Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » sam. 16 juil. 2022 09:45

Jeff Richard:

Une chose intéressante à propos du Panthéon des Porteurs de Lumière est le nombre de divinités non-élémentaires qui sont proéminentes. Peut-être était-ce un facteur clé dans la magie de la quête ?
Les lecteurs avertis pourraient noter quelques contradictions apparentes avec les généalogies précédentes, mais je vous assure qu'elles sont connues et acceptées par les membres du culte.

Toujours par Katrin Dirim:

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » dim. 17 juil. 2022 10:39


Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » mar. 19 juil. 2022 09:48

Jeff Richard:

La taxonomie des animaux dans Glorantha est assez différente de la nôtre. Elle est basée sur des généalogies divines et donne des résultats intéressants ! C'est une chose que j'apprécie particulièrement dans ce cadre - il nous permet de créer de nouveaux arrangements et de nouvelles façons d'organiser le cosmos.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » mar. 2 août 2022 10:41

L' ébauche pour la généalogie des divinités de la Terre progresse, par Katrin Dirim

Image

Mee Vorala, déesse des ténèbres des champignons / plantes des ténèbres, est une fille de Flamal.

Les Elfes Noirs ne sont donc pas des Aldryami, car ils ne sont pas des enfants d'Aldrya. Ils s'entendent avec d'autres elfes dans des circonstances amicales, mais on les trouve aussi souvent comme alliés des trolls. Les humains les trouvent hargneux et indignes de confiance, bien qu'un elfe noir ait même été un ami du prince Argrath.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » lun. 22 août 2022 09:56

Jeff Richard:

CATALOGUE DES DIEUX

La plupart des religions glorantiennes énumèrent des centaines, voire des milliers de dieux. Certains de ces dieux sont clairement des phénomènes localisés, des souverains déifiés ou des ancêtres tribaux. D'autres sont des titres alternatifs pour des dieux déjà vénérés sous un autre nom.

Les premiers Theyalans ont commencé à identifier et à définir les dieux, les esprits et les pouvoirs qui les entourent, et à établir une unité malgré les différences de langue et de culture, mais leur travail était largement confiné à Genertela. De même, en Peloria, les Dara Happans cherchaient à situer toute divinité supposée parmi les cent dieux du Mur des Dieux, les divinités non identifiables sur le mur étant fausses ou du moins transitoires. Au Second Âge, le Mouvement de Synthèse Mythique a cherché à organiser les dieux, les esprits et les pouvoirs du monde en une unité cohérente et connaissable.

Les Erudits de l'Ambigu ont théorisé qu'il y avait environ deux cents divinités d'importance mondiale. Toutes ces divinités n'avaient pas de cultes. En outre, il existait plusieurs milliers d'entités divines mineures d'importance purement locale, comme les gardiens ratons laveurs de la Porte du Crépuscule ou les dieux insulaires de Vithela. Même les ennemis des Erudits de l'Ambigu acceptaient cette structure, même s'ils acceptaient largement les limitations imposées par le Grand Mystère lui-même.

Le culte de Lhankor Mhy a embrassé avec enthousiasme le Mouvement de Synthèse Mythique, et ses sages ont joué un rôle clé dans les mouvements ultérieurs des Erudits de l'Ambigu. Au Troisième Âge, les philosophes Lunars ont ajouté une autre douzaine de divinités (la plus importante étant la Déesse Rouge et les Sept Mères), mais eux aussi ont largement adopté les conclusions du Mouvement de Synthèse Mythique.

Notes:
Il s'agit d'une question vraiment importante dans la compréhension du cadre - et quelque chose où nous devons surmonter nos préjugés modernes désacralisés. Nous avons tendance à supposer que les dieux sont des constructions culturelles complètes - mais dans Glorantha, ce n'est pas vrai. Le Temps des Dieux est réel et tangible - notre compréhension des dieux est bien sûr vue à travers la lentille de la culture (mais bien sûr notre interaction avec les dieux change et affecte aussi notre culture), mais les dieux de Glorantha existent en dehors de nous, mortels.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » mer. 7 sept. 2022 11:22

Jeff Richard:

ÉQUIVALENCES PAMALTIENNES

Le panthéon Pamaltelien ou Doraddi nous offre une perspective différente de la mythologie de Glorantha. Pamaltela n'a pas été aussi endommagé par la Guerre des Dieux et les Grandes Ténèbres que Genertela, et le roi de la Terre Pamalt n'a jamais été supplanté par Yelm ou Orlanth (et encore moins détruit par le Chaos). Les Érudits de l'Ambigu ont étudié intensément ces divinités afin de comprendre les premières religions de la Terre.

Les Érudits de l'Ambigu ont démontré de nombreuses équivalences entre les divinités pamaltelanes et génertelanes. Voici quelques-unes des plus importantes :

Déité pamaltelienne/déité genertalienne
Pamalt = Genert
Aleshmara = Asrelia
Faranar = Ernalda
Balambasta = Lodril
Noruma = Homme Cornu
Varama = Ehilm
Veldara = Annilla
Cronisper = Ether
Yanmorla = Gata

Les Érudits de l'Ambigu ont également supposé que la déesse Pamaltelan Keraun était équivalente à Molanni, et Nyanka à Seolinthur, mais ils n'ont pas été en mesure de prouver le vrai ou le faux avant que la chute du Seigneur de la Connaissance du Monde ne mette fin à ces explorations. On pensait que Sikkanos était un Vadruding, un équivalent chaud et poussiéreux de Valind au nord.

