l'Empire Lunar

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Répondre
Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » jeu. 24 juin 2021 14:51

Jeff Richard:

Il convient de garder à l'esprit que l'Empire Lunar était beaucoup plus petit que l'Empire Romain - tant en termes de territoire que de population. L'Empire Lunar comprend environ 8,5 millions d'humains, avec un autre million de non-humains (elfes, nains, trolls, etc.) dans son orbite.

Selon la plupart des estimations, l'Empire Romain à son apogée comptait environ 40 à 50 millions d'habitants et la Chine Han quelque part autour de 50 millions. Il est probable que les Assyriens, les Néo-Babyloniens ou certains de leurs successeurs soient de meilleurs points de comparaison en termes de population et de territoire. Rome ou la Chine de Han - c'est comme l'Empire de la Mer du Milieu à son apogée.

D'un autre côté, l'Empire Lunar avait un démon du Chaos apprivoisé à son service, pouvait faire descendre des météores de la Lune Rouge et avait une école pratique de magiciens. Ce dont je suis sûr que les Romains ou les Chinois ne se sont jamais vantés!

Image


l'Empereur Rouge:

Une question a récemment été posée sur l'origine des revenus de l'Empereur Rouge. Voici quelques réflexions :

1. En théorie, l'Empereur Rouge est légalement "propriétaire" des terres du Giron Lunar.
Une grande partie de ces terres a été donnée à ses satrapes qui lui versent chaque année des taxes (principalement en pièces de monnaie, riz et céréales, mais aussi en produits artisanaux, animaux, etc. Il a gardé l'Ombre d'Argent, bien qu'une partie de celle-ci ait été donnée à ses amis et à ses favoris (bien que l'Empereur Rouge) soit parfaitement disposé à la récupérer dès qu'il en aura envie). Tout ce qui se trouve dans le Giron Lunar est théoriquement à lui.

2. Les Marches Occidentales et les Royaumes Provinciaux rendent régulièrement hommage à l'Empereur Rouge.

3. L'Empereur Rouge possède la Caravane des Cheveux Rouges. Il reçoit au moins 2 tonnes de soie par an [d'Esrolia].

4. L'Empereur Rouge est à la tête du culte de la Déesse Rouge et du culte de Yelm. C'est probablement lié au point 1.

Donc quand l'Empereur Rouge veut quelque chose, il le décrète. C'est à ses scribes et administrateurs, satrapes et généraux de le faire. Malheur au scribe qui doit expliquer que l'Empereur Rouge manque de ressources pour envoyer dix régiments du Giron Lunar à la Passe du Dragon tout en réprimant le Mouvement de la Lune Blanche et en combattant une invasion pentienne des Terres Rouges.

Cela crée une situation où l'Empereur Rouge peut avoir les ressources nécessaires pour offrir à tous ceux qui festoient avec lui un inestimable gobelet en cristal vivant afin qu'ils puissent boire du vin de Fonrit et s'essuyer la bouche avec des mouchoirs en soie tout en regardant des broo purifiés cracher du feu et danser autour d'une licorne vivante, mais ne pas avoir assez d'argent pour payer le régiment de Pierre-flèches dans leur guerre dans les Terres Rouges.

Q:
D'un point de vue administratif, c'est très différent de l'empire romain, quelle que soit l'époque. Les empereurs pouvaient "posséder" l'Égypte ou une autre province lointaine, mais ils ne possédaient jamais le cœur de l'empire (l'Italie). Les sénateurs "possédaient" littéralement Rome et l'Italie. Pas top pour l'analogie lunaire-romaine...

R:
L'histoire et la justification juridique de l'empereur romain sont très différentes de celles de l'empereur rouge. Les terres du Giron Lunar n'étaient pas une république oligarchique avant l'arrivée au pouvoir de l'Empereur Rouge. C'était une alliance d'une monarchie théocratique avec une déesse autoproclamée qui a libéré/conquis le pays de ceux qui l'avaient conquis environ 60 ans auparavant.
Et plus récemment (il y a environ un siècle et demi), l'Empereur Rouge a repris les Terres du Giron Lunar aux nomades pentiens qui les avaient gouvernées pendant près d'un siècle.

Ainsi, au cours du Cinquième Déclin, l'Empereur Rouge a récupéré des terres des bandes pentiennes. Ces terres ont été données à des temples ou des individus. Bien sûr, ce que l'Empereur Rouge donne, il peut le reprendre, et bien sûr les habitants de ces terres doivent donner à l'Empereur Rouge sa part. Bien sûr, certains endroits ont été gouvernés par les Pentiens - et ces villes et temples ont des terres, des marchés et d'autres ressources, qu'ils reconnaissent bien sûr provenir de l'Empereur Rouge.
Par tradition et par commodité, l'Empereur Rouge a nommé des satrapes pour régner sur la plupart de ses domaines. Tous ces satrapes sont désormais des descendants de l'Empereur Rouge, même si certains des premiers satrapes étaient des rois alliés ou d'autres souverains. Les satrapes doivent payer à l'Empereur Rouge un tribut régulier de pièces de monnaie, de culte, de nourriture, de biens et de soldats - et des légions de scribes Irrippi Ontor sont présents pour s'assurer que tout a été payé. Même ici, l'Empereur Rouge possède des domaines, des temples et d'autres ressources qui sont personnellement administrés par sa maison.

