l'Empire Lunar

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » ven. 6 août 2021 10:23

Jeff Richard:

Alkoth est une ville standard de Dara Happan qui se trouve être une entrée du Monde Inférieur et une ville des morts. C'est moins une contradiction qu'il n'y paraît !

Le dieu patron d'Alkoth est Shargash, qui est le dieu de la mort du panthéon céleste (Mort et Feu). En tant que Dieu de la Mort, il a des liens étroits avec le Monde Inférieur et est lié à Yelm dans son aspect de Dieu Mort. Cette connexion avec le Monde Inférieur signifie qu'il y a des fantômes et d'autres choses du Monde Inférieur chaque fois que les barrières entre le monde terrestre et le royaume divin sont faibles - temples, jours saints, conjonctions astronomiques, etc. La plupart de ces activités se concentrent autour des hautes enceintes où les morts sont brûlés - ces temples sont décorés avec les têtes et les crânes des victimes, un rappel sinistre et macabre du pouvoir du dieu de la ville.

Mais la plupart des gens poursuivent leurs activités normales de mortels. Ils travaillent, cuisinent, dorment, élèvent des enfants, chantent et dansent, et vivent leur vie. Ils adorent d'autres dieux et esprits, font des offrandes à leurs ancêtres, et participent même aux mystères Lunars.

En fait, en raison du puissant patron de la ville, Alkoth règne sur la campagne environnante et collecte un tribut - probablement en grande partie sous forme de riz, de porc et d'autres denrées alimentaires - auprès des villages environnants de Henjarl. Cet important excédent agricole fait vivre une population nombreuse qui, à son tour, aide Alkoth à maintenir son contrôle sur son arrière-pays marécageux. Comparé à Darjin, Henjarl est plus "civilisé" - des canaux sillonnent les marais et contiennent les eaux, ce qui facilite la culture du riz. Peut-être s'agit-il d'une analogie directe avec Shargash abandonnant Biselenslib pour Oslira et ses canaux d'irrigation !

Le culte de Shargash constitue la base de la milice de la ville, les Hommes de l'Enfer (des Maîtres des Runes) servant de société de guerriers d'élite. Cependant, la plupart des membres de la milice sont des fermiers et des commerçants. Lorsque les tambours battent, ils abandonnent leurs activités habituelles et s'engagent dans la bataille. Cependant, ils ne sont pas des soldats et se battent rarement en dehors de Henjarl, à moins d'être dirigés par l'Empereur Rouge.

Image

Complément plus bas dans le fil:
viewtopic.php?p=22239#p22239

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 11 sept. 2021 10:32

Jeff Richard:

Glamour, et non Tripolis, est le centre culturel, religieux et politique de l'Empire Lunar. Vieux de plus de quatre cents ans, elle a été fondée par un groupe polyglotte d'adeptes de la Voie Lunar et dirigée par FitzMoon, même pendant la brève période où un empereur yelmique a régné sur le Raibanth allié. FitzMoon est ensuite devenu co-empereur, puis empereur unique - pensez à Nerva et Trajan. Imaginez maintenant que c'est comme Antioche sur l'Oronte (fondée par Seleucus) pendant l'Empire Romain, ou Bagdad sous les Seldjoukides.

Bout-du-monde à bien des égards est celle qui ressemble le plus à Glamour. Elle a été fondée en tant que ville Lunar à peu près au même moment où Boldhome est devenue une ville de Sartar. Elle a été colonisée par des habitants des terres du Giron Lunar qui ont suivi Hon-eel à la Passe du Dragon. Bout-du-monde n'est pas tant une ville tarsihte qu'une ville Lunar, et elle fonctionne un peu en dehors du réseau de clans et de groupes de parenté traditionnels qui caractérisent la plupart des villes orlanthi (bien qu'elle en ait aussi). Un bon point de comparaison dans le monde réel est Alexandria Eschate - alias "Alexandria la plus éloignée".

Entre Bout-du-monde et Glamour se trouvent les Tripolis de Dara Happan (enfin, deux des trois - Alkoth et Raibanth), le magnifique centre artistique qu'est Jillaro-on-the-Green avec ses Routes des Filles, et Saird. La Croix de Mirin est à tous égards une ville d'importance administrative plutôt que culturelle - comme Mediolanum ou Nicomedia sous Dioclétien.