Les autres dieux n'avaient pas d'équivalents génératistes spécifiques. Rasout était considéré comme un " dieu des Hommes et de la Chasse ", et Vangono comme un " dieu de la Guerre non catégorisé " et pensé comme une entité localisée analogue à Tada.

Les Érudits de l'Ambigu ont identifié Varama avec Ehilm, plutôt qu'avec l'Orlanthi-Dara Happan Yelm. Ehilm est un dieu impersonnel et abstrait avec peu d'initiés - le Disque du Soleil. De même, Varama est le Soleil retourné, enchaîné à son voyage quotidien à travers le Ciel et le Monde Inférieur.

Il y a quelque chose que certaines personnes ne semblent pas comprendre, c'est que les Érudits de l'Ambigu étaient parfaitement d'accord avec l'existence d'entités localisées. Certains savants avaient des catégories entières d'entités locales dans lesquelles les anomalies pouvaient être jetées ! Ce qui les préoccupait, c'était la structure mythique globale.

Les Érudits de l'Ambigu ont identifié la présence d'Orlanth en Pamaltela, mais ont constaté qu'elle était surtout centrée sur Umathela, au nord-ouest. Cette région a un climat plus tempéré, et même de la neige.
Sikkanos est le Dieu du Vent Mauvais, qui souffle du désert de Nargan, transportant une poussière chaude et piquante (et jamais de pluie). Comme je l'ai dit plus haut, les Érudits de l'Ambigu pensaient qu'il était un Vadruding, analogue à Valind.
Keraun est la déesse de la Pluie et du Vent. Elle apporte les pluies de mousson dans les plaines, venant de l'est et soufflant vers l'ouest.

Bolongo est la source de la Mort. La première chose qu'il a faite lorsque Pamalt l'a réveillé a été de prendre un couteau et de tuer le Créateur. Le Créateur s'est rendu dans le monde des esprits, et depuis, tout est divisé entre le monde matériel et le monde des esprits.
Les Érudits de Dieu ont bien sûr identifié Bolongo avec Eurmal.

Q: Sandy Petersen a évoqué dans "Secrets of Glorantha" l'écoulement du temps "à l'envers" sur Pamaltela, par rapport à Genertela.
Pourrait-on dire que l'Empire Artmali, au début de l'histoire de Pamaltela, est l'équivalent de l'Empire Lunar, qui arrive à la "fin" de l'histoire de Genertela ?

R: Je ne trouve pas cela particulièrement vrai. Les Doraddi (ce dont nous parlons ici) "semblent" intemporels et immuables, mais c'est seulement parce que nous ne les regardons pas vraiment attentivement. L'Empire à Six Jambes, le Kresh, l'Hon Hoolbiktu - tous ont fait des changements majeurs qui n'ont pas d'analogie avec le "Genertela inversé".

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » jeu. 8 sept. 2022 09:11

Jeff Richard:

ÉQUIVALENCES KRALORÉLIENNES

Les Érudits de l'Ambigu ont rencontré la religion kralorélienne pour la première fois au Second Âge. Comme ailleurs, les Érudits de l'Ambigu ont été capables d'établir de nombreuses correspondances entre le panthéon de Kralorela et celui qui prévaut dans la majeure partie de Genertela. Comme pour les Doraddi, la distance et l'isolement relatif de Kralorela ont nécessité de nombreuses épreuves et explorations magiques. La preuve ultime de leurs découvertes a été faite en 768 ST, lorsqu'ils ont affronté l'empereur Yanoor et l'ont déconcerté avec une relative facilité.

Les Érudits de l'Ambigu ont déterminé que les Kraloréliens suivaient une religion solaire, similaire à celle de Teshnos et Peloria. Parmi les correspondances qu'ils ont trouvées, on trouve :

Déité Kralorelan (nom Vithelan)= Déité Genertélienne
TarnGatHa (Vith) = Aether ou Dayzatar
HeenMaroun (Govmeranen)= Yelm
Metsyla = Yelmalio ou Petit Yelm
Halisayan = Dendara (mais marié à l'empereur Thalurzni)
Bodkartu = Gorgorma
Serelaloon = Chalana Arroy
Huocheng = Lodril
Miyo = Krala (déesse du Grain)
Ebe = Grand-père Mortel
Okeria = Uleria
(Oorsu Sara)= Umath ou Orlanth
(Chaquandarath) = Lhankhor Mhy
Yanoor = Le Yelm revenu

Certaines de ces correspondances présentent des anomalies. Par exemple, Halisayan est censé être marié à Thalurzni, une figure alchimique qui a rétabli l'équilibre des éléments et établi l'harmonie magique dans le Royaume de la Splendeur. Néanmoins, les Érudits de l'Ambigu ont réussi à faire en sorte qu'Halisayan s'identifie comme étant Dendara, et a répondu aux Rites Dendara.