Ainsi, même si, légalement, l'Empereur Rouge "possède" tout, sauf ce qu'il dit (en ce moment !) ne pas posséder, dans la pratique, environ la moitié des terres appartiennent à l'État (y compris les domaines impériaux, les temples lunars et yelm, les satrapes, etc.) Un autre tiers appartient à des villes "autonomes", à des temples indépendants ou à des nobles qui tirent leur position d'une autre source que l'État.
Environ 10 % des terres sont la propriété des agriculteurs qui les exploitent. Le reste est travaillé par des paysans semi-libres ou non libres.

Q:
Dans quelle catégorie se classent généralement les nobles yelmiques (Yelm Imperator), étatiques ou non étatiques, variés ou contrôlant simplement ce qui appartient officiellement au temple ?

R:
État. Le culte Yelm est un instrument de l'État. Un pilier clé pour ainsi dire. Et les initiés Yelm Imperator sont des dirigeants par définition.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » ven. 25 juin 2021 10:09

Jeff Richard:

Alors que Sartar est un royaume de la route de la soie, dont les richesses proviennent de sa maîtrise des routes commerciales passant par la stratégique Passe du Dragon, l'Empire Lunar est une civilisation de rivières et de prairies. En raison de son climat continental, ce n'est pas vraiment une civilisation hydraulique, et le Giron Lunar ressemble peut-être plus à la Zone du Mississippi (Mississippi Embayment en VO) ou à une grande partie de l'Iowa.
J'imagine parfois le Giron Lunar superposé au Midwest américain, Alkoth étant St. Louis, Giron étant Des Moines, et Yuthuppa étant les Villes Jumelles. Elz Ast et Joranit sont comme Buffalo et Québec. Pas étonnant que l'expédition Kalikos bénéficie d'un tel soutien !
La Péloria est assez sèche - l'air humide est soufflé depuis l'extrême ouest, mais il doit passer au-dessus du glacier de Fronela ou de Valind avant d'atteindre la Péloria. Les contreforts immédiats des montagnes Rockwoods et Yolp peuvent recevoir 25 à 40 pouces environ, mais cela tombe dans les plaines.

Q:
J'imagine que la riziculture pélorienne est aussi dépendante des inondations saisonnières que l'agriculture dans la vallée du Nil ? Les inondations péloriennes durent quelques jours - pas les semaines d'inondation de l'Égypte ancienne. Une inondation qui dure plus de quelques jours peut détruire une récolte de riz.
Compte tenu du modèle climatique du bassin hydrographique de Peloria/Mississippi, je suis parti du principe que le riz pélorien est comparable à notre riz sauvage néarctique - Zizania palustris plutôt qu'Oryza sativa. Il s'agit d'herbes de marais capables de supporter de plus longues périodes d'inondation et moins dépendantes de la technologie de la riziculture.

R:
Bien que je sois d'accord avec vous pour dire que le riz pélorien est plus proche de Zizania palustris, il est bon de rappeler qu'historiquement, le fleuve Mississippi a connu BEAUCOUP d'inondations. Selon le National Weather Service, le cours inférieur du Mississippi a connu des inondations environ une fois tous les quatre ans, et ces événements étaient assez longs, parfois jusqu'à six mois.
Étant donné le rôle de la fonte des neiges dans les inondations péloriennes , je pourrais imaginer quelque chose de similaire dans le Giron Lunar.

Je soupçonne que les inondations sont une bonne chose pour les paysans, et qu'elles sont toutes gérées par un réseau de digues, de canaux et de marais. Elles rendent les champs fertiles, améliorent la pêche et enrichissent les marais.
Il se pourrait bien que les Montagnes Jord et le Plateau de la Faim agissent comme un Plateau de Loess, déversant une fine terre jaune à travers Dara Happa.


Le Cratère lui-même est une bizarrerie géographique. Il s'élève à quelque 3 à 5 km au-dessus des plaines environnantes, est recouvert de neige et agit comme un facteur de refroidissement dans l'Ombre d'Argent.

Le Cratère est une sorte de petite version du Poing-de-Dieu de Larry Niven [dans L'Anneau-Monde]. Il ne s'agit évidemment pas d'une caractéristique géologique naturelle - un anneau de montagnes élevé formé lorsque la Lune Rouge s'est élevée dans le ciel. La Lune Rouge est apparue dans les temps historiques, bien que ce soit il y a longtemps (l'équivalent de notre milieu du 17e siècle).
Mais contrairement au Poing-de-Dieu, la Lune Rouge s'est élevée sans explosions ni destruction visible (bien que ses ennemis aient affirmé qu'elle était accompagnée d'un vaste carnage spirituel). Au lieu de cela, un grand globe rouge et noir, de plus de 30 km de diamètre et tournant lentement, s'est élevé de la terre en laissant le cratère derrière lui. Il s'est élevé très haut dans le ciel, puis a arrêté son ascension, mais a continué à tourner du rouge au noir.
Je classerais l'ascension de la Lune Rouge parmi les quatre plus grands événements magiques de l'histoire - avec l'Arrêt du Soleil, la Fermeture des Mers et le Massacre des Dragons. De petits événements comme le Géant Sans Visage, la Malédiction de Dorastor, ou même Brûlelune comptent à peine dans cette liste.