Il est important de ne pas considérer l'Empire Lunar comme une entité monolithique. Il s'agit tout autant d'un réseau de villes et de tribus, maintenues ensemble par Glamour et la Voie Lunar (et les ressources que ces deux éléments peuvent rassembler) et par la position de l'Empereur Rouge, à la fois empereur de Dara Happan et shah de Carmanie.

L'Empereur Rouge affirme être plus que le simple dirigeant d'un lieu ou d'un peuple - beaucoup de ses titres sont de nature universelle. Il est FitzMoon, Seigneur des Quatre Quartiers, Bâton et Pilier de Dieu, Chef des Egi, Shah des Shahs, et le Brillant et Illustre Empereur de Dara Happa.

Depuis le 5e Déclin, l'Empire Lunar s'est étendu au point de dominer toute la Péloria (même les tribus indépendantes d'Orlanthi doivent se plier aux désirs de l'Empire Lunar) et s'est même étendu à la Passe du Dragon et au-delà, régnant (au moins brièvement) sur Prax (1610-1624) et une grande partie du Pays Saint (1619-1624).

Mais comme tout empire, l'expansion n'est pas inévitable ou inexorable. Le Conseil Brisé, l'EAW et l'Empire de la Mer du Milieu se sont tous effondrés en une ou deux générations après avoir atteint des sommets vertigineux.

Était-il inévitable que l'Empire Lunar s'engage dans un conflit mortel avec les Orlanthi de la Passe du Dragon ? De nombreux historiens pensent que non - et jusqu'au Sixième Déclin, on peut supposer qu'une nouvelle menace des tribus pentanes aurait été la plus grande préoccupation de l'Empereur Rouge. Mais après les Nuits de l'Horreur, cette menace a pris fin. Il n'y avait tout simplement plus de Pentans - ou du moins trop peu pour s'en inquiéter. Pendant le siècle suivant, l'Empire Lunar a pu mettre de côté la peur traditionnelle des Péloriens envers les nations nomades et est parti à l'aventure. Malheureusement, ces aventures ont commencé à réveiller des adversaires plus dangereux à peu près au moment où les Pentans ont retrouvé leur nombre et où leurs craintes se sont finalement dissipées.

Les Lunars et le Chaos

La Déesse Rouge - une déesse normalement bienveillante, qui a libéré Péloria de l'esclavage carmanien et a libéré leurs esprits de la peur et de la haine - est une divinité du Chaos. Elle possède les Runes de la Lune, du Chaos et de la Vie. Ce paradoxe est une source de son pouvoir, mais aussi la source de son antagonisme inébranlable avec les dieux de la Tempête (Orlanth, Taureau Tempête, Humakt, et même les plus pacifiques Porteurs de Lumière) et leurs cultes. C'est également la source de son antagonisme avec les cultes des Ténèbres (Kyger Litor, Zorak Zoran notamment). La maîtrise de la Chauve souris Pourpre est un rappel constant de ce lien.

Les Sept Mères ne sont PAS contaminées par le Chaos, mais elles ont contribué à sa création. Elles aident la Déesse Rouge en exerçant des pouvoirs qui lui font défaut, et en étant capables d'interagir avec les pouvoirs qui la rejettent.

La plupart des Lunars croient que la Déesse Rouge libérera le monde de l'esclavage et libérera les esprits et les âmes de tous. C'est sa promesse et une grande partie de l'attrait de la religion lunaire, même dans des endroits comme Sartar.

La plupart des Orlanthi croient que la Déesse Rouge est l'un des Seigneurs de la Terreur, Gbaji réincarné, et le présage d'une nouvelle Guerre des Dieux. C'est pourquoi elle est détestée et crainte et que même les dieux rivaux sont prêts à coopérer contre elle.

Les deux points de vue sont probablement vrais. Une fois que la Voie Lunar est entrée en conflit direct avec les Orlanthi, la Guerre des Héros était peut-être inévitable.


