons tous, une terrible guerre s'ensuivit, Nysalor fut mis en pièces et son culte dispersé.

Des siècles plus tard, la Déesse Rouge rencontra et vainquit Arachne Solara et Nysalor lors de sa grande quête de la Déesse. Elle revint des Enfers avec un dieu du Chaos appelé la Chauve-Souris Pourpre et utilisa le Chaos pour détruire ses ennemis. Elle enseigne maintenant la voie de l'Illumination à Nysalor et par sa foi, l'Empire Lunar doit accepter le Chaos en philosophie. La Chauve-Souris Pourpre en est un exemple, tout comme le régiment de vampires dont on dit qu'il s'entraîne dans les montagnes de Peloria. Pourtant, de nombreux héros Lunars ont acquis la célébrité en tuant des sectateurs de Vivamort ou en brisant les têtes d'esclaves de Thanatar. Les personnes instruites ou sensibles sont conscientes de la proximité du Chaos, ce qui leur donne une conscience aiguë de leurs terribles responsabilités. Les enseignements de la Déesse Rouge, bien que passionnés et féroces, mettent fortement en garde contre certaines tentations.

La Voie Lunar ne cautionne en aucun cas le culte des entités du Chaos qui suivent les voies de Gbaji et tombent dans la dépravation morale. La religion et l'État ne l'interdisent pas non plus, comme l'exige leur philosophie. Les dirigeants sont habiles à manipuler les résultats si les gens tombent dans la voie des dieux du Chaos. L'histoire Lunar contient des leçons de généraux et de prêtres qui ont mal tourné et les désignent comme de mauvais exemples.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le monde déteste l'Empire parce qu'il inclut le Chaos dans sa sphère religieuse. C'est une position claire et nécessaire pour les anciens dieux, car leur existence même est basée sur la lutte contre le Chaos.

Mais la Déesse Rouge, née à l'intérieur du Temps, a d'autres options, et les utilise sagement pour maintenir son pouvoir parmi les dieux du cosmos. Ses secrets sont tissés dans l'équilibre et le temps, ce qui donne lieu aux cycles lunaires tracés à la surface du monde.

La religion Lunar est celle d'une liberté insoutenable comparée à la plupart des religions et sociétés de son temps. Des secrets intérieurs révèlent les immenses dangers d'une telle liberté, et des désastres Lunars de sur-expérimentation sont parfois constatés. Mais pour atteindre une telle liberté cosmique, il est nécessaire d'inclure une compréhension vénérable de l'esclavage chaotique de l'absence d'esprit et du Vide. De tels concepts, cependant, sont étrangers à la plupart des esprits entraînés du monde, et les modes de vie et de religion éprouvés ne se plient pas facilement à la nouveauté. Les Lunars, bien sûr, considèrent cette rigidité comme une ignorance et un déséquilibre.

Il n'est pas nécessaire pour les Lunars d'être exposés à d'horribles choses chaotiques, et les avertissements disséminés dans leurs enseignements recommandent aux personnes non préparées de rester à l'écart de ces chemins lugubres. Les manifestations les plus horribles du Chaos, comme la Chauve-souris Pourpre, ne sont pas plus appréciées par les citoyens lunaires loyaux que par les ennemis de l'Empire. Mais les éléments chaotiques sont officiellement tolérés, et plutôt que de ne connaître que la peur face à de tels monstres, les citoyens Lunars ont la certitude douteuse, grâce aux paroles du gouvernement et de la religion, que de telles horreurs peuvent être contrôlées.

C'est le conflit central de l'Empire Lunar - sa relation avec le Chaos et si c'est un progrès ou un mensonge destructeur. Nous pouvons faire tourner cela dans tous les sens, et la meilleure réponse que nous obtenons est "les deux".
En ligne
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4888
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Le Chaos dans Glorantha

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

La Toile d'Arachné Solara

Glorantha est unie par la Toile d'Arachne Solara, un vaste réseau tissé à partir des fils des mythes - chacun d'entre eux étant l'acte encapsulé des dieux ou des héros du temps des dieux. Nous pouvons comprendre ces mythes à travers des histoires, des chants et des cultes, ou nous pouvons entrer dans le Plan des Héros et suivre ces fils, expérimentant et participant aux événements du Temps des Dieux. Nous pouvons même apprendre à voyager d'un fil à l'autre et explorer le Temps des Dieux lui-même.

Chaque fois que nous suivons un fil et participons aux actions des dieux et des héros, nous vivons une nouvelle histoire. L'histoire peut changer dans les détails à chaque fois - dans une version le héros a été pris en embuscade par Gagarth, dans une autre par Ygg, ou peut-être dans une version le héros a fait un détour romantique vers l'île des nymphes chanteuses, et dans une autre le héros a contourné l'île entièrement. Mais même si les histoires changent, la trame mythique sous-jacente reste généralement visible.

