Pâturages / Grazelands

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4701
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Pâturages / Grazelands

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Le Peuple du Pur-sang

Le Peuple du Pur-sang est le plus dévot des nomades Solaires et se trouve à Pent, Erigia et dans les Pâturages. Parmi eux, tous les chefs de clan et de nombreux membres de la tribu sont des initiés de Yelm. Ils vénèrent également Hyalor et Hippoi. Ils n'ont pas de sous-culte Yelm Imperator, mais l'Arc Doré est très important pour eux. Le Peuple Pur-sang ne garde que des chevaux et ne pratique jamais l'agriculture.

Au Premier Âge, ils formaient une caste sacerdotale et revendiquaient leur ascendance sur les Hyalorings. Contrairement aux autres tribus de chevaux, ils ont continué à ne garder que des chevaux et n'ont pas vécu dans des villes. Ils vénèrent Dendara, l'épouse de Yelm.

À l'ère moderne, il existe trois tribus du Peuple du Pur-sang. Deux d'entre elles sont assez importantes : les Char-un d'Erigia et les Julin Marsk de Pent. Les Éleveurs de Poneys des Pâturages de la Passe du Dragon sont beaucoup plus réduits. Ils ont radicalement changé leur société depuis qu'ils ont quitté Pent au Second Âge et vénèrent désormais Ernalda (représentée par la Reine Cheval Plumes) comme épouse de Yelm. Ils conservent néanmoins leur statut de Peuple Pur-sang et leur lien avec Yelm.

Image
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4701
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Pâturages / Grazelands

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Quelques Notes sur les Clans des Pâturages

Comme nous le savons, il y a environ 18 000 membres du Peuple du Pur-sang dans la Passe du Dragon. Ils appartiennent tous à un même groupe tribal, dont les chefs sont les Seigneurs du Soleil de Yelm, aidés par les Anciens de Yelm et les chamans de l'Arc Doré. Le nombre total de ces Maîtres des Runes de Yelm est probablement de l'ordre de 100 (2% de 5000). Par commodité, disons 60 Seigneurs du Soleil, 25 Anciens et 15 chamans. Le roi tribal est le chef du culte tribal de Yelm.

Nous avons ici tout un ensemble de groupes de parenté élargis, dirigés par des Anciens. Tous les membres du Peuple du Pur-sang se considèrent comme nobles, mais il y a bien sûr des groupes de parenté plus ou moins puissants que les autres. Je pense que nous avons un certain nombre de bandes ou de clans traditionnels, dont la plupart remontent à leur acceptation par Sabot-de-Fer (vers 1250). Disons qu'il y a 9 clans, chacun avec deux anciens, et 7 anciens tribaux qui servent le roi tribal. Nous arrivons donc à 25 anciens. Certains clans ont plus de Seigneurs du Soleil que d'autres, et nous avons l'Arc Doré en tant que société magique inter-ennemi ou tribale.

Les femmes vénèrent Ernalda et Hippoi et s'occupent des troupeaux de chevaux. Elles se marient dans les clans patrilinéaires et patrilocaux, apportant éventuellement des chevaux en dot. Elles élèvent les enfants, s'occupent des chevaux, préparent la nourriture, gèrent les foyers, etc. Mais en tant que cultistes d'Ernalda, les femmes ont aussi l'oreille de la grande Reine Cheval Plumes, devant laquelle même les Anciens doivent se prosterner. La Reine Cheval Plumes est la souveraine incontestée des Pâturages. Elle est soutenue par le culte d'Humakt, les cultes des Porteurs de Lumière, ses sœurs du Temple-qui-ébranle, ainsi que par les dieux et les esprits de la Passe du Dragon.

Nos clans comptent donc en moyenne 2000 personnes, certains plus, d'autres moins. Cependant, ces clans - ou divisions (ce qui est probablement un meilleur mot) - sont stables et yelmiques, avec une stabilité bien plus grande que les clans Orlanthi (mais aussi bien plus cérémoniels et bien moins dynamiques).

Aujourd'hui, parmi les communautés de fermiers vendref, nous avons environ 14 à 20 clans et chefs de village, qui suivent les normes Orlanthi. Ils acceptent également la Reine Cheval Plumes comme souveraine, mais ne font pas partie du Peuple du Pur-sang.

Par ailleurs, n'oubliez pas que les vendref vénèrent Orlanth et Barntar, ainsi qu'Ernalda, et que ces cultes comptent presque autant d'adeptes que celui de Yelm. Les villes sont liées à Sartar et Tarsh, et il y a plus de 1000 Humakti parmi eux. En bref, le Peuple du Pur-sang et les vendref coexistent dans un équilibre qui est maintenu par la présence de la Reine Cheval Plumes.