La Déesse Rouge par Michelle Lockamy (du Glorantha Sourcebook: bataille magique des quatre Flèches de Lumière contre l'Empire carmanien):

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » ven. 29 oct. 2021 11:17

Jeff Richard:

L'Empire Lunar est un empire universel. L'Empereur Rouge ne reconnaît pas l'existence d'autres pairs - sa souveraineté et son autorité légale s'exercent partout où la lumière de la Lune Rouge est présente (c'est-à-dire sur l'ensemble du Monde de la Surface). Près de lui, dans le Giron Lunar, le monde est gouverné par ses satrapes - des personnes puissantes qui collectent les impôts et organisent le culte pour l'Empereur rouge, et sont chargées de maintenir la paix. Plus loin se trouvent les provinces, gouvernées par des barbares qui se sont soumis à leur souverain légitime. Au-delà, il y a les alliés - des barbares qui suivent les directives de l'Empereur Rouge mais ne se sont pas soumis à lui. Au-delà, il n'y a que les rebelles - certains sont riches et puissants, d'autres sauvages et ignorants.

Ce modèle est évidemment dérivé du système de l'Empire Solaire. L'Empereur Rouge est parfaitement disposé à payer les barbares et les rebelles pour qu'ils se soumettent à lui ou du moins pour qu'ils deviennent ses alliés.

L'important est qu'ils reconnaissent sa position de seul pilier de la légitimité dans le monde.

Q : Au début, Yelm était l'empereur légitime, "le point", comme l'ont mentionné d'autres commentaires avisés. Les dieux de l'Orage étaient des rebelles et plutôt barbares.
Dans quelle mesure la Quête des Porteurs de Lumière et le Grand Compromis devraient-ils affecter cette attitude solaire ? Les détails de la Quête varient énormément d'un panthéon à l'autre, mais, à la fin, Yelm et Orlanth se sont reconnus et réconciliés, n'est-ce pas ? Ou est-ce seulement le point de vue d'Orlanth ?

R : Les deux religions considèrent que leurs dieux respectifs ont fait amende honorable et qu'en temps voulu, leurs adorateurs ont fait des bêtises.

Donc Yelm est toujours en train de faire le compromis avec Orlanth, mais aussi est toujours l'empereur arrogant et stupide, et toujours dans les concours d'armes avec Orlanth. Tout cela est toujours vrai, simultanément. Les adorateurs du Temps peuvent bien sûr choisir le personnage qu'ils veulent à ce moment-là

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mer. 1 déc. 2021 11:09

Jeff Richard:

Autour de l'Empereur Rouge se trouvent de nombreuses familles (ou clans) puissantes dont la plupart sont liées à l'Empereur Rouge, descendent de lui, sont mariées à lui, etc. Ceux qui sont "nés dans le rouge" sont bien sûr supérieurs à ceux qui sont nés alors que le masque était un simple mortel, bien que j'aie entendu des spéculations convaincantes selon lesquelles seules les filles naissent dans le rouge (Hwarin Dalthippa, Hon-eel, Jar-eel, etc.), mais cela pourrait n'être que le flou de la généalogie impériale. Cela dit, je n'ai pas connaissance d'un fils confirmé de Fitzlune.

La Satrapie de l'Ombre d'Argent est remplie de ces parents impériaux, mais la plupart des nobles de Dara Happan revendiquent maintenant au moins une certaine parenté avec Fitzlune. Descendre de Fitzlune signifie que vous n'êtes qu'à quelques générations de la divinité et que vous pouvez prétendre descendre à la fois de la Déesse Rouge et de Yelm !

Certains des clans les plus puissants sont présentés dans le Guide. Il s'agit notamment des clans satrapes comme les Eel-arish et les Taran-il, que l'on peut comparer aux clans des daimyos dans le Japon impérial. Ils sont apparentés, mais conspirent les uns contre les autres, lèvent des armées privées et se battent les uns contre les autres par des assassinats et des guerres secrètes. Ils se concentrent sur le véritable enjeu, bien sûr, qui est le contrôle de l'Empereur Rouge et la domination de l'Empire Lunaire lui-même.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » jeu. 2 déc. 2021 10:43

Jeff Richard:

Caractéristiques chaotiques dans l'Empire lunar

La Déesse Rouge fournit des dons de Chaos à de nombreux cultes lunars, notamment aux initiés de son propre culte et aux prêtresses supérieures des Sept Mères (mais aussi aux initiés de Danfive Xaron, aux prêtresses de Deezola, aux Seigneurs des Runes de Hwarin Dalthippa, aux initiés de Yanafal Tarnils, et à Yara Aranis). Comme nous le savons tous, ce sort accorde temporairement au lanceur une caractéristique aléatoire du Chaos et entache définitivement le lanceur de Chaos.

