La Passe du Dragon au Troisième Âge

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Répondre
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

La Passe du Dragon au Troisième Âge

Message par 7Tigers » lun. 6 juin 2022 11:32

Jeff Richard:

La Passe du Dragon au Troisième Âge, partie 1

Après le génocide de la guerre du Massacre des dragons, les gens furent naturellement réticents à revenir dans la Passe du Dragon. Les tribus les plus proches avaient une peur fanatique de la Passe, et formèrent une barrière infranchissable autour d'elle. Cela a effectivement scellé le continent en trois sections qui, même aujourd'hui, sont dominées par l'Empire Lunar, les nomades de Prax et le Pays Saint.

Pendant un certain temps, la paix revint dans la Passe du Dragon grâce à l'influence des dragonewts. Pendant cette période de paix, il y eut un afflux rapide d'autres non-humains. La région de la Passe du Dragon devint un champ de bataille pour les trolls qui se battaient contre les autres Races Aînées ainsi que contre les autres trolls. La domination des trolls fut brisée en 1222, lorsqu'une armée de trolls fut détruite par des hommes-bêtes et des dragons dans ce qui est maintenant les Ruines Fumantes.

Les premiers humains entrèrent dans la Passe du Dragon vers 1250. Il s'agissait du Peuple du Pur-sang fuyant ses ennemis de Prax. Ils entrèrent dans les collines avec le nom de leurs morts sur les lèvres, mais au lieu d'armées de dragonewts vengeurs ou de terres grises hantées par d'anciens fantômes, ils trouvèrent un territoire agréable et presque abandonné. Le demi-dieu Sabot-de-fer fut heureux d'accueillir les adorateurs de son oncle, le Grand Cheval. Il leur accorda toutes les plaines au nord de la Vallée des Bêtes. Ils s'installèrent là et se développèrent tranquillement, se cachant parmi les non-humains et grandissant dans la sagesse de la terre tranquille de la Passe.

Des groupes plus importants de colons vinrent du Pays Saint et de Péloria. Les premiers furent le groupe de colons qui suivit Colymar Lance Noire et sa femme Esrolienne. Ils établirent un village appelé Vinclair vers 1300. La guerre dans le Pays Saint envoya un flot de réfugiés et de colons dans la Passe du Dragon. Ils vénéraient Orlanth, vivaient dans des villes, pratiquaient l'élevage et la chasse, et se battaient. Lorsqu'ils s'installèrent, ils prirent souvent des forts de colline abandonnés depuis longtemps, comme ils en avaient l'habitude dans le sud. Le Clan Colymar fit de même après que les nouveaux arrivants eurent rasé leur village vers 1320.

Du nord arrivèrent des vagues d'exilés et de réfugiés fuyant les campagnes de la Fille Conquérante. Parmi eux se trouvait le prêtre Orlanthi Arim le Pauvre. Arim entra dans la Passe du Dragon vers 1330, après la conquête de Holay par la Fille Conquérante. À cette époque, la Passe du Dragon était encore interdite à tous les humains de Péloria - lorsqu'Arim atteignit la Ligne de Mort, vingt de ses propres ancêtres apparurent et tentèrent de l'empêcher d'entrer. Arim fut non seulement audacieux, mais aussi désespéré, et il dépassa ses ancêtres pour devenir plus grand qu'eux.

Arim se lia d'amitié avec des centaures, le Peuple du Pur-sang, et même des dragons, avant de rencontrer la déesse Sorana Tor au pied de Kero Fin. La cour que fit Arim le Pauvre à Sorana Tor fut une expérience ardue, mais apparemment agréable. Leur histoire d'amour a été préservée dans des ballades qui ont été réunies par le poète Huit-Cordes dans le Cycle du Fondateur. Dans ces ballades, Arim accomplit des tâches héroïques, comme Orlanth l'a fait autrefois pour Ernalda, la déesse de la Terre. Pendant le cycle, Arim libère de nombreux esclaves et prisonniers, cherche et gagne de nombreux adeptes, et se lie d'amitié avec les tribus locales du Peuple du Pur-sang, qu'il appelle le Peuple des Pâturages.