Notes:
Il convient de rappeler que la plupart des Humakti sont issus des communautés vendref (moins d'un quart des Humakti sont des Peuple du Pur-sang).
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4701
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Pâturages / Grazelands

Message par 7Tigers »

Jeff Richard:

Élevage des Chevaux

Il y a beaucoup de chevaux dans les Pâturages - environ 90 000 - et cela donne une densité d'environ 18 chevaux par km². Je pensais que c'était très élevé, mais en fait, c'est un peu plus de trois fois la densité de chevaux du Maryland moderne, et cela correspond au nombre de chevaux dans la plupart des régions rurales des États-Unis avant l'arrivée de l'automobile (le nombre de chevaux a chuté de près de 90 % entre 1915 et 1960).

Les troupeaux familiaux ont tendance à compter une centaine de chevaux, soit environ 3 à 4 familles nucléaires. Cela signifie que près d'un millier de ces troupeaux errent dans les Pâturages. Chaque clan compte environ 7 500 chevaux, mais ces chevaux sont sans doute répartis en de nombreux troupeaux plus petits et plus faciles à gérer.

Il n'est pas étonnant que les Pâturages vénèrent Ernalda avec tant d'insistance - ils ont besoin de sa productivité agricole. Je soupçonne qu'une partie de la relation avec les agriculteurs réside dans le fait qu'une grande partie de leurs terres est consacrée à la culture de la luzerne, des légumineuses et de l'avoine pour les chevaux ! L'avoine cultivée par les agriculteurs représente probablement un tiers de l'alimentation des chevaux, tandis que le foin récolté par les agriculteurs représente un autre pourcentage important. Les chevaux mangent également de l'herbe sur les collines.

On peut donc imaginer un millier de troupeaux de chevaux errant dans les Pâturages, avec leurs bergers vivant sous des tentes à leurs côtés. Les agriculteurs locaux leur fournissent du fourrage et du concentré, à la demande des éleveurs de chevaux. Les agriculteurs élèvent également du blé et de l'orge, des légumes, des porcs, des bovins, des moutons et d'autres animaux d'élevage, qui fournissent du pain, de la viande, du fromage, etc. Mais je ne serais pas surpris qu'un tiers ou la moitié de la récolte totale aille aux chevaux.

Pour les autres Orlanthi, ces fermiers sont maltraités - plus de la moitié de leur production va aux chevaux (et à leurs temples). Ils doivent échanger une partie de ce qui leur reste contre des objets d'artisanat et d'autres produits de première nécessité aux "Séjours" [comptoirs] de commerce locaux. Mais du point de vue des agriculteurs, les éleveurs de chevaux les laissent largement tranquilles, les protègent et échangent des marchandises. Contrairement à ce que pensent les étrangers, les vendref sont propriétaires de leurs biens et ne sont pas des esclaves. Et si les éleveurs de chevaux deviennent trop gourmands, les agriculteurs peuvent toujours faire appel à leur Reine Cheval Plumes bien-aimée et à ses prêtresses.

Quelques points:
1. Les éleveurs des Pâturages ne sont pas de véritables "nomades". Ce sont des pasteurs, en ce sens qu'ils déplacent leurs troupeaux comme les éleveurs de moutons du sud de l'Europe déplacent leurs moutons. Mais les Pâturages s'étendent sur environ 5 000 km², soit à peu près la taille du Delaware (et plus petit que le comté de Larimer, ici au Colorado). Ce n'est pas un lieu propice aux déplacements de type centrasiatique !
2. Les nomades sont traditionnellement beaucoup plus intégrés dans les systèmes agricoles qu'on ne le pense. Il existe de nombreux documents intéressants sur les relations entre les différents nomades d'Asie centrale et les agriculteurs sédentaires.
3. Ajouter des céréales au régime alimentaire des chevaux est une pratique courante partout où l'on a accès à des céréales (et c'est le cas ici). Comme il y a trop de chevaux dans les Pâturages pour pouvoir se contenter des pâturages des collines, il faut de la nourriture supplémentaire.
Les éleveurs des Pâturage ne pourraient pas survivre sans leurs fermiers. Certains dirigeants Yelmites aiment à prétendre qu'ils le pourraient, mais en fin de compte, c'est ainsi que la Reine Cheval Plumes a sauvé le Peuple du Pur-sang - en protégeant et en encourageant les fermiers, afin qu'ils puissent produire suffisamment de fourrage pour les troupeaux de chevaux.