Supposons donc que moins de 1% de la population lunar soit contaminée par le Chaos, mais que ce pourcentage se situe principalement dans la classe dirigeante ou ses sbires.
Rappelez-vous qu'une caractéristique du Chaos est bien plus qu'un simple pouvoir cool - c'est quelque chose qui déforme et fait muter le destinataire. Il en résulte souvent des horreurs mutantes, mais même lorsqu'il est bénéfique, les résultats peuvent être inhumains. Les gens ont des traits trop lisses, des vallées de l'étrange, des parties du corps exagérées ou grotesques, et ainsi de suite. Mais aussi ceux qui sont doués ont la sensation de manier un pouvoir blasphématoire arraché au cosmos.

Or 99% de la population n'a jamais fait l'expérience du Don du Chaos, mais que moins de 1% sont souillés par l'expérience. Beaucoup sont Illuminés, mais beaucoup ne le sont pas. Inutile de dire que cela a probablement un certain effet culturel.

Notes:
Je ne pense pas que le Chaos ait une seule personnalité. Il est la corruption, l'entropie, et le mal. Il est sans forme, vide, le vide ou l'abîme. C'est l'antithèse du cosmos - le système complexe que nous connaissons sous le nom de Glorantha. La plupart des créatures normales sont instinctivement repoussées par le Chaos et la plupart des mortels le trouvent terrifiant et mauvais.
Pour faire référence à l'autre jeu de rôle, le Chaos déclenche des contrôles SAN, la perte de la raison et l'horreur cosmique.

Cet aspect de la religion lunar est souvent occulté par des cultes comme celui des Sept Mères, mais il est présent au cœur du culte de la Déesse Rouge. Elle est la Vie, la Lune et le Chaos après tout.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » lun. 20 déc. 2021 11:32

Jeff Richard à propos de la Frontière rouge:
viewtopic.php?p=21167#p21167

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mar. 21 déc. 2021 10:33

Jeff Richard:

L'importance de la Chauve-souris pourpre pour l'expansion de l'Empire lunar ne peut être sous-estimée. Nous savons tous qu'elle est extrêmement puissante, capable de dévorer un régiment entier, des esprits et bien d'autres choses encore, mais c'est aussi un point lumineux. Dans un rayon de 15 km autour de la Chauve-Souris pourpre, les magiciens lunars ne subissent aucune pénalité, même pendant les phases naissantes et d'obscurité de la Lune.

La lueur rosée de la Chauve-souris pourpre est visible à des kilomètres à la ronde et sa présence dans les régions frontalières de l'Empire lunar sème la terreur dans le cœur des étrangers. On peut supposer que si la Chauve-Souris pourpre se dirige vers vous, elle est accompagnée de soldats, de magiciens et autres.

Pendant le Déclin de la Paix de Consolidation, les Lunars ont utilisé la Chauve-souris pourpre et Yara Aranis pour semer la terreur chez les nomades qui n'étaient pas dirigés par Sheng Seleris - même ces deux démons étaient insuffisants pour frapper directement Sheng Seleris. Mais contre les soulèvements tribaux ou les confédérations, ils sont normalement plus que suffisants.

Crimsie, la Chauve-souris Pourpre par Sam Wood pour 13th Age in Glorantha

Image

La Chauve-souris se déplace à peu près aussi vite qu'un cheval, mais elle est des centaines de fois plus grosse. La chose bat lentement des ailes, comme une vidéo ralentie d'une chauve-souris en vol, et il est impossible qu'elle puisse rester en l'air, mais elle le fait.

Combinez cela avec un monstre couvert de nombreux yeux, accompagné de cris de folie, avec plusieurs langues incroyablement longues qui sortent, et occasionnellement des jets de sang de ses yeux, et vous avez quelque chose qui est une perte D10/D100 SAN à chaque fois !



Voici une autre superbe vidéo au ralenti d'une chauve-souris en vol :



Je ne peux penser qu'à trois fois où la Chauve-souris pourpre a été vaincue :

1. La Nuit des Horreurs. Tout le monde est mort dans les deux camps. Mais c'était pire pour les Pentiens et ils ont perdu.

2. Boldhome. Un dragon (de rêve) assez grand pour vaincre la Chauve-souris se manifesta pour protéger la ville. Les deux ont été détruits. Boldhome est quand même tombée.