Q : Les vieilles maisons péloriennes ont-elles des toits en pente pour faire face à la neige ? J'ai toujours imaginé que leurs maisons et leurs immeubles ressemblaient à ceux de l'ancienne Mésopotamie avec des toits plats, mais cela doit être faux.

il pourrait bien s'agir d'une hutte traditionnelle de paysan du Giron Lunar :

Image

En passant, j'ai fait remarquer sur un autre fil qu'il est probablement plus facile et moins cher d'acheter de la soie à Boldhome qu'à Glamour*. Réflechissez-y.
*Ceci étant dit, il y a plus de soie et plus de demande de soie à Glamour. Cependant, un Seigneur du Vent ou une Prêtresse de la Terre qui veut se parer de soie à Boldhome le peut probablement. S'ils en ont les moyens.

Une autre chose à garder à l'esprit est la quantité de marais autour de Darjiin et Henjarl. Les marais de Henjarl couvrent environ 1500 km2, tandis que les marais de Dorkath font environ 1000 km2. Il y a un certain nombre d'autres marais qui, collectivement, font environ 1500 km2. Au total, nous avons donc affaire à quelque chose d'environ quatre fois plus grand que le marais des Hautes Terres dans une zone de la taille de Sartar.
Sur le plan social, ces marais ressemblent aux marais de Mésopotamie en Irak (même si, sur le plan écologique, ils ressemblent davantage au Grand Marais Noir de l'Indiana). Ils sont peuplés de nombreux villages faits de roseaux et souvent accessibles uniquement par bateau. De nombreux canaux et digues parsèment les marais pour les dompter. Les marais sont habités par d'innombrables espèces d'oiseaux et de poissons, ainsi que par le crocodile Oslira.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » ven. 25 juin 2021 10:10

Jeff Richard:

La force de l'Empire Lunar ne réside pas dans ses soldats. Dans notre récente partie de RQ, mes joueurs ont eu un bon aperçu de ce qu'est la véritable colonne vertébrale de la puissance Lunar - c'est le Collège de Magie Lunar - les Créateurs de Cratères et les horreurs comme la Chauve-Souris Pourpre. Ils ont regardé avec horreur les Lunes, les météores, les volées de Folie et de Attaque Mentale, et une horreur du Chaos [Cwim] mettre en déroute leur armée beaucoup plus importante de nomades, de sectateurs du Taureau Tempête et de mercenaires.

Pour moi, c'est la raison pour laquelle le concept de Lunars=Romains est si trompeur. Cela vous amène à vous concentrer sur leurs phalanges et leurs unités de cavalerie, et non sur leur armée d'unités magiques de destruction.
Quand j'imagine l'armée Lunar, c'est un croisement entre la Perse achéménide et Pan Tang.

Jakaboom
Confirmé
Messages : 319
Enregistré le : dim. 31 mars 2019 22:52

Re: l'Empire Lunar

Message par Jakaboom » ven. 2 juil. 2021 21:52

Jeff Richards sur FB

Les dimensions de la Lune Rouge

Les spécialistes Lunars des corps célestes affirment que le sommet du Dôme Céleste se trouve à environ 6000 km à l'aplomb du Trou de Magasta et que la Lune Rouge se trouve donc à environ 3000 km au-dessus du Cratère ("à mi-chemin entre la Terre et le Ciel"). Le diamètre du Cratère mesure environ 40 km et le diamètre de la Lune Rouge doit donc être d'approximativement 40 km, selon ces mêmes cultistes d'Irrippi Ontor.
Il est intéressant de noter que le diamètre de notre propre astre lunaire est d'environ 3 500 km (un peu moins de 100 fois plus que la Lune Rouge), mais qu'elle se trouve à environ 384 000 km de la Terre (soit une distance supérieure à 100 fois celle de la Lune Rouge par rapport au cratère). Cela fait que la Lune Rouge a généralement la même taille apparente que notre propre lune (cependant, elle semble plus petite vue depuis Pamaltela).
MAIS - à l'intérieur de la Frontière Rouge, la Lune rouge apparaît plus grande et plus proche. Et, plus vous vous rapprochez du Cratère, plus la Lune Rouge paraît grande et proche. On dit que depuis la lèvre du Cratère, la Lune Rouge semble assez proche pour qu'on puisse y sauter - et c'est effectivement ce que Sheng Seleris et ses compagnons les plus proches ont fait.
Une fois sur la Lune Rouge, celle-ci devient votre point de référence – la surface de la Lune est à vos pieds et pour s'éloigner de la Lune il faut s'élever. Peu importe où l'on se trouve sur la Lune, le résultat est le même, même au Pôle Inférieur ! Les Lunars qui ont voyagé sur la Lune suggèrent que l'on peut aller du Pôle Supérieur au Pôle Inférieur en deux ou trois jours (en supposant que l'on ait la permission de le faire), ce qui laisse supposer que la circonférence de la Lune Rouge est d'environ 125 km.
Tout le monde s'accorde à dire que la Lune Rouge est un endroit étrange et surréaliste, avec des forêts, des mers, des montagnes et des plaines, toutes dans des nuances de rouge différentes. On y trouve des villes et des palais, les demeures des dieux, des esprits et des héros Lunars, ainsi que des visiteurs bénis de l'Empire Lunar.