Arim et Sorana Tor fondèrent la dynastie des jumeaux de Tarsh, dans laquelle les pouvoirs spirituels et religieux étaient commandés par la sœur/reine et les affaires temporelles étaient gérées par le frère/roi. Ces jumeaux eurent une enfance miraculeuse et, avant même d'atteindre la maturité, ils dirigèrent une armée victorieuse en 1362 lors de la bataille des Collines Tombantes, où l'Empereur Rouge fut tué et la progression Lunar stoppée pour cent ans. Yarandros Charge-comme-un-
fou fut le premier roi à étendre les frontières de Tarsh, et il parvint même à conquérir le territoire Lunar. C'est Oriois le Fou qui apprit que les Sultanats Déments étaient maintenus sur leur territoire par des moyens magiques, mais que ces protections étaient brisées dès qu'un envahisseur franchissait leur frontière. Les Sultans Fous fanatiques firent irruption dans les Provinces comme une divinité folle dans ses derniers instants, brûlant, tuant et pillant sur leur passage, semblant prendre un plaisir particulier à piller les villes Lunars. L'armée de Tarsh fut écrasée sans problème alors qu'elle tentait de s'échapper des frontières du Sultanat Fou. L'armée déchaînée fut finalement anéantie par l'armée impériale, bien qu'un autre empereur fut tué au cours des combats.

Ce fut une période d'agitation générale pour le monde entier, les dieux se réalignant pour faire de la place au panthéon Lunar en expansion. L'amitié naissante entre la dynastie des Jumeaux de Tarsh et le Peuple des Pâturages fut rompue et la dynastie du Peuple du Pur-sang retira ses troupeaux de poneys des plaines pour les installer dans les collines. Les vallées fluviales se remplirent rapidement de fermes et de villages, et les Tarshites traversèrent la Passe vers Prax pour y engager des mercenaires.

Avec l'extinction de la dynastie des Jumeaux, Tarsh entra dans une période de guerre civile qui ne prit fin que vers 1460 lorsque la Maison Illaro devint les frères-rois adoptifs de Tarsh.

Le Peuple du Pur-sang, blotti dans les collines de ses pâturages d'été, était sombre et désespéré. Les groupes de raiders cherchaient partout le salut ou la vengeance, mais ils étaient poursuivis par des armées furieuses qui capturaient leurs troupeaux et tuaient leurs guerriers. Les clans se retournèrent les uns contre les autres, cherchant un vainqueur ou une victime. Un clan se détacha et chercha le passage du Roi-Dieu, puis se déplaça vers l'ouest à travers Esrolia et sortit de l'histoire du Peuple des Pâturages.

Les problèmes du Peuple des Pâturages furent résolus par l'ascension de la Reine Cheval Plumes et le triomphe des puissances de la Terre. Le culte des puissances de la Terre était une partie ancienne de la religion du Peuple des Pâturages. La déesse de la vaste terre était une forme de La-ungariant, petite-fille de Gata et Genert et première épouse de Yu-Kargzant, le Soleil Immortel. Elle est la déesse des femmes, la maîtresse des cérémonies, et la source de richesse et de bénédictions. Elle est appelée Ernalda par les Orlanthi et Dendara par les Péloriens.

Pendant les troubles de 1450-1470, un chef émergea de ce culte. Avec une poignée de femmes fidèles, elle s'enfonça dans les entrailles de la Terre. À son retour, on l'appela la Reine Cheval Plumes car elle portait les anciens signes de la fonction royale qui avaient été retirés à sa déesse à l'Âge des Dieux. Elle revendiqua la souveraineté inhérente de la terre, qui lui avait été donnée par la déesse qui s'y trouvait. Le Roi-Soleil du Peuple du Pur-sang rejeta cette idée, bien sûr, mais les paysans (qui étaient des Orlanthi et non des Peuples du Pur-sang) reconnurent la véracité de ses revendications, et affluèrent pour soutenir les efforts du culte pour apporter la paix.

La confrontation s'intensifia et, lors d'un duel de thaumaturgie, la Reine Cheval Plumes écrasa le roi du Peuple des Pâturages. Elle fit revivre le culte de Hiia le Bretteur Les bretteurs s'engagèrent à être fidèles à la Reine Cheval Plumes, dans la vie comme dans la mort, et devinrent ses gardes du corps personnels.

Le prochain Roi Soleil du Peuple du Pur-sang apporta la paix. Il reconnut que la Reine avait le droit de parler au nom de ceux qui travaillaient la terre et de ceux qui s'occupaient des chevaux, mais qu'elle ne devait pas abuser de ce pouvoir et ne devait s'exprimer que sur des sujets d'intérêt magique.