3. Citadelle-blanche. Le roi Broyan et ses fidèles parvinrent à vaincre la Chauve-souris et à l'envoyer dans la mer. C'est probablement la seule véritable défaite de la Chauve-souris, car les Lunars n'ont pas réussi à atteindre leur objectif malgré l'envoi de la Chauve-souris.

Lorsque nous pensons à la Chauve-souris pourpre et à l'Empire lunar, il faut se rappeler que cette terreur est rarement, voire jamais, vue dans le Giron lunar - des générations peuvent s'écouler avant que le citoyen moyen de Glamour ou de Raibanth ne VOIT la Chauve-souris pourpre.

Mais dans les Provinces et les Terres rouges, la Chauve-Souris pourpre rappelle constamment aux sujets lunars et aux étrangers la puissance réelle de l'Empire lunar.

L'Empire lunar est grand, mais pas l'Empire romain. Pensez à l'empire assyrien ou à l'empire hittite. La Chauve-Souris pourpre ne peut donc pas être simplement déposée dans une zone 51 et gardée cachée. Elle est constamment présente, dans les Provinces, les Terres rouges, et parmi les Alliés. Parfois, elle n'est accompagnée que par les membres de son culte, mais d'autres fois, elle est un point de ralliement pour l'armée lunar.

Et

La Chauve-Souris pourpre, Cwim, la Mère des Monstres, la Horde du Chaos, n'importe lequel des Vrais Dragons - stopper l'apparition de l'une de ces terreurs serait l'intrigue d'une campagne de fin du monde de l'Appel de Cthulhu. Toutes sont présentes dans Glorantha, et il y a de fortes chances qu'un personnage de la Passe du Dragon croise la route d'une ou plusieurs de ces terreurs.

Et il existe des héros capables de les vaincre.

Voilà en quelques mots la différence entre RuneQuest et L'Appel de Cthulhu 🙂 .

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mar. 21 déc. 2021 10:39

Jeff Richard:

Si l'on considère les Terres du Giron lunar comme un lieu peuplé, il convient de garder à l'esprit quelques dimensions.

Il y a environ 300 miles de Jillaro à Elz Ast et environ 225 miles du Mont Jernotius à Deux Tours sur le Plateau de la Faim (175 500 kilomètres carrés). En comparaison, il faut compter environ 160 kilomètres de Citadelle-blanchel au Creux de la Flûte-serpent et environ 112 km de Pointe-canard à Swenville (18130 km carrés). Les Terres du Giron font environ 10 fois la taille de Sartar.

Il y a environ 5 millions de personnes dans le Giron lunar. Il y a environ 200 000 personnes dans tout Sartar. Si l'on tient compte de la superficie, cela signifie que les Terres du Giron sont environ 2,5 fois plus densément peuplées que Sartar.

La lingua franca des Terres du Cœur est le néo-pélorien, mais on y trouve de nombreuses autres langues, dont le dara-happan (l'ancienne langue de l'élite des cités-états d'Oslira), diverses langues de fermiers péloriens comme le darjiini, le henjarli et le rinliddi, ainsi que le carmanien, le peuple antilope et même des langues du Theyalan comme le sylilan.
En termes de population et de diversité, l'ancien cœur aztèque de la Méso-Amérique est assez comparable. L'Empire lunar a plusieurs siècles de plus que les Aztèques, et je pense que le néo-pélorien est plus profondément ancré dans les Terres du Giron que le nahuatl, ce qui donne une bonne base de référence.

Comme dans les anciennes terres centrales méso-américaines, il y a de nombreuses villes. Dans les Terres du Giron, Glamour est bien sûr la plus grande cité, mais Raibanth, Yuthuppa et Alkoth occupent une place importante dans la mythologie et le folklore des Terres du Giron. Raibanth peut être grossièrement comparée à Teotihuacan, et a été pendant des siècles le centre le plus peuplé des Terres du Giron ainsi que le centre religieux. Depuis 1250, Raibanth n'a cessé de décliner, contrairement à la jeunesse de Glamour, mais contrairement à Teotihuacan, la ville a tout de même survécu (une meilleure comparaison serait peut-être Babylone après la fondation de Seleucid).