Edit 7T:
De la gallerie, Carte de la Lune Rouge par Eric Vanel du Guide of Glorantha

Image

Notes :
. Ces effets étranges de l'espace et de la dimension à mesure que l'on se rapproche de la Lune Rouge ont rendu de nombreux pèlerins fous par illumination spontanée.

. Le " changement " hallucinant de la proximité de la Lune Rouge lorsqu'on s'approche du Cratère est le sujet de nombreuses poésies et chansons lunaires.

. J'ai entendu des contes de singes à défenses rouges avec une paire de bras supplémentaires, de lions à dix pattes et d'un mystérieux renard bleu. Mais cela pourrait être une autre planète rouge.

. L'impact de la proximité de la Lune Rouge avec le centre nerveux de l'Empire Lunar ne peut être sous-estimé.
Certaines personnes s'inspirent parfois des Lunars en regardant la Vie de Bryan ; moi - je pense qu'une meilleure source d'inspiration serait Lorenzo St. Dubois des Producteurs :



En fait, il y a beaucoup d'idées Lunars dans "Love Power". Laissez-vous emporter par l'intuition et envoyez votre esprit vers la Lune Rouge :
Le pouvoir de l'amour. Je parle du pouvoir de l'amour.
Le pouvoir d'une douce fleur va régner sur la terre.
Et il y aura une grande renaissance.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:47

Jeff Richard:

Voici un conte populaire Orlanthi sur l'avènement de la Déesse Rouge. Elle est similaire à l'histoire présentée dans King of Sartar / Roi de Sartar.

Orlanth et la Déesse Rouge

Orlanth est le dieu à l'origine du Grand Compromis, et il a toujours été le premier à y adhérer. Il n'a jamais dérogé à une participation parfaite, contrairement aux adeptes de Yelm qui avaient permis l'intrusion de Gbaji, l'engeance du Diable, dans Glorantha.

Depuis cette première faiblesse cruciale, lorsque Gbaji et sa progéniture furent libérés, il y a eu de nombreux conflits avec le mal. Et dans chacun d'eux, Orlanth fut le premier à combattre le Chaos et à le détruire à jamais. Ainsi, chaque fois que le cosmos est menacé, les vents se lèvent, et Orlanth est le premier à voir.

La naissance d'un nouveau dieu ou d'un nouveau démon est toujours une attraction, et Orlanth était donc là pour voir quand Gbaji est né, quand le Dieu Machine a été créé, et quand la Déesse Rouge a triché pour se faire accepter.

La Déesse Rouge avait commencé comme presque rien : un esprit mesquin, un parmi tant d'autres qui cherchaient le pouvoir dans le monde. Elle fut aidée par des sorciers et un prêtre de Gbaji, et l'esprit posséda une jeune fille innocente pour gagner la vie. Elle fut appelée Shepelkirt, ou Sang Poison, lorsque les prêtres Orlanthi la voyaient dans leurs rêves.

La Déesse Rouge gagna des adeptes, et un pays. Ses principaux ennemis n'étaient pas Orlanth et les Porteurs de Lumière, mais elle courtisait les ennemis d'Orlanth, qui avaient déjà permis à Gbaji de venir au monde. Un jour, ses ennemis la poursuivirent et elle quitta le monde normal pour se rendre là où vivent les dieux. Elle se perdit dans ces royaumes des dieux pendant de nombreuses années. C'est alors que Gbaji la séduisit et lui donna de grandes et terribles magies pour sa loyauté. Elle les ramena dans le monde, et comme elles étaient nouvelles, elles apportèrent de grandes victoires. Ainsi, la Chauve-souris Pourpre, les soldats de pierre et la Vague Ecarlate lui apportèrent des victoires rapides. Maintenant, tout le monde sait que ce sont des monstres du royaume de la Lune Rouge. Avec eux, elle étandit son pouvoir. Ainsi, au fil des ans, elle gagna des alliés par la conquête, l'alliance et la séduction jusqu'à ce qu'elle établisse son Empire Lunar.