Lorsque l'on apprit que la Reine Cheval Plumes n'était pas mariée, beaucoup vinrent chercher sa main. Parmi ceux qui sont venus, certains partirent car ils n'aimaient pas les conditions de son mariage. D'autres ne pouvaient pas faire face à son pari, et d'autres n'osaient pas prendre le risque. Finalement, seul un candidat à sa main réussit : Sartar de Boldhome.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: La Passe du Dragon au Troisième Âge

Message par 7Tigers » mar. 7 juin 2022 11:23

Jeff Richard:

Le Passe du Dragon au Troisième Age, partie 2

Le coin sud-est de la Passe du Dragon, à peu près la zone entre la montagne Kero Fin et les plaines barbares de Prax, est le Royaume de Sartar. Il se compose de nombreuses tribus orlanthi qui ont été unies en 1492 par le grand héros Sartar. Avant son arrivée, les tribus vivaient comme des bandits sans foi ni loi, pillant les caravanes de plus en plus nombreuses qui passaient par là. On dit que Sartar est né "de la rosée du crépuscule et du souffle d'un ange". Sa magie a transformé des hommes intelligents en chefs, des hommes bons en thanes loyaux, et des ennemis en bêtes de somme.

On dit qu'il a pris le contrôle de la vallée sans se battre, bien que ce soit exagéré puisque d'autres ont combattu pour lui. Mais dans l'ensemble, la transition a été facile et il a rapidement organisé les brigands en une principauté unifiée. Après avoir épousé la Reine Cheval Plumes, il fut nommé Roi de la Passe du Dragon, et toute la Passe du Dragon commença une croissance rapide de puissance et de prestige.

Sous le règne de Sartar, les tribus Orlanthi abandonnèrent le pillage au profit du commerce. Sartar et la Reine établirent des villes, des postes d'imposition, des guides et des trésoreries. Sartar construisit également des routes et des forts pour protéger les commerçants d'éventuels raids nomades. Il encouragea l'alphabétisation, l'expérimentation et le luxe chez ses sujets. Sa dynastie éphémère s'est développée à partir de cette base et aurait bientôt rivalisé avec n'importe quel empire pour sa splendeur pure, si elle avait survécu.

La plus grande métamorphose de Sartar fut celle qui le transforma en dieu. Son chemin avait été long et dangereux, et plus que chanceux, pendant ses années parmi les guerriers assoiffés de sang. Pourtant, il avait passé toutes les épreuves, accumulant lentement toutes les choses nécessaires à l'apothéose. En 1520, il rassembla sa famille, ses nombreux prêtres et ses plus fidèles disciples autour de l'énorme brasero de cuivre situé près de son palais et surplombant la vallée montagneuse de Boldhome. Sous leurs yeux, et sous ceux des milliers de personnes présentes en contrebas, il alluma la flamme de Sartar, accorda ses dernières bénédictions et instructions à ses proches, et s'avança dans les flammes où son corps fut consumé.

Le culte de Sartar a continué après son apothéose. Sa voix était entendue dans la Flamme, et ses magies d'Orlanth Rex fonctionnaient pour ses héritiers du royaume. Les membres de sa famille étaient les chefs du culte et, sous sa direction, ils ont poursuivi la croissance saine du royaume selon les principes établis par le fondateur. L'esprit de Sartar continuait à vivre dans les cœurs et les âmes des gens, et les villes avaient elles aussi leur propre vie. La confédération était dirigée par la famille de Sartar, qui continuait à construire sa belle ville de Boldhome, attirant la richesse, la splendeur et le savoir de tous. Leur maîtrise du commerce entre Kethaela et Peloria les rendit riches et puissants.

Les princes de Boldhome continuèrent à gouverner dans la voie tracée par le Fondateur. Ils construisirent des routes, des temples et des forteresses. Ils étaient réputés pour leur sagesse, leurs secrets magiques et leur générosité. Alliés aux Reines Cheval Plumes (qui étaient également des descendants de Sartar), ils dominaient la Passe du Dragon. En 1538, le prince Saronil, fils de Sartar, aida le rebelle tarshite Palashee Longue-Hache et le Temple-qui-ébranle à chasser les Lunars de la Passe du Dragon. Pendant une génération, Palashee a régné sur Tarsh en tant qu'allié de Sartar. La dynastie Lunar s'est réfugiée à Glamour pour préparer son retour.

En 1539, sous le règne de Saronil, commença l'événement magique appelé le Rêve des Dragonewts. Tous les dragonewts vivants de la Passe du Dragon se réfugièrent dans leurs anciennes cités, les scellèrent avec des protections magiques, puis disparurent. Pendant les deux années qui suivirent, des dragonewts fantasmatiques apparurent, en nombre bien supérieur à celui des dragonewts vivants, vêtus de costumes antiques et se livrant à un rituel silencieux et mystérieux. Dans certains cas, ils ont fait apparaître d'autres parties de leur réalité fantôme dans le monde matériel, comme la Pyramide de Caran, qui est réapparue sporadiquement depuis lors. Il était possible d'interférer avec les dragonewts fantômes, mais de telles tentatives entraînaient presque toujours de sévères représailles de la part des apparitions. Dans les cas où un rituel était entièrement perturbé ou détruit par des forces extérieures, les dragonewts faisaient toujours au moins une nouvelle tentative pour l'accomplir à nouveau.