Pendant des siècles, les Terres du Giron ont été largement définies par Yelm, Dendara, Lodril, (Pel)Oria, Oslira, et un groupe de divinités célestes (Dayzatar, Polaris, Ourania, etc.) dont l'importance dépassait de loin leur nombre. Des vagues d'idées nouvelles déferlèrent sur les Terres du Giron - Nysalor, les cultes des ténèbres Spolites (Xentha, Argan Argar, Gorgorma, etc.) et les cultes Theyalan du Passe du Dragon - Orlanth, Humakt, Storm Bull, Waha, Eiritha, Dragon Soleil, etc. Ces vagues se sont toujours retirées, laissant parfois de petites poches de vestiges.

Depuis 1250, les cultes autour de la Déesse Rouge sont devenus la religion d'état et ont été adoptés par de nombreuses personnes, généralement en plus des pratiques existantes. Ce phénomène s'est accéléré depuis le Cinquième Déclin, après la défaite de Sheng Seleris par l'Empereur rouge. Des cultes plus récents comme les Sept Mères, Hon-eel et Hwarin Dalthippa côtoient des cultes anciens comme Lodril et Lokarnos.

Il en résulte quelque chose de nouveau - une identité "lunar", même parmi ceux qui ne sont pas initiés aux mystères lunars.

En ce qui concerne la densité de peuplement, Sartar compte environ 11 habitants par km carré, alors que le Giron lunar en compte environ 28. Cela semble vraiment dense, jusqu'à ce que nous le comparions à Esrolia avec son incroyable 180 habitants par km carré ("seulement" 140 si nous excluons Nochet de l'équation).

Donc, contrairement à Esrolia qui est presque entièrement cultivée, il y aura des zones vides et sauvages (probablement des étendues de prairies ou de marécages) même dans les Terres du Giron lunar. Mais rien de comparable à ce que l'on voit dans la Passe du Dragon.

Si on enlève la population urbaine, il reste plus de 4 millions de ruraux dans les Terres du Giron lunar. Ce sont pour la plupart (plus de 70%) des paysans semi-libres et non libres, qui cultivent du riz, de l'orge et du maïs. Ces masses ne se distinguent probablement pas de leurs ancêtres non lunars. Ils ne sont pas propriétaires de leurs terres (elles appartiennent à des nobles, des temples ou d'autres entités puissantes) mais y sont plus ou moins liés.

L'écrasante majorité de ces paysans ne se soucient pas vraiment de qui sont leurs dirigeants. Ils sont fidèles les uns aux autres, à leur petit village et aux prêtres locaux, et à peu de choses d'autre. Ils paient leur part à leurs dirigeants, essaient de les éviter quand ils le peuvent, et aiment leur empereur rouge (lointain) et leur Déesse rouge, tout en ignorant joyeusement tout ce qu'ils trouvent pratique d'ignorer.

En passant, il y avait environ 50 km de Tenochtitlan à Teotihuacan, environ 60 km de Séleucie à Babylone, et il y a environ 32 km de Glamour à Raibanth, ce qui est assez comparable. L'ancienne capitale est proche, mais suffisamment éloignée pour que la nouvelle capitale puisse se développer en dehors de son ombre.

Imaginons donc cette vaste plaine de Peloria qui s'étend de Jillaro à la Mer Blanche, du Mont Jernotius au Plateau de la Faim. C'était autrefois une prairie et des marécages, comme les plaines pannoniennes mais deux fois plus grandes. Elle est en grande partie plate, à l'exception du grand Cratère lui-même, qui s'élève au-dessus des terres plates comme le marchepied de la Lune rouge.

La Péloria est assez sèche - l'air humide est soufflé depuis l'extrême ouest, mais doit passer par Fronela ou le glacier de Valind avant d'atteindre la Péloria. Les contreforts immédiats des montagnes du Bois de Pierre et Yolp peuvent recevoir 63 à 102 cm environ, mais cela tombe dans les plaines.

Bout-du-monde est la plus humide de la vallée pélorienne, avec 86 cm.

À Croix de Mirin, c'est 71 cm. Croix de Mirin reçoit la plupart de ses précipitations pendant la Saison des Tempêtes.

Alkoth reçoit 61 cm (Kiev - la zone des marais de Pripet). Alkoth se trouve dans une zone de convergence qui reçoit des précipitations à la fois pendant la saison des feux et pendant la saison des tempêtes.

Glamour reçoit 41 cm (Spokane). La présence du cratère modère les vents du nord, mais signifie également que Glamour se trouve dans une zone d'ombre pluviale.