Mais pendant tout ce temps, elle ne fut jamais une menace pour le cosmos. Elle n'était pas une divinité. Ainsi, aucune divinité vivante ne pouvait agir contre elle, même si elle utilisait des pouvoirs chaotiques et avait adopté la voie de Gbaji. Orlanth hurlait de rage devant ce mal.

Un jour, la Déesse Rouge provoqua la colère de Vyran, la reine de Château Bleu. Les deux femmes se disputèrent, et Vyran envoya trois de ses serviteurs à pied rapide pour venger les blessures de son amant. Tous les trois furent tués, et estropiés pour ne plus jamais pouvoir marcher. Puis deux femmes en rouge et un homme en cramoisi furent capturés alors qu'ils tentaient d'introduire des vers gluants dans le château, et ils furent exécutés. C'est alors que le Seigneur de la guerre Ecarlate arriva, avec ses compagnons, pour exercer sa vengeance et impressionner l'Impératrice de la Lune Rouge par son acte d'héroïsme. Alakoring Brise-Dragon, le célèbre guerrier, dînait au Château Bleu ce jour-là, et dit : "Si je pouvais combattre cet homme moi-même, je serais si impatient que mon épée se soulèverait d'elle-même de mon fourreau." L'arme se souleva alors silencieusement de son fourreau, et tout le monde sut que le Grand Compromis avait en quelque sorte été rompu. Alakoring tua le premier de ces Seigneurs de guerre Ecarlates, et la bataille de Château Bleu commença.

La bataille de Château Bleu avait pour but de décider si l'Impératrice de la Lune Rouge était une divinité. Si elle n'était pas capable de résister à l'examen rigoureux des divinités réunies dans le cadre du Grand Compromis, elle pourrait alors être révélée comme un monstre et détruite par elles de concert. Orlanth mena cette cause, pour la tester.

Orlanth lui proposa d'abord des concours, et elle était une grande compétitrice. Quand ils essayèrent le Concours de Musique, elle étonna tout le monde en battant Orlanth avec la Harpe, utilisant exactement le même instrument que celui que Yelm avait utilisé et avec lequel il avait été battu ! Lorsqu'il s'agissait d'une danse, sa Danse des Cycles a été vaincue par Orlanth, mais elle revint tout de suite avant qu'il n'ait fini de pousser ses cris de victoire. C'est alors qu'Orlanth lança le défi de la guerre.

Orlanth fit les préparatifs habituels, et il convoqua son conseil et sa famille pour la guerre. Ils amenèrent leurs courageux partisans, qui cherchaient l'aventure aux confins des mondes mythiques, et ils firent trois fois le tour du champ de bataille, l'observant et se préparant, se rapprochant. Ils ont vu l'armée de l'Impératrice de la Lune Rouge attaquer le Château Bleu, dont les vaillants défenseurs risquaient de tomber devant l'assaut furieux. Ils débarquèrent, venant du nord.

Orlanth et son peuple occupaient la position centrale, celle du leadership, de l'honneur et du prestige. À gauche, le côté faible, se trouvaient les cousins de la reine Vyran, sortis des profondeurs pour débarrasser le monde du Chaos. A droite, le côté dangereux, se trouvait l'armée des autres, commandée par Humakt.

Elle gagna parce qu'elle tricha. Elle gagna parce qu'elle n'obéit pas aux lois normales de la guerre et de la création. Des choses qui ne pouvaient simplement pas être, l'ont été ! C'est là qu'elle avait un fils, dans plusieurs corps ! Où elle avait une partie du corps, comme un être vivant ! Où elle avait son ombre, meilleure qu'elle ! C'est là que son caractère tordu est devenu le sien, que sa véracité l'a trahie, et qu'elle a ainsi échappé à toutes les choses qui immobilisent une divinité normale.

Elle n'en sortit pas indemne ! On sait qu'une de ses mères n'est pas connue, même des initiés de cette déesse ! Et c'est Orlanth qui a expulsé ce monstre de l'existence !

Mais elle gagna, et les vagues, qui s'étaient élevées comme des murs de falaise plus hauts qu'un coup d'arc autour du lac d'Oronin, tombèrent. Le château vacilla quelques instants, et la Déesse Rouge et son entourage partirent en grande pompe.

Et là, au plus profond du corps d'Orlanth, se trouvait la blessure qu'elle avait faite, et qui était sa propre entrée dans le monde de l'Ordre. Maintenant, la Déesse Rouge est immortelle, et seul le dernier secret d'Orlanth empêche le monde de sombrer à nouveau dans le chaos.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:51

Jeff Richard:

Les 250 dernières années

Si l'on revient à notre ligne temporelle de convergence Glorantha-terreste (1626 = 2021), on peut penser que vers 1775 après JC, Sheng Seleris et ses nomades pentiens ont envahi Péloria. Pendant près d'un siècle, les Pentiens ont dominé le bol pélorien, jusqu'à ce que Sheng Seleris soit finalement vaincu par l'Empereur Rouge dans l'équivalent de 1860 après JC.

