L'Amitié chez les Orlanthi

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Répondre
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

L'Amitié chez les Orlanthi

Message par 7Tigers » jeu. 7 avr. 2022 10:28

Jeff Richard:

L'AMITIÉ ORLANTHI

Malgré (ou peut-être à cause de) l'importance des liens de parenté, l'amitié est très appréciée dans la culture orlanthi, et de nombreuses histoires accordent plus d'importance à l'amitié qu'à la parenté. On n'a pas le choix de la parenté, mais les amis sont choisis - être riche en amis (comme Sartar l'était) compte plus que la force de sa parenté. Pour les Orlanthi, "l'amitié" n'est pas une simple connaissance. C'est un lien personnel et réciproque de loyauté entre deux ou plusieurs individus de statut à peu près égal qui partagent à peu près les mêmes intérêts ou objectifs. Les amis sont engagés l'un envers l'autre par des obligations mutuelles, et peuvent compter sur l'aide de l'autre. La loyauté envers ses amis est un élément clé du concept d'honneur orlanthi - la violation de l'amitié est considérée comme hautement déshonorante, voire impie !

L'honneur veut qu'un Orlanthi reste fidèle à ses amis, même contre sa propre famille. Évidemment, cela peut être la source de tragédies - mais c'est aussi une grande source de force.

Nous mettons beaucoup l'accent sur les liens de parenté avec les Orlanthi - comme il se doit - mais il est également important de noter que beaucoup des plus grands Orlanthi étaient plus puissants en amis qu'en parents, à commencer par Orlanth lui-même.

Mais l'amitié orlanthi - comme tant de coutumes orlanthi - est une épée à double tranchant. On doit rester fidèle à ses amis, même lorsqu'ils ont tort. Alors choisissez vos amis avec soin !

En outre, être considéré comme l'"ami" d'un Prince ou d'un Roi est une position très importante dans la société orlanthi.

L'échange de cadeaux et de faveurs entre les Orlanthi est un processus réciproque et hautement ritualisé. L'échange de cadeaux est souvent un élément clé de l'amitié. Il est soumis à trois règles : l'obligation de donner, de recevoir, et de réciproquer. La réciprocité n'est pas équilibrée : la personne ayant le statut le plus élevé est obligée d'offrir les cadeaux ou les faveurs les plus précieux.
Lorsque quelqu'un cherche à demander un cadeau ou une faveur, il faut d'abord faire un don initial. Il peut s'agir d'un cadeau, mais aussi d'une promesse de service ou de soutien.

Il faut donc penser à cela la prochaine fois que votre personnage Orlanthi " donne " une arme à quelqu'un ou lui promet son soutien. C'est le genre de choses qui suscitent les passions de l'honneur et de la loyauté !

L'échange de cadeaux est profondément lié aux concepts d'honneur des Orlanthi. Violer les règles de l'échange de cadeaux est considéré comme aussi déshonorant que la lâcheté ou le manquement à la parole donnée.

Et une façon de lier les personnages joueurs à un personnage puissant (comme un chef de tribu, un seigneur de guerre, un prêtre, ou même le Prince) est de leur donner des cadeaux qu'ils ne peuvent pas rembourser. Donnez-leur des chevaux, des armes, des troupeaux, le soutien de la communauté, même des objets magiques ! En guise de cadeaux. Et lorsqu'ils vous diront qu'ils ne peuvent pas rembourser, souriez.

Notes:
Avec Sartar, Tarsh, Esrolia, etc. nous pouvons voir le rôle que les amis et les échanges de cadeaux ont dans la règle. Mais pour nos deux rois-dieux, les choses sont un peu différentes. Ils règnent en tant que dieux vivants et ils ont un culte, pas des amis. Après tout, qui serait assez présomptueux pour se proclamer un pair de l'Empereur Rouge ?
L'Empereur Rouge a des enfants et des adorateurs, pas des pairs. Peut-être qu'un outsider occasionnel peut devenir un favori - une façon de briser la bulle de 20 générations d'enfants !

Belintar a lui aussi des enfants, mais ses amis sont les dieux et les héros du Pays Saint.


Gilgamesh & Enkidu:

Image

Répondre