Nick Brooke:
Ainsi, au Second Âge, le Peuple du Pur-sang domine en Prax, "intégré dans le système agricole" des Oasis.
Ils sont expulsés dans la Passe du Dragon - et pendant près d'un siècle, ils ont le contrôle de toute la Passe, et pas seulement les Pâturages modernes. Mais au départ, il n'y a pas de "système agricole" à proprement parler : seuls le peuple des chevaux purs, les hommes-bêtes et les races anciennes vivent dans la passe, et aucun d'entre eux n'est doué pour l'agriculture. Mais les éleveurs de poneys sont présents partout, ce qui compense.
Avancez d'un siècle. D'autres humains viennent s'installer dans la Passe du Dragon, mais le Peuple du Pur-sang a perdu l'habitude de travailler avec une population sédentaire. Ils oppriment les Vendref ; ils sont repoussés de certaines parties de leur ancien territoire par les Tarshites du nord et les Quivini du sud-est ; la Reine Cheval Plumes se soulève pour s'opposer à eux ; et nous aboutissons à la synthèse : le système moderne de soutien mutuel des fermiers Vendref soutenant les pastoralistes Éleveurs de Poneys.
(Le roi Sartar ajoute les marchands au mélange quelques siècles plus tard, ce qui explique l'apparition d'un marchand dans le dernier couplet de " Les Vendref et les Éleveurs de Poneys doivent être amis ").

Jeff Richard:
Yep. C'est tout à fait ça. La seule chose que j'ajouterais, c'est que je soupçonne que en Prax, les agriculteurs de la Rivière aux Berceaux ont contribué à soutenir le Peuple du Pur-sang et pas seulement le système des oasis. Mais c'est un détail mineur.
Le Peuple du Pur-sang a besoin des Vendref pour survivre. Les vendrefs soutiennent et sont soutenus par la Reine Cheval Plumes, qui est également la souveraine du Peuple Pur-sang. Elle s'allie ensuite avec Sartar ou Tarsh pour maintenir son autonomie.

Donc, les éleveurs descendent du Peuple Pur-sang qui s'est rendu en Prax au Second Âge. Ils sont donc très éloignés de leur parenté Pentienne. En Prax, ils se confondaient avec les Monteurs de Zèbres et étaient étroitement liés à Pavis. La dynastie dirigeante de Prax à l'Âge d'Or, les Forgeflèches, est même issue d'eux.
Mais cela signifie aussi qu'ils ont beaucoup d'expérience avec les Porteurs de Lumière, Taureau Tempête, etc, même s'il y a eu un siècle d'écart dans cette expérience.
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 4701
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Pâturages / Grazelands

Message par 7Tigers »

Du fil d'à côté Commerce dans la Passe du Dragon:
https://deadcrows.net/forum/viewtopic.p ... 581#p23581

Jeff Richard:

Route Commerciale des Pâturages

Des gens ont demandé pourquoi la route de Sartar par la Passe du Dragon est préférée à la route des Pâturages. La raison principale est qu'il est beaucoup moins cher et plus sûr de voyager sur les routes du Sartar que sur celles des Pâturages.

Sur les routes de Sartar, une caravane peut parcourir environ 40 km par jour, six jours par semaine. Il faut environ 19-20 jours pour aller de Karse à Bout-du-monde sur le réseau routier. Vous pouvez vous réapprovisionner tous les jours et il y a de nombreux endroits sûrs pour dormir et abriter vos bêtes. Les routes sont généralement assez sûres, et les péages sont fixés par le Prince. Sauf en période de crise (comme en 1622-1626), les routes sont sûres.

Maintenant, il ne faut pas beaucoup plus de temps pour aller de Nochet à Bout-du-monde via les Pâturages, peut-être 22-25 jours avec le réapprovisionnement et le repos de vos animaux. Mais votre caravane doit être plus petite car la zone est moins sûre et vous devez transporter plus de provisions pour vous et votre train de mules (ce qui augmente également le coût et ralentit le transport). Vous devez engager des éleveurs de poneys locaux comme guides/protecteurs (il s'agit d'une extorsion de la part des Pâturages - le montant est bien plus élevé que les péages imposés par Sartar), sinon ils vous attaqueront, et il y a des problèmes avec les griffons, les hommes-bêtes, etc. Enfin, il y a le Col de Belastran lui-même, qui est juste beaucoup plus ardu que de passer par la route pavée à travers les Monts Quivin.

Ainsi, pour un commerçant, il peut coûter deux fois plus cher d'emprunter la route des Pâturages que les routes de Sartar. Et le risque est moindre. Alors, que choisissez-vous ?

Si nous disons qu'il y a environ 2000 talents de recettes à obtenir chaque année par le péage de la Passe du Dragon, le commerce à longue distance qui passe par là est probablement divisé comme suit :
1500 pour Sartar
400 à la Reine Cheval Plumes
100 pour les Exilés de Tarsh (peut-être)

La Reine Cheval Plumes en reçoit donc une partie, mais la majeure partie va à Boldhome.
Répondre