Pendant cette longue période, une grande partie du bol pélorien a été dépeuplée, et les Pentiens ont été incroyablement brutaux et cruels envers les populations locales. D'anciens centres de civilisation et de cultes ont été détruits. Les Pentiens ont systématiquement dépeuplé de vastes régions, en particulier à Oraya, Rinliddi et Karasal, et la région appelée Dara Happa sur Cheval a été gouvernée par des adeptes du culte Yelm qui ont adopté le mode de vie nomade, du moins en partie. Des endroits comme le Doblian étaient gouvernés par leurs propres tyrans.

Au cours du Cinquième Déclin (en gros, de 1863 à 1917), l'Empire Lunar s'est réinstallé et reconstruit. Oraya a été colonisée et une identité plus largement "lunar" est apparue dans le Giron. De nombreuses terres anciennes ont été dépeuplées et repeuplées, ce qui a permis d'unifier culturellement le Giron. Le néo-pélorien devint LA langue du Giron, et le Dara Happan, alias Langue du feu, devint une langue liturgique. Les Pentiens furent vaincus une fois pour toutes en 1906 après J.-C. lors de la bataille des Nuits de l'Horreurs. Pendant plus d'un siècle (depuis 1906), il n'y a pas eu de guerre dans le Giron.

C'est à ce moment-là que l'Empire Lunar que nous connaissons tous est réellement apparu - il y a seulement un siècle environ. Bien que les antiquaires étudient encore le Glorieux Réveil de Yelm (Glorious Reascent of Yelm) et imaginent le monde à travers son objectif, et que des textes comme la Succession Fortunée (Fortunate Succession) montrent à la vieille noblesse yelmique (qui est maintenant complètement lunar) que l'Empire Lunar est la version moderne et la meilleure de l'Empire éternel, en vérité, ces livres décrivent quelque chose qui a été remplacé depuis longtemps.

Image

Donc quand vous pensez aux Lunars modernes, rappelez-vous :

1. Jusqu'à récemment, ils ont joui de la paix dans le Giron depuis la fin de la Première Guerre Mondiale. C'est une longue période de paix, plus longue que la paix des Cinq Bons Empereurs de Rome.

2. La plupart des villes du Giron sont assez récentes, ayant été fondées à la "fin du 19e siècle et au début du 20e siècle".

3. Une grande partie de la variation culturelle dans le Giron décrite dans GRoY a largement disparu.

Donc si nous pensons à l'équivalent lunaire de 1913-1967 après JC (c'est le Sixième Déclin), nous obtenons ceci :
"Les grandes pertes des Nuits de l'Horreur ont eu un impact considérable sur l'attitude impériale.
Pendant la dernière décennie du Déclin, les discussions et les débats ont envahi l'empire pour remettre en question les événements qui venaient de se produire.
L'effet fut, au début, simplement paralysant.
Plus tard, il a entraîné un retrait conscient des politiques exploratoires et expansionnistes.
Les dirigeants d'abord, puis les citoyens, s'intéressent de plus en plus à leurs propres cultures et styles et à ceux de leurs voisins, et fuient l'étranger.
Les styles artistiques de plus en plus complexes, à commencer par le Cinquième Style d'Orayan, sont le reflet de l'attitude de plus en plus intériorisée et complexe de la fin du Cinquième et de tout le Sixième Déclin."

Et les Lunars considèrent la période allant de la fin des années 60 à aujourd'hui comme leur nouvel âge d'or. C'est l'apogée de la Splendeur Lunar. Les arts physiques et magiques se sont épanouis. Les champs poussent presque d'eux-mêmes. Les Lunars ne se tournent pas vers le passé pour trouver des réponses - ils regardent vers un futur toujours plus grand.

Du moins, c'était le cas jusqu'à il y a quelques années. Des fissures se sont ouvertes dans cet édifice confiant. Des fissures qui s'ouvrent de plus en plus. Et récemment, deux désastres militaires conjoints ont frappé l'empire, ébranlant sa résolution et sa confiance.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:53

Jeff Richard:

Les paysans dans le Giron Lunar

Bien que l'Empire Lunar ressemble moins à la société présentée dans Glorious Reascent of Yelm qu'on ne le pense souvent, une chose qui est présente à Peloria depuis le début des temps est la division entre la culture urbaine Dara Happan et la paysannerie rurale. Toute discussion sur Péloria doit reconnaître la distinction entre les citadins urbains le long de la rivière Oslir (ou à Glamour) et la masse des paysans qui ont toujours cultivé du riz et de l'orge (et depuis plusieurs siècles, du maïs également).

Le Giron compte environ 5,4 millions d'habitants, dont près de 80 % sont des paysans. Bien que de nombreux paysans aient adopté la Voie Lunar (en particulier les Sept Mères), ils conservent une grande partie de leur culture paysanne traditionnelle. Ils sont au mieux "semi-libres", liés à leurs professions et travaillant sur des terres qui appartiennent à d'autres (généralement des temples ou la noblesse yelmique/lunar). Beaucoup sont la "propriété" de ces groupes. Ils vivent dans des villages supervisés par des fonctionnaires nommés par leurs dirigeants. Les villages sont très collectifs ; il y a de fortes pressions pour se conformer et peu de place pour s'écarter de la coutume (sauf par la Voie Lunar).