Raibanth reçoit 36 cm. La présence du culte de Yelm augmente définitivement le nombre de jours sans nuages. Presque toutes les précipitations tombent pendant la saison du feu, lorsque les Péloriens vénèrent Entekos la déesse de la pluie et Dendara la bonne épouse.

Yuthuppa reçoit 46 cm. Presque toutes les précipitations tombent pendant la saison du feu.

Elz Ast reçoit 56 cm. Elz Ast se trouve sur la mer Blanche. Elz Ast est un endroit horrible - la version pélorienne de la ville de Québec. Froid et misérable en hiver, même avec l'expédition Kalikos.

Quête Héroïque de Kalikos par Mike Perry et provenant du Guide to Glorantha

Image
Chaque année, l'Empire lunar envoie une bande de ses magiciens les plus talentueux et de ses guerriers les plus puissants pour voyager au-delà des limites du monde afin de renforcer le Dieu du Pilier Blanc et de vaincre le Dieu de l'Hiver.
Ils traînent avec eux le bateau Kalikos, qui apporte la magie dont ils auront besoin pour accomplir leur quête héroïque.
Making of:
http://mperryart.blogspot.com/2014/07/t ... t-for.html

Notes:
Lorsque l'on pense à des villes comme Nochet, il faut garder à l'esprit que certaines d'entre elles sont incroyablement peuplées - comme Bombay ou Calcutta. La densité de population de Nochet se situe en moyenne autour de 18 000+ par kilomètre carré. C'est une moyenne - pour chaque jardin de la Cité Sacrée, cela signifie qu'ailleurs, les gens s'entassent les uns sur les autres.

En comparaison, Boldhome ne compte que 3 000 habitants au kilomètre carré, mais il y a beaucoup d'espace vide, ce qui signifie que dans les poches et la ville principale, les choses s'empilent.

À titre de comparaison, la densité de population du Londres moderne est de 5 700 personnes par kilomètre carré ; le Manhattan moderne a une densité de population de 29 000 personnes par kilomètre carré et le San Francisco d'environ 6 600 personnes par kilomètre carré.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mer. 22 déc. 2021 10:59

Jeff Richard:

Réfléchissons donc un peu à la présence de la Déesse Rouge dans le Temps. C'est une Grande Déesse apparue au cours du Temps, qui embrasse le Chaos, et dont l'existence même viole le Compromis Cosmique. De nombreux Anciens Dieux ont refusé de la reconnaître pour cette raison - sa victoire au Château Bleu les a forcés à reconnaître son pouvoir, et beaucoup l'acceptent maintenant et l'embrassent même (surtout Yelm). Cependant, plusieurs des dieux les plus puissants restent ses ennemis résolus (Orlanth surtout, mais aussi Storm Bull, Valind, Kyger Litor, Humakt, Eurmal et Zorak Zoran). Beaucoup d'autres (Aldrya, Magasta, Yelmalio, et les Malkioni) restent hostiles à la Déesse Rouge.

Grâce à l'Illumination, les initiés de la Déesse Rouge sont libérés de la peur réflexe du Chaos et de l'oubli. Ils croient qu'en suivant le chemin de la Déesse Rouge, ils peuvent enfiler cette aiguille et embrasser l'annihilation de l'ego comme moyen de libérer le vrai soi. Les ennemis de la Voie lunar soulignent que dans de nombreux cas, ce chemin vers "l'annihilation de l'ego" aboutit à un faux moi encore plus grand - Gbaji. Les parallèles avec Nysalor et le Conseil Brisé sont là pour tous, bien que de nombreux apologistes lunaires prétendent qu'avec l'aide de la Déesse Rouge, Nysalor a maintenant vaincu Gbaji (Sheng Seleris). D'autres prétendent qu'aux Ombres de l'Empire, l'Arkat ou les Arkats se forment à nouveau.

Plus inquiétante est la montée des Seigneurs de la Terreur avec au moins la tolérance de la Déesse Rouge. L'Empire Lunar parraine le démon du Chaos appelé la Chauve-Souris pourpre, accepte le culte du Chaos Primal, et est connu pour coopérer avec les cultes chaotiques tels que Krarsht, Mallia, Thed, et Vivamort contre les ennemis communs. Dans les bastions du Chaos tels que Dorastor, Creux de la Flûte-serpent et l'Empreinte, les Seigneurs de la Terreur se sont réveillés.