Le but et le résultat de ce rêve de cinq ans sont tout à fait inconnus, bien que de nombreuses théories aient été avancées. Parmi les autres événements forcés par le Rêve de Dragonewts, il y a eu l'ouverture de l'ancienne cité de Pavis, dans la Désolation de Prax, après avoir été scellée par la magie des trolls pendant des siècles.

Le commerce et la religion liaient étroitement Boldhome au Pays Saint, toujours gouverné par l'éternel réincarné Belintar le Roi-Dieu. Les marchands parcouraient les rivières et les routes de Nochet à Boldhome, transportant des marchandises vers et depuis l'Esrolia, Ralios et l'Ouest lointain. De nombreux nobles de Sartar se livraient à des activités commerciales, religieuses et mercenaires dans le Pays Saint ; en retour, de nombreux artistes, marchands, prêtresses et scribes venaient en Sartar.

En 1555, l'Empire Lunar envahit Tarsh pour réinstaller la dynastie Hon-eel à la tête de ce royaume. Avec l'aide du prince Jarolar de Sartar et de ses alliés praxiens, le roi Palashee mit en déroute l'armée Lunar lors de la Bataille de la Ferme de Karnge. Le roi Lunar en exil, Philigos, fut tué. Cependant, une fois les armées dissoutes, son jeune frère, le général Lunar Phargentes, lança un raid surprise. Le roi Palashee rencontra le général Phargentes au combat et ils se battirent si férocement que l'herbe du Champ de la Hache est encore rouge aujourd'hui. Mais à la fin, Palashee fut tué, bien que Phargentes ait perdu son bras au profit de Palashee et fut nommé Un-Bras.

Le roi Phargentes Un-Bras était un homme ambitieux et impitoyable. Il travaillait dur pour renforcer et étendre son royaume. Il lançait sans relâche des assauts magiques et des raids militaires contre tous ceux qui n'obéissaient pas à ses exigences de respect et de tribut. Lorsque les rois ennemis résistaient, Phargentes les tuait. Il tua deux rois de Tarsh, Palashee et Hendrakos ; deux rois de Sartar, Jarolar et Jarosar ; un roi de Balazar, Lertand ; et un roi d'Aggar, Lornstal. Pour cela, il est souvent appelé le Tueur de roi.

Phargentes rendit de nombreux grands services à Tarsh. Il divisa le royaume en six districts et nomma des députés pour régner sur chacun d'eux. Par exemple, il nomma le puissant Vostor Dent Noire pour diriger Dunstop. Phargentes commanda la construction de routes, il construisit une nouvelle section de Bout-du-monde et en fortifia les murs. D'autres villes ont également reçu de nouveaux murs ou temples. Il était le mécène des sculpteurs Cassidor et Ineldus, et parrainait l'ensemble des Reconstitutions Dramatiques de Bout-du-monde.

Pendant le règne de Phargentes, l'Empereur Rouge donna le Comté du Cheval Noir à Sire Ethilrist, même si l'Empire n'avait aucune revendication sur ce territoire. En échange de cette concession, Ethilrist jura trente ans de loyauté à l'Empire, et pendant trente ans, la Troupe du Cheval Noir harcela Sartar et les Pâturages. Le lendemain de l'expiration de ces trente ans, Ethilrist fit cause commune avec la Reine Cheval Plumes et brûla Dunstop jusqu'à ce que l'Empereur Rouge lui verse la somme "due".

Lorsque le royaume de Sartar fut menacé par cette nouvelle expansion Lunar dans le Passe du Dragon, une grande dissension entre les tribus menaça de déchirer le royaume de l'intérieur. Les temples d'Elmal de la Passe du Dragon étaient depuis longtemps intimidés par la splendeur écrasante du culte de Yelm de Dara Happan, et certains clans Elmali commencèrent même à vénérer Yelm comme leur Dieu Soleil. Les Lunars de Dara Happa encouragèrent et exacerbèrent ces querelles et la violence ouverte entre les groupes devint courante.

En 1550, Dorasar, un membre de la dynastie régnante, fonda la ville de Nouvelle Pavis ou Pavis hors les murs dans les plaines de Prax. De nombreux réfugiés de Sartar s'y installèrent, à la recherche d'un refuge contre les troubles croissants entre Sartar et l'Empire Lunar. La ville se tint à l'écart de la Passe du Dragon, déchirée par la guerre, et n'envoya pas de guerriers, même si certains allèrent combattre l'ennemi lointain par leurs propres moyens.