Pensez aux fellahs égyptiens, aux serfs russes ou aux heimin japonais.

La culture paysanne pélorienne est notoirement sensuelle, charnelle et parfois cruelle. La débauche ouverte et l'ivresse sont assez courantes, surtout si on les compare aux normes de Dara Happan. Le culte de Lodril est célèbre pour les grandes foules ivres qui envahissent les rues lors de ses jours de fête. Le culte comprend toujours des boissons enivrantes, et implique souvent un sacrifice à un phallus géant (le symbole du dieu).

Oria, la Déesse du Grain, est l'autre grand culte traditionnel. Elle est considérée comme licencieuse par les dirigeants de Dara Happan - bien qu'elle soit la compagne de Lodril, elle a autant d'amants que lui. Presque chaque paysan est un membre laïc d'Oria, mais relativement peu (peut-être une femme sur quatre) sont des initiés.

Lodril et Oria sont traditionnels et offrent comparativement peu de possibilités de développement spirituel ou d'autres opportunités. Les Sept Mères ont pris ce rôle. Pratiquement tout le monde est un membre laïc des Sept Mères dans le Giron, et peut-être un quart ou plus de la paysannerie est initié à la Voie Lunar. Les initiés des Sept Mères ont des droits et des recours légaux plus importants que les autres, ce qui atténue la dureté de la vie paysanne et offre des débouchés spirituels.

Il faut également garder à l'esprit que jusqu'à une date relativement récente, les paysans parlaient en fait une langue différente de celle de leurs dirigeants ! Aujourd'hui, ils peuvent tous deux parler en néo-pélorien, mais dans le passé, peu de Dara Happans pouvaient parler avec un paysan au-delà de quelques ordres de base.

Et Hon-eel, au dire de tous, n'avait aucun intérêt pour GRoY. Elle était issue d'un milieu paysan pélorien, et a grandi sans père dans un village pélorien du Doblian. Je doute qu'elle se soit tournée vers le passé. Elle construisait un nouveau monde.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:54

Jeff Richard:

Les villes de Dara Happa

Les centres urbains du Giron Lunar se considèrent comme la société humaine la plus parfaite possible, vivant en accord avec les lois divines et capable d'un grand développement spirituel. La gouvernance est confiée aux meilleurs - les membres du culte de Yelm, qui doivent gouverner avec vertu et justice, éviter la pollution spirituelle et agir dans les limites des rôles proscripteurs dans lesquels on est né.

Les Dara Happan (le nom collectif des habitants de ces villes) proscrivent soigneusement les rôles masculins et féminins. Leur société est fortement patriarcale - les hommes doivent épouser des femmes et avoir des enfants. Les femmes sont censées être des épouses dévouées pour leurs maris et des mères nourricières pour leurs enfants. La Terre est bénie et animée par le glorieux Soleil. Les hommes doivent protéger, chérir et aimer leurs femmes, et tout acte contraire est considéré comme une pollution spirituelle extrême.

La maîtrise de soi est très appréciée par les Dara Happan. Les hommes et les femmes sont censés limiter les relations sexuelles aux liens du mariage ou aux rituels Ulériens. La chasteté est considérée comme une condition préalable à de nombreuses voies de développement spirituel supérieur. Dayzatar représente les opportunités spirituelles les plus élevées possibles (en dehors de l'Illumination Lunar), mais au prix d'une non-interférence totale dans la société mondaine.

Les vêtements en sont le reflet. La nudité est considérée comme honteuse par les Dara Happan. On n'enlève jamais son Pagne de la Moralité sauf dans certaines enceintes rituelles (comme le lit conjugal ou dans un temple d'Uleria). Les bonnes personnes portent des chaussures ou des sandales en permanence - on ne pose pas le pied sur la terre !

La Voie Lunar offre des alternatives, et au sein des cultes Lunars, les femmes jouissent des mêmes droits que les hommes. Comme le leadership yelmique est Lunar, cela signifie qu'effectivement la Voie Lunar a considérablement modéré le patriarcat traditionnel Dara Happan. Les cultes traditionnels tels que Yelm, Dendara, Polaris, etc., ont accepté la Déesse Rouge comme faisant partie de l'héritière céleste et reconnaissent sa place au sein de ce panthéon.

Dara Happa est moins multiculturel que la Passe du Dragon ou le Pays Saint. Presque tout le monde est au moins un membre laïc d'un culte Lunar. Presque tout le monde parle le néo-pélorien comme langue principale. La plupart des étrangers que les gens rencontrent sont des marchands ou des esclaves, ou occasionnellement des gens des Provinces ou des Marches Occidentales.

Si l'on compare les notes sur la société Dara Happan et la culture paysanne pélorienne, on peut imaginer le mépris social que la plupart des Dara Happan éprouvent pour leur paysannerie.