Pendant plusieurs siècles, les Érudits de l'Ambigu ont gouverné Kralorela par le biais du Nouvel Anneau du Dragon, cinq personnes qui régnaient depuis cinq villes. Ils ont nommé un noble Seshngei comme empereur pour les aider à gouverner. Kralorela était largement autonome au sein de l'Empire de la Mer du Milieu.

Le lien entre Kralorela et la religion du Dragon fascinait les Érudits de l'Ambigu, mais ses secrets leur échappaient en grande partie. Ils ont compris que la religion de Kralorela ne craignait pas le Vide qui a précédé la Création, et que certains magiciens recherchaient même le Vide par la méditation et les austérités et pouvaient acquérir un grand pouvoir - ils ont déterminé qu'il s'agissait d'une religion locale Nysaloréenne d'origine inconnue. Aucun Érudit n'a réussi à obtenir la magie draconique par ce moyen, et les Érudits ont donc soutenu des groupes comme la Voie de la Maîtrise Immanente, qui maîtrisait les secrets de la Sagesse Charismatique et se transformait magiquement en dragons.

Il est intéressant de noter que les listes des rois de Kralorela du Second Âge ne ressemblent guère à la liste traditionnelle des empereurs dragons contenue dans le Guide de Glorantha. Voici un extrait d'une source Seshnegi du Second Age :

Les Terres de l'Est vivaient en paix. Bien que la plupart des terres soient constituées de forêts denses, habitées principalement par des Aldryami, les parties habitées par les Hsunchen étaient des lieux de merveilles et de grande splendeur. Ces tribus du Peuple Premier étaient les suivantes : Les Vrimaki, enfants de Vrimak le dieu-oiseau, dans le nord des montagnes Lonral (Shan-Shan) ; les Damali, peuple des cerfs, dans les montagnes centrales ; les Nearly, peuple des moutons, dans le Teshnon ; les Sofali, peuple des tortues, dans le sud-ouest du Fethlon ; et les Hykimi, peuple des dragons et souverains légitimes de tous les peuples de l'Hykimela sur les rivières Alelre et Jemek. Tous ces peuples vivaient en paix, sous le règne des empereurs Hykimi qui servaient Genert. D'immenses cités, tant en plaine qu'en montagne, marquaient leurs habitations...

Les Hykimis sont rapidement devenus la nation la plus riche et la plus puissante. S'étendant le long des vallées fluviales, ils en ont tiré d'immenses richesses. Mais leur pouvoir s'est vite transformé en fierté. Au lieu d'être les dirigeants nominaux de nombreux peuples, ils ont souhaité les asservir. Par la ruse et les armes, ils attaquèrent d'abord les Vrimati, puis les Damali, les asservissant et les conquérant. Au cours d'une grande bataille, l'empereur Lemelt perdit l'épée magique de Trarlem. Sans elle, la force et le moral des Hykimis diminuaient. Les Vrimaki et les Damali attaquèrent avec une force nouvelle, envahissant les terres des Hykimi et les conquérant. Les Hykimi vaincus fuirent vers Looney et He-Tran tandis que des parties des deux tribus s'emparèrent des richesses capturées, se mariant entre elles, et se rebaptisant Kralori d'après leur capitale construite au sommet de l'ancien. Le reste des tribus resta dans les montagnes, bien qu'elles n'aient jamais été en mesure de reconstruire la grande splendeur.

La magie du dragon était un terrible casse-tête pour les Érudits de l'Ambigu car elle ne s'intégrait pas dans leur schéma de compréhension du cosmos.

Les Érudits de l'Ambigu n'ont jamais vraiment régné sur les Îles de l'Est et le nombre ahurissant de divinités localisées a compliqué leurs efforts pour comprendre et synthétiser la mythologie Vithelan. Mais ils ont fait quelques identifications, basées en grande partie sur leur expérience de Kralorelan. Par exemple, Vith a été diversement identifié avec Aether ou Dayzatar. Govermeranen avec Yelm, etc).

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2715
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: Les Généalogies Divines des Érudits de l'Ambigu

Message par 7Tigers » ven. 9 sept. 2022 09:10

Jeff Richard:

Juste un suivi de mes deux derniers posts. Comme cela devrait être clair, les Érudits de l'Ambigu utilisèrent les mythes Theyalan et Malkioni comme base pour le Monomythe, et n'incorporèrent les mythes Dara Happans que par le biais des Theyalans (qui avaient leur propre mouvement de Synthèse Mythique avec le Conseil Brisé). Ils étaient également assez familiers avec la mythologie teshnite, kralorélienne, fonritienne et doraddi, bien que leur compréhension ne soit pas aussi profonde, et il est clair que malgré leurs nombreux succès, ils commirent également de nombreuses erreurs, en particulier avec la mythologie doraddienne et kralorélienne.

Par la suite, les Érudits de l'Ambigu ne firent que peu de progrès dans la Synthèse Mythique.

Répondre