Tarkalor Tueur-de-trolls, le plus jeune fils du prince Saronil, restaura la domination de Sartar dans la Passe du Dragon pendant son règne. Tarkalor passa une grande partie de sa jeunesse à s'aventurer dans le Pays Saint et gagna son nom lors des nombreuses guerres qu'il y mena contre les trolls qui menaçaient de fermer les routes commerciales avec Sartar.

Lorsqu'il devint Prince en 1569, Tarkalor ramena enfin la paix avec les adorateurs du Soleil. Tarkalor se lia d'amitié avec Monrogh Lanterne, qui avait fait une quête héroïque auprès du Dieu Soleil et était revenu avec Yelmalio, un dieu connu des elfes et des temples du dôme solaire du Second Âge, un dieu qui n'était ni Yelm ni Elmal, mais qui possédait sa propre mythologie. Monrogh jura fidélité à Tarkalor, qui avait été entraîné dans une querelle avec les Kitori du Bois des Trolls, adorateurs des Ténèbres. Tarkalor gratifia le nouveau culte Yelmalio en s'emparant de nouveaux territoires des Kitori, puis en les concédant aux Yelmalions pour qu'ils les gouvernent. C'est ainsi qu'une nouvelle tribu fut fondée aux frontières de Sartar, entre les trolls et les hommes-bêtes. Ils se nommèrent le Temple du Dôme du Soleil.

Le Prince Tarkalor s'avéra être plus que de taille à affronter le roi Phargentes, tant sur le plan militaire que magique. Lorsque les troupes Lunar ne parvinrent pas à s'imposer, le conflit se déplaça vers des domaines plus subtils et les deux chefs se retrouvèrent en compétition pour la main de la Reine Cheval Plumes, souveraine des Pâturages. Tarkalor fut finalement victorieux et l'épousa en 1575. Après cela, il fut titré Roi de la Passe du Dragon. Le concours se révéla trop difficile pour le vieux roi Phargentes, qui mourut en 1579. L'Empereur Rouge lui-même vint à Bout-du-monde pour les funérailles de Phargentes.

Le repos de Tarkalor fut de courte durée, et son alliance avec la Reine Cheval Plumes ne lui assura pas le succès. Peu après la mort de Phargentes, Vostor Dent Noire, le principal général de Tarsh, reçut un rang régulier dans l'armée Lunar et le commandement de l'armée Impériale. Sa première action majeure fut d'essayer d'écraser les restes des Exilés de Tarsh. Il marcha contre leur dernière ville, Bagnot, en 1582. Les Lunars ravagèrent la Chaîne des Broussailles, la réduisant à l'état de région sauvage. Sartar et les Pâturages envoyèrent des troupes pour aider les défenseurs.

Les armées se sont rencontrées à la bataille du Pic du Grizzly. Les armées Lunars balayèrent le terrain après que leur Collège de Magie Lunar, largement supérieur, ait envoyé des esprits hostiles contre les Sartarites. Le roi Tarkalor et sa reine furent tués. Un mois plus tard, Bagnot tomba et ses habitants furent passés au fil de l'épée. Les exilés de Tarsh se retirèrent à Cime-d'hiver, où ils furent protégés par la magie du Temple-qui-ébranle.

Le nouveau roi Lunar de Tarsh, Moirades fils de Phargentes, n'était pas un guerrier, mais utilisait la magie Lunar pour atteindre de nouveaux sommets de transformation personnelle. Il était réputé, même dans les terres du Giron, pour sa piété et sa puissance. Le roi Moirades a épousé la fille du général en chef de son père, Vostor Dent Noire, et grâce à l'aide Lunar, Tarsh put dominer le Passe du Dragon.

En Sartar, le fils du roi Tarkalor, le Prince Terasarin, défendit Alda-Chur contre un siège Lunar. Après sa victoire, les Alda-Churi acceptèrent de rejoindre le royaume de Sartar. Un fils de Terasarin épousa une femme chef de la tribu des Tovtaros pour cimenter l'accord. Peu de temps après, l'une des plus belles routes sartarites fut construite pour relier l'Île Périlleuse à Alda-Chur. Elle fut terminée avant la fin du règne de Terasarin. Il conçut également le nouveau mur et les tours d'Alda-Chur, et éleva la nouvelle ville de Solitaire, qui était le nouveau foyer des survivants des Exilés de Tarsh suite au Pic du Grizzly.

Terasarin était habité par le pouvoir de son dieu et résista de toutes ses forces à la puissance croissante des Lunars. Malgré la division de la Passe du Dragon, le commerce fut florissant grâce à l'Ouverture des Mers en 1580.

