Vision Orlanthi de la société et de la justice

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Répondre
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2231
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Vision Orlanthi de la société et de la justice

Message par 7Tigers » mer. 6 oct. 2021 08:17

Jeff Richard:

Quelques réflexions sur la vision Orlanthi de la société et de la justice qui méritent d'être retenues:

Les Orlanthi encouragent l'indépendance plutôt que la centralisation. Ils ne croient pas en un chef unique pour toutes les choses, en un dieu unique pour toutes les choses, ou en une règle unique pour couvrir toutes les éventualités. Ils savent que leurs propres règles peuvent ne pas être les mêmes que celles des autres, et que la différence n'est pas mauvaise ou maléfique, et a même parfois de grands avantages.

La justice est la "bonne voie" du monde. Orlanth est le seigneur de la justice, et sa nature changeante indique que la justice aussi doit être adaptée aux circonstances de ce qui est jugé. Les Orlanthi pensent qu'une règle unique n'est pas possible. La justice envers sa famille, son clan, sa tribu et sa nation signifie suivre les voies d'Orlanth. La justice envers les étrangers est déterminée par leurs actions, mais exige de la part des Orlanthi de la curiosité, de la tolérance et une honnête retenue jusqu'à ce que l'étranger se révèle être un ami ou un ennemi.

"Ce qui est important dans votre vie changera tout au long de votre vie. Nous, les Orlanthi, sommes les enfants du vent et de l'air en perpétuel mouvement. Tout change toujours et vous devez aussi changer pour vivre en harmonie avec le monde."

Ceux qui imaginent les Orlanthi comme des traditionalistes purs et durs qui résistent au changement, n'aiment pas les villes, ne s'engagent pas dans le commerce avec les étrangers, ou qui pensent favoriser un chef unique, un dieu unique ou une règle unique - je pense que vous oubliez qui est Orlanth.

Cette ouverture au changement est un thème clé de la Guerre des Héros, car les Orlanthi subissent d'énormes changements sociaux et même religieux de 1625 à 1655.

Sartar définissait la justice comme le maintien de l'harmonie au sein de la communauté tout en préservant l'honneur de tous les membres. S'il était nécessaire de jeter un peu de richesse pour maintenir l'harmonie et garder la face, Sartar le faisait.

Tuer quelqu'un n'est pas nécessairement déshonorant, mais cela tend à perturber l'harmonie, aussi la richesse est-elle dépensée pour rétablir l'harmonie de la communauté. Si les gens sont têtus, ils peuvent être exilés (sans perdre l'honneur) et l'harmonie de la communauté est rétablie. Mais traiter les gens de façon déshonorante ou avoir des résolutions déshonorantes pose toujours des problèmes avec les Orlanthi.

Il doit être incroyablement difficile d'être Prince de Sartar et d'avoir l'héritage de Sartar qui vous montre constamment que vous auriez pu résoudre ce problème mieux, avec moins de morts, avec plus de gains, et tout le monde plutôt heureux. Imaginez que votre prédécesseur à ce poste parvienne TOUJOURS à obtenir un Optimum de Pareto. À chaque fois ! Pendant ce temps, vous êtes heureux chaque fois que vous parvenez à obtenir cette option Pareto.

Image

Côté Lunars:

Contrairement aux Orlanthi, le concept de justice de Dara Happan (et du Giron Lunar) comporte deux parties :

1. Un ordre social approprié. Cela signifie que tout le monde est à sa place, que les forts ne peuvent pas nuire aux faibles (plus que ce qui est approprié, bien sûr), et que chacun fait ce qui est approprié à sa position sociale pour le bien de la communauté. Cet ordre social approprié est dérivé des dieux, en particulier de Yelm, et confié à l'Empereur Rouge pour établir, maintenir et défendre.

2. La vengeance contre ceux qui ont fait du tort. La roue de la vengeance finira par écraser tous ceux qui ont fait du tort aux autres. On doit souffrir, cela fait partie de l'existence, mais à la fin, la justice exige que ceux qui ont souffert injustement soient vengés. C'est la Déesse Rouge qui est à l'origine de ce principe, bien qu'il y ait clairement des antécédents carmaniens et spolites. Cette tâche est généralement confiée à l'Empereur Rouge et à sa famille - Hwarin Dalthippa a vaincu les barbares de Saird et d'Imther qui ont franchi les portes du Glamour, Hon-eel a vaincu les Pentans, Jar-eel s'est vengé des adeptes de la Lune Blanche et de leurs blasphèmes, et plus tard a vengé ceux qui ont été lésés par l'invasion des Pentans, etc.

Le premier type de justice est typiquement défini par des règles écrites régissant le comportement et les actions. Le second type de justice est soumis aux caprices de la Déesse Rouge.

Contrairement aux Orlanthi, la culture Dara Happan favorise l'idée d'un seul dirigeant pour tous (l'Empereur Rouge), d'un seul ensemble de règles pour tous idéalement, et flirte même parfois avec l'idée d'un seul dieu (ou déesse) suprême.

Répondre