Certains mystiques affirment qu'il existe une incertitude au cœur de l'existence de la Déesse Rouge qui rend impossible de déterminer si elle est une divinité du Chaos ou du Cosmos, ou même si elle est les deux simultanément. Cette incertitude et cette ambivalence sont un facteur clé dans le cataclysme connu plus tard sous le nom de Guerre des Héros.

Cette ambivalence de la Déesse Rouge - agissant à la fois comme une divinité du Chaos et comme une gardienne du Cosmos - est la clé de ses mystères. Elle est les deux, ou peut-être aucun des deux.

Cet impressionnant mystère au centre de la Déesse Rouge est la source d'une dévotion énorme de la part de ses adeptes, mais aussi d'une grande peur et d'une grande haine de la part de ses ennemis. Est-elle une déesse du Chaos ? Une servante d'Arachne Solara ? Les deux ? Ni l'un ni l'autre ?

Il est peut-être inévitable que la Guerre des Héros soit finalement un conflit entre les deux plus complexes des divinités glorantines - la Déesse Rouge et Orlanth. Comme nous le savons, Orlanth est à la fois le Destructeur et le Défenseur du Cosmos. Comme Shiva, il détruit et crée. Il a plongé le Cosmos dans les Ténèbres lorsqu'il a tué Yelm, mais sa quête des Porteurs de Lumière a été la clé de la préservation du Cosmos.

Et leurs parallèles sont encore plus profonds. Dans les profondeurs de la quête des Porteur de Lumière, le chemin d'une personne pourrait-il croiser celui de la Déesse Rouge ?

Il y a une raison pour laquelle nous voyons principalement les Sept Mères aux frontières de la Voie lunar. Elles nous préparent à la Déesse Rouge, mais elles sont plus compréhensibles qu'elle et n'approfondissent pas trop ses mystères. Elles préparent simplement le chemin.

Le slogan "Nous sommes tous nous" est souvent utilisé sans réfléchir par les initiés des Sept Mères. Mais ce slogan contient en lui des implications profondes et inquiétantes qui peuvent être profondément déstabilisantes.

En passant, les gens aiment prétendre que dans les Territoires Arroliens, les ambivalences et les ambiguïtés de la Déesse Rouge sont en quelque sorte "plus faciles" à concilier. Mais est-ce vraiment le cas - ou est-ce simplement le reflet de notre parti pris pour le Passe du Dragon et les Provinces lunars ?

Panthéon lunar par Agathe Pitié, pour Cults of Glorantha

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » jeu. 23 déc. 2021 12:51

L'illustration d'Agathe Pitié est la 3ème version des Sept Étapes de la Déesse Rouge:

1 - La Déesse entre dans le temps des dieux.

Une femme met de côté son manteau et ses vêtements. Ses cheveux sont attachés en un nœud sur le dessus de sa tête. Elle porte une ceinture avec un couteau en forme de faucille, et une couronne sur son front. Sinon, elle est nue.

2 - La victoire vide de la Déesse

Un démon hideux se tient au-dessus de la forme déchue de la déesse, tenant une épée, mais pas de bouclier. A comparer avec 6.

3 - La Déesse rencontre Arachne Solara

La femme nue est assise et écoute la femme qui lui fait face. La femme-araignée est Arachne Solara, et c'est une déesse brillante, humanoïde, mais avec quatre bras supplémentaires sortant des côtés de sa cape. La cape semble être un tissu tacheté d'étoiles et sa tête est ornée d'un rayon de soleil.

4 - Le ligotage de Gbaji

La déesse tient une divinité belle mais hargneuse, une main tenant ses poignets, son pied étant posé sur les deux poignets et l'étirant.

5 - La Déesse chevauchant l'ours du ciel

La déesse, sans armes, est montée sur un ours géant. Il n'y a pas de sol en dessous, mais des étoiles sont visibles en arrière-plan.

6 - La victoire totale de la Déesse

Comme 2, les poses des personnages sont similaires, mais la déesse et le démon ont échangé leurs places. Ici, la déesse se tient victorieuse sur la forme allongée du démon. Elle tient une lance et un bouclier, mais pas de casque.

7 - Retour de la Déesse triomphante

Vêtue, armée et sans casque, la déesse apparaît sur une chauve-souris. Elle est entourée d'un rayon de soleil.

Version 1:
https://wellofdaliath.chaosium.com/home ... es/7steps/

Version 2:
https://wellofdaliath.chaosium.com/home ... ven-steps/

Répondre