Cela ne fit qu'accroître le désir des Lunars de régner sur l'ensemble de la Passe du Dragon. Pendant le règne de Terasarin, de nombreux membres de sa famille désertèrent les terres et refusèrent toute aide à leur famille. Son jeune frère Saraskos fut tué en 1587 dans le Pays Saint, pour venger son fils qui avait été tué par des Lunars. Les quatre fils et filles de Terasarin furent également tués par des assassins. Terasarin lui-même fut tué lorsqu'un rayon de lune errant l'aveugla alors qu'il escaladait une falaise pour échapper à un dinosaure affamé.

Le Prince suivant, Salinarg, était un fils de Korlaman, fils d'Eonistaran, qui était l'enfant bâtard de Sartar. Sa femme était un loup-garou Telmori. Il monta sur le trône au milieu de mauvais présages et de multiples tentatives ratées de couronnement. Après le difficile couronnement de Salinarg, ses deux filles et son fils de 8 ans, Harsaltar, se présentèrent et prononcèrent des vœux inflexibles et des serments de fer pour défendre leur royaume. Au temple de Sartar, ils invoquèrent l'aide de Humakt pour obtenir des pouvoirs héroïques en échange de terribles geases et tabous. D'autres, inspirés par l'émouvante cérémonie, firent de même et ils formèrent la Maison de la Mort, jurant de défendre Sartar jusqu'à la mort et au-delà, dans le Pays de la Mort.

En 1602, l'Empire Lunar utilisa toute sa puissance contre le Royaume de Sartar. L'Empereur rouge lui-même était à la tête de l'armée Lunar et avait amené avec lui la Chauve-Souris Pourpre, le Collège de Magie Lunar et sa fille, la jeune héroïne Jar-eel la Tranchante.

Le peuple libre de Sartar se battit comme des démons, la Maison de la Mort tint ses promesses et l'armée Lunar subit de terribles pertes. La Chauve-Souris Pourpre fut renvoyée en Enfer, l'Empereur Rouge gravement blessé, et de nombreux prêtres et demi-dieux Lunar tués. Mais au bout du compte, les Lunars prirent Boldhome et la Flamme de Sartar fut éteinte, endommagée et maudite. Bien qu'elle ait parfois craché pendant des années par la suite, le feu du pays resta effectivement mort pendant les vingt-cinq années suivantes.

L'armée Lunar occupa la capitale et les villes. Des tributs furent imposés à toutes les tribus soumises. La Maison de la Mort avait échoué. Sartar était tombée.

Notes:
Il y a beaucoup de choses là-dedans. Peu ou pas d'informations sont nouvelles, mais l'objectif est de les présenter du point de vue de la Passe du Dragon dans son ensemble plutôt que de se limiter à Sartar, et de souligner à quel point Sartar et sa dynastie ont été transformateurs.

Une chose qu'il convient de garder à l'esprit est que jusqu'en 1602, Sartar était un royaume plus riche et plus puissant que Tarsh. Phargentes était certainement capable de rivaliser avec Sartar, mais il avait besoin de ressources impériales pour le faire. Même à ce moment-là, Sartar a pu plus ou moins se maintenir - et même s'étendre - bien que la tendance à long terme ait été en faveur de Tarsh, surtout après 1582. Toutefois, c'est l'Empire Lunar, et non Tarsh, qui a conquis Sartar en 1602.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: La Passe du Dragon au Troisième Âge

Message par 7Tigers » jeu. 16 juin 2022 10:31

Jeff Richard:

Pour mettre les choses en perspective: toute la Passe du Dragon (Sartar, Tarsh, Pâturages, et le reste) est à peu près comparable en taille à la Bavière, l'Andalousie, ou l'île entière d'Irlande. Sartar est comparable en taille à l'actuelle république de Macédoine du Nord ou à l'Albanie.

Il ne s'agit pas d'une région stupidement (sans doute absurdement) grande comme Westeros - la Passe du Dragon est le carrefour entre Peloria, Prax et le Pays Saint. Une partie de cette région est soumise à l'Empire Lunar, une autre partie est le Sartar Libre. Lorsqu'il est unifié (au cours du Premier et du Deuxième Âge, ou sous la direction de la dynastie Sartar), il a une grande influence sur les terres environnantes. Quand elle ne l'est pas, elle est le champ de bataille de ces terres.

Le Passe du Dragon compte environ 882 000 êtres intelligents, ce qui donne une densité de population d'environ 13 personnes par kilomètre carré. C'est moins que la densité de population de l'Utah ou du Kansas.