Par une forte imposition de la volonté ou l'utilisation de magies dangereuses, il est possible de changer un brin de la toile. Il est peut-être lié de force à un nouveau nœud ou coupé et bifurqué, et ne ressemble plus guère au fil d'origine. Ou pire encore, avec le pouvoir du Chaos, il peut être muté ou déformé au-delà de toute reconnaissance, ou même entièrement détruit. De telles actions menacent la Toile elle-même, c'est pourquoi le culte Arkat exigeait qu'on ne fasse pas de quêtes héroïques sans respect.

Tous les cultes savent comment suivre certains fils - ces mythes sont récités dans les chansons et les histoires, et même expérimentés pendant la cérémonie de culte. Ces brins sont la source de vos sorts runiques et des esprits alliés.

Certains cultes en savent plus - ils connaissent certains fils qui mènent en dehors du domaine du dieu. Ces chemins peuvent être suivis par ceux qui sont assez courageux pour entrer dans le Plan des Héros. Ils disposent des mêmes pouvoirs que les dieux ou les héros, et peuvent obtenir des bienfaits ou attirer de terribles malédictions sur eux et leurs partisans.

Et quelques individus en savent bien plus - comment changer l'histoire par sa propre volonté et son propre pouvoir, ou même comment sauter d'un fil à l'autre. Ce sont les Héros, les Maîtres du Tournoi de la Chance et de la Mort, ou d'autres individus de ce genre.

Une chose intéressante se produit lorsque l'on pense à la religion Lunar. Comme tout le monde, les cultes Lunars ont leurs propres mythes et runes qu'ils connaissent et suivent. Ils sont inhabituels dans la mesure où la Rune de la Lune est tissée en eux, ce qui les rend difficiles d'accès ou de compréhension pour beaucoup d'autres, mais ils sont là.

Dans les archives des Érudits de l'Ambigu, il n'y a que quelques fragments de choses Lunars - la Lune Bleue et Artmal principalement. Et c'était un étrange chevauchement du Ciel, des Ténèbres et de l'Eau. On peut donc affirmer sans risque de se tromper que les apparitions de la Lune dans le Plan des Héros datent du Troisième Âge, plus probablement depuis le Château Bleu. La Déesse Rouge a déclaré avoir rencontré Arachne Solara lors de sa Quête de la Déesse, et certains de ses initiés (tous des Maîtres des Runes illuminés) affirment avoir fait des rencontres similaires.

Nous savons que la Déesse Rouge est liée au Chaos - cela lui a-t-il permis d'introduire quelque chose de nouveau sur la Toile ? Ou ses changements menacent-ils la Toile elle-même ? Que lui a chuchoté l'araignée ?

Et il ne faut pas s'étonner qu'Arachne Solara soit au centre de nombreux actes de la Déesse Rouge elle-même.

Lorsque nous restons dans le domaine de notre dieu - le cercle sacré du lieu de culte, les murs du temple, ou le champ élyséen de leur présence divine - nous n'entreprenons pas de quête héroïque. Nous entrons dans le Plan des Héros, nous faisons l'expérience du royaume divin, nous nous offrons au dieu, nous gagnons de la magie et des esprits - mais cela ne devrait pas être décrit comme une quête héroïque. Nous ne quittons pas la sécurité de ce sol sacré pour entrer dans les dangers de la Toile. Ce n'est qu'en sortant de la sécurité et de la familiarité que nous partons en quête héroïque et devenons des héros.

Et donc, bien qu'il ne soit pas surprenant que la Déesse Rouge ait un lien profond et mystérieux avec l'Araignée Cosmique, il ne devrait pas non plus être surprenant qu'Orlanth, son rival, soit défini par la Rune de Maîtrise. Plus que tout autre dieu de Glorantha, il est le patron des héros et des aventuriers.

La parabole de la toile d'Arachne Solara reflète notre expérience en tant que joueurs. Il existe du matériel publié sur Glorantha - ce matériel est éternel et intemporel. Aujourd'hui encore, nous pouvons aller explorer le Creux de la Flute Serpent ou défendre le Berceau (en utilisant même nos personnages RQG !). Ce sont nos mythes, nos fils de la toile.

Mais chaque fois que nous faisons l'expérience de ces matériaux, nous avons une expérience différente. À un certain niveau, c'est la même chose - bien sûr, c'est le Creux de la Flute Serpent ou le Berceau - mais à un autre, cela peut être très différent. C'est pourquoi lorsqu'Argrath a invoqué le champion de Pavis, une vingtaine de seigneurs runiques différents sont apparus, chacun portant la Hache de Balastar !