Egalement:

En passant, saviez-vous que 20 % des êtres intelligents de la Passe du Dragon sont des non-humains ?
C'est l'une des plus fortes concentrations de non-humains dans les terres dominées par les humains en Génertéla.

A titre de comparaison :
Peloria 8% de non-humains
Kethaela 5% de non-humains
Fronela 7% de non-humains
Seshnela 7 % de non-humains
Ralios 18% de non humains
Prax et la Désolation 19% non humains
Kralorela (et Royaume de l'Ignorance) 13% de non-humains
Seul Teshnos a un pourcentage de non-humains plus élevé (22%), en grande partie à cause de l'énorme population d'elfes jaunes de Fethlon.
Les Terres Sauvages des Aînés renversent la situation, car c'est la seule grande région de Génertéla dominée par les non-humains. Seuls 18% de la population y sont humains !

Q: Donc l'humain moyen dans la Passe du Dragon a vu un non-humain au moins une fois au cours de sa vie?

Manuel Molinier:
Dans mon Glorantha toute ville ou village avec un marché à moitié décent reçoivent la visite très régulière de marchand non-humain si au moins marchand et leur aide / gardes du corps. Dans la plupart des villes comme Vinclair il ya des résidents non-humains. En tenant compte de la distance entre n'importe quel village Colymar et Vinclair, j'imagine que toute personne de la tribu visite Vinclair une fois par an ou plus. Probablement pour le marché, les cérémonies au temple ou tout autre service non disponible localement. Donc oui, la plupart des gens ont vu la plupart des non-humains de la Passe du Dragon une fois ou plus.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: La Passe du Dragon au Troisième Âge

Message par 7Tigers » ven. 17 juin 2022 12:12

Jeff Richard:

Les Races Aînées dans la Passe du Dragon

Bien que la Passe du Dragon soit dominée par les humains, environ un être intelligent sur cinq y est non-humain.

Les dragonewts sont une espèce très ancienne, descendant des grands Dragons immortels de la Passe du Dragon. Ils apparaissent sous plusieurs formes différentes. Les dragonewts sont très certainement intelligents et civilisés, bien que leurs villes soient grotesques et étranges pour les humains, et leur langage presque musical mais impossible à parler. Leur ville tentaculaire appelée Œil du Dragon se trouve dans les plaines en dessous de Kero Fin. Cinq autres villes plus petites sont éparpillées dans la Passe du Dragon, reliées par des routes magiques. Les dragonewts à bec chevauchant des demi-oiseaux sont un spectacle familier dans ces régions. Néanmoins, les dragonewts dédaignent largement le contact avec les humains, sauf dans quelques endroits désignés, comme le Marché des Penseurs du Commerce ou le Site du Commerce.

Près de la moitié des non-humains de la Passe du Dragon sont des trolls, dont l'ancien royaume de Dagori Inkarth se trouve entre les Montagnes Indigo et les Montagnes du Bois de Pierre. Dagori Inkarth fait partie de la Danse des Ombres et est centré sur le Château de Plomb où vit Kyger Litor, déesse des ténèbres et ancêtre de tous les trolls. C'est Kyger Litor elle-même qui règne sur ces terres, bien qu'elle soit rarement vue, sauf par ses plus puissants adorateurs. On pense que des trolls de race maîtresse règnent au plus profond des ténèbres, bien qu'ils soient rarement vus. Les trolls sont bien adaptés à la terre, et ils vénèrent les ombres qui s'y cachent.

De plus petites communautés de trolls se trouvent aux abords de la Passe du Dragon, comme le Lac de Tombeciel, habité par une tribu de trolls fidèles à la demi-déesse Araignée-roc. Au sud-est, les Bois des Trolls sont à cheval sur la Passe du Dragon et le Pays Saint. Ils partagent une partie de leur tribu avec les humains et font beaucoup parler d'eux, tant les trolls que les humains qui s'en méfient. Au sud de la Passe du Dragon se trouve le Plateau des Ombres, centre de l'ancien Reinaume des Ombres.

Les hommes-bêtes prédominent dans le sud de la Passe du Dragon, en particulier dans la Vallée des Bêtes. Les origines des différents hommes-bêtes sont nombreuses et colorées. Ce qu'ils ont tous en commun, c'est une demi-humanité, souvent dominée par la moitié animale de la créature. La race prédominante est celle des centaures, mais on trouve aussi des minotaures, des satyres, des manticores, des hommes-tigres, des femmes-oiseaux, des têtes d'insectes et de nombreux métamorphes différents.

Le petit peuple des canards de Sartar est souvent considéré comme faisant partie des hommes-bêtes, bien qu'il soit l'une des tribus de Sartar. Ils vivent autour du marais des hautes terres et le long de la rivière Crique-Rivière. Ils sont connus pour leur loyauté envers la dynastie Sartar, et leur irascibilité et leur nature diminutive en font souvent un sujet de plaisanterie.

Les nains sont rarement vus à la surface, mais on dit qu'il existe un vaste réseau de tunnels reliant leurs forteresses. Sous la Mine du Nain se trouve une vaste cité de nains. Les nains étaient les alliés du roi Sartar et ont construit Boldhome et la route de Jonville à Wilmskirk. L'héritier de Sartar, Saronil, a volé des secrets aux nains et a enseigné à ses disciples l'art de la taille des pierres ; en conséquence, les nains ont mis fin à leur alliance avec Sartar. Les nains aident maintenant tous ceux qui peuvent payer leurs exigences incroyablement élevées.

Une ville naine beaucoup plus grande est Grande-voie. Cette belle cité naine est taillée sur le flanc des montagnes du Bois de Pierre, et une vaste ville en recouvre l'intérieur. Grande-voie est l'un des centres de la civilisation naine de Glorantha, mais n'interagit que rarement avec la Passe du Dragon.

Pendant l'Occupation Inhumaine, l'habitat des elfes bruns dans la Passe du Dragon s'est rapidement étendu, couvrant une grande partie de ce qui fut plus tard la Chaîne des Broussailles, les Pâturages et la Vallée des Bêtes. De grandes parties de la forêt ont été détruites lors des guerres des trollkins, même si les elfes n'étaient pas directement engagés dans la guerre. Les elfes dissipèrent encore plus leurs forces en luttant contre les feux de Mange-Chêne, venus de Prax tout proche. Peu avant 1200, les elfes et les trolls se sont rencontrés lors de la bataille de Manteaux et Nuages de feu, entraînant la mort de nombreux nobles aldryamis. Les elfes qui survécurent s'enfuirent vers la Forêt Puante ou le Pays Saint. Sans surveillance, la vaste forêt qui traversait autrefois la Passe du Dragon commença son déclin. A l'époque de la Guerre des Héros, il n'y avait plus que quelques forteresses d'elfes bruns dans la Passe du Dragon. Les elfes verts dominent les franges septentrionales de la Forêt Puante, les bois de dryades et d'autres bosquets de séquoias. Il y a plusieurs dryades isolées qui chantent tristement à leurs compagnons elfes perdus, mais obtiennent rarement une réponse.

Les Monteurs de Sanglier sont un vestige dégénéré de l'Empire des Amis des Wyrms. Ils ont été corrompus en se reproduisant avec les trolls ; ils ont finalement été détruits par les dragonewts. Certains ont réussi à s'enfuir dans la Forêt Puante où ils ont vécu parmi les trolls, s'adonnant à des pratiques aussi mauvaises que corrompues. Leurs destriers sont de grands sangliers de combat, aussi grands que des bisons, bien adaptés pour traverser sans encombre les forêts et les collines.

Les géants sont connus pour habiter les montagnes du Bois de Pierre et descendent souvent pour semer la pagaille dans les plaines voisines. Ils sont presque toujours destructeurs. Certains villages placent des pics et d'autres mesures défensives pour décourager les géants de piétiner leurs maisons. Un plus petit nombre d'entre eux revendiquent une parenté avec d'autres chaînes de montagnes et peuvent être trouvés en altitude.

Il y a des eyries des Enfants du Vent dans les hautes montagnes. Les Enfants du Vent sont des adorateurs d'Orlanth et sont traditionnellement amicaux avec la dynastie Sartar, bien qu'ils ignorent généralement les agriculteurs et les éleveurs des plaines. Pendant l'occupation Lunar, ils se sont cachés dans leurs forteresses montagneuses, mais ils ont commencé à reprendre contact avec la principauté récemment libérée.

Les bandes de babouins sont relativement courantes dans la Passe du Dragon. Ils sont semi-nomades, et ont rarement des installations permanentes. Ils sont connus pour ignorer les conventions ou les règles humaines, sauf s'ils y sont contraints. Il existe un petit nombre de bandes de gorilles dans les forêts de montagne.

Moins gênants sont les nouveau-nés newtlings qui se sont installés dans les zones riveraines. Ils sont généralement timides et craintifs, et sont parfois utilisés comme esclaves par les dragonewts, ce qui ne semble pas les déranger.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: La Passe du Dragon au Troisième Âge

Message par 7Tigers » jeu. 23 juin 2022 11:40

Voir également:
Le Repeuplement de la Passe du Dragon au 3ème Âge
viewtopic.php?f=31&t=15286

Répondre