C'est également de cette manière que fonctionnent les mythes et les quêtes héroïques. Nous avons un mythe, un fil de la toile d'Arachne Solara. Nous pouvons vivre ce mythe en suivant le chemin du fil à travers le Plan des Héros. Mais notre expérience peut être très différente de celle d'un autre groupe de quêteurs héroïques suivant le même chemin. Indépendamment de cela, les deux ont raison, les deux ont fait l'expérience du vrai mythe. Et leurs adeptes peuvent finir par raconter des histoires assez différentes sur le même mythe.

Mais ce n'est pas à cause d'un coup de communication (PR Spin) ou des exigences des puissants - c'est principalement fondé sur l'expérience.


Les croquis de composition artistique ont été réalisés par l'incroyable Mike Perry, pour le Guide to Glorantha:

Image

Image


Ajouts 11/03/22:
Q: Le Temps, c'est-à-dire l'entropie, est-il une forme de chaos - tout doit tomber en ruine - qui a fait partie du monde lors du Grand Compromis, quand Arachne Solara a dévoré le Diable ?

Andrew Logan Montgomery :
La différence essentielle entre le Monde du Milieu et le Temps Divin semble être le principe de décomposition. Nous *parlons* de la mort de Grand-Père Mortel, par exemple, mais quelque part sur le Plan des Héros, il est en train de mourir, quelque part il est mort, quelque part il est en train de s'envoyer en l'air avec Aldrya, Kyger Litor et toutes les autres déesses du coin, et quelque part il n'est pas encore né. Je pense que la Toile d'Arachne Solara prend le Chaos et l'utilise pour tisser tout cela dans un ordre, un modèle de naissance et de décadence. Nous faisons l'expérience de l'entropie d'une manière que les dieux ne connaissent pas.

Jeff Richard :
Oui. Le Compromis inclut le Temps, qui permet aux dieux et au Chaos de coexister, comme le montre clairement ce récit :

La Femme Araignée a construit une grande toile magique faite de nombreuses choses qui ne se trouvent plus dans le monde, puis elle a donné la toile à tous les dieux pour qu'ils la tiennent prête entre eux, pour l'utiliser comme un filet. Lorsque le Chaos entra dans leur royaume, les dieux jetèrent le filet sur le Diable et le tinrent serré. Alors que les autres divinités avaient distrait le Diable, Arachne Solara bondit sur lui avec vengeance et une force de désespoir et de splendeur mystique. Elle enveloppa le dieu du Chaos dans ses nombreuses jambes et lutta puissamment, pour finalement dévorer l'âme maléfique.

Les grands êtres de l'univers tinrent alors conseil et tentèrent de découvrir quelle serait la suite de leur action. Les Sept Porteurs de Lumière prouvèrent qu'ils pouvaient ouvrir la voie pour sortir des Enfers, mais ils n'étaient pas certains du monde qui restait à l'extérieur. Leur ancienne voie avait disparu à jamais, remplacée par le vide et le Chaos. Mais ils ne pouvaient plus exister dans les limites de l'univers.

Arachne Solara s'est avérée capable de communiquer avec la Voix sans âme de l'Eternité. Grâce à elle et à la Voix, les dieux conclurent des pactes immuables et se forgèrent des sorts puissants. Arachne Solara mena une grande danse, reconstruisant la matrice cosmique brisée, reliant tous les dieux survivants au sein d'une toile immuable de pactes et de serments, de liens et de relations, de conjurations et de créations. Les dieux s'engagèrent par serment dans un Grand Compromis avec le Chaos, dans lequel l'Ancien Monde et le Nouveau Monde (de la Mort et du Chaos) coexisteraient, alternant leurs forces et leurs pouvoirs le long des myriades de trames de la matrice de l'univers. Elle a révélé son enfant, né après avoir dévoré le Diable. Cet enfant est le Temps, le serment des Dieux, et toutes les existences ont juré par lui de respecter leurs accords. C'est le Grand Compromis, et c'est le serment qui a recréé le monde.


Q: La Déesse Rouge a-t-elle vraiment vaincu Arachne Solara ?

Oui, mais ce que cela signifie pourrait être différent de ce que les gens pensent. Elle a contacté Arachne Solara, n'a pas été détruite, et a obtenu d'elle un bienfait (boon) ou un savoir secret. C'est ce que les Lunars veulent dire quand ils disent que la Déesse Rouge l'a vaincue.

Notes :
Celle Qui Attend n'est pas Arachne Solara, ni la Déesse Rouge.
Répondre