Les Sept Mères et les autres cultes Lunars aident à combler ce fossé, mais bien sûr, il est toujours présent en arrière-plan.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:56

Jeff Richard:

Alors, que sont les Lunars ?

Au plus simple, ce sont les initiés d'un culte Lunar ou de ses associés - y compris des choses évidentes comme la Déesse Rouge, les Sept Mères, Hon-eel, Yara Aranis, et la Chauve-Souris Pourpre, mais aussi dans l'Empire Lunar des cultes comme Yelm, Annilla, et Gorgorma (mais ce ne sont généralement pas des cultes Lunar en dehors de l'Empire Lunar). Il inclut également des cultes qui ne font pas partie de l'Empire Lunar, comme la société secrète du Masque Rouge en Prax. Il inclut souvent Nysalor, mais pas toujours.

La plupart des Lunars peuvent parler le néo-pélorien, mais au sein de l'Empire Lunar, la plupart des gens peuvent parler le néo-pélorien. Un Dara Happien peut être un Lunar, tout comme un paysan pélorien ou un membre d'une tribu provinciale.

Beaucoup de gens dans l'Empire Lunar sont des Lunars, mais pas tout le monde. Sauf que presque tout le monde dans le Giron vénère au moins un peu la Déesse Rouge et l'Empereur Rouge. La plupart des Lunars vivent dans le Giron Lunar, qui est le centre de la religion, mais il y a beaucoup de Lunars en dehors de l'Empire Lunar. Certains s'opposent même à l'Empire Lunar. En bref, les Lunars ne sont pas une catégorie ethno-religieuse comme les Orlanthi ou les Malkioni - tout le monde peut être un Lunar.

Notes:
. Il convient de garder à l'esprit que le mouvement de la Lune Blanche n'est pas un "nouveau culte" - il fait partie des cultes Lunars existants.
Il existe donc un mouvement idéologique majeur au sein des cultes Lunars qui s'oppose aux guerres de conquête impériale de l'Empire Lunar, s'oppose à toute la structure impériale de satrapes, de démons d'imposition et de soldats, et est fortement pacifiste.

. Il faut aussi penser aux implications du fait que l'Empereur Rouge est le chef du culte de Yelm MAIS qu'il est aussi issu de la souche paysanne Pélorienne à plus d'une occasion.
Et Hon-eel était originaire d'un village de paysans Péloriens au Doblian où elle a grandi sans père.
Mais Jar-eel est issu de la lignée la plus aristocratique de Dara Happan que l'on puisse imaginer.
Tous sont des Lunars.
Et en fait, tous membres de la même famille.

. Pour les Lunars, un empire est inévitable, car cette terre a été dirigée par UN empereur depuis avant le début du Temps. Depuis avant les Mortels, en fait. Même lorsque l'empereur est renversé ou usurpé, il revient toujours sous une forme ou une autre.
Et puisque l'empire est inévitable, il est préférable que l'empereur soit le fils de la Déesse Rouge. Et c'est ainsi depuis près de quatre siècles. L'empereur soutient le Ciel et place des gardiens dans les quatre directions. C'est un demi-dieu, le fils de la Déesse Rouge et il est responsable devant elle, la déesse des cycles. Quel meilleur système de gouvernement peut-on imaginer ?
Les Orlanthi donnent le pouvoir à des familles sacrées ou à de puissants seigneurs de guerre, et laissent les autres familles puissantes décider si elles doivent les suivre ou non. Ils se regroupent en de grandes factions qui menacent d'engloutir le monde, pour ensuite s'effondrer dans les querelles et la désunion. Pourquoi quelqu'un voudrait-il adopter cela ?

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2528
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 3 juil. 2021 11:57

Jeff Richard:

Quelques notes sur l'Empereur Rouge tirées du Livre des Cultes

L'Empereur Rouge est le grand prêtre suprême de la religion Lunar et du culte de Yelm. Au sein de l'Empire Lunar, tous les cultes Lunars dépendent de l'Empereur Rouge et les principaux prêtres de tous les cultes Lunars sont nommés (ou au moins confirmés) par l'Empereur Rouge. De nombreux cultes Lunars exigent un serment d'obéissance à l'Empereur Rouge dans le cadre de leurs rituels d'initiation.

Il est très facile de devenir un membre laïc de son culte, et la plupart des cultes de l'Empire Lunar l'incluent sans en avertir leurs adorateurs. L'écrasante majorité des adorateurs de l'Empereur Rouge sont des membres de cultes associés, tels que les Sept Mères, la Déesse Rouge ou Yelm. L'Empereur Rouge est vénéré dans le cadre de chaque cérémonie de culte Lunar (tout comme la Déesse Rouge).

Cependant, il y a beaucoup moins d'initiés à ses mystères. Pour devenir un initié du culte de l'Empereur Rouge, il faut déjà être un initié de la Déesse Rouge. Les initiés servent de prêtres pour le Culte Impérial. Chaque fois que l'empereur est tué, les prêtres de Glamour commencent les rituels qui leur permettront d'aider l'Empereur Rouge à se retrouver et à retrouver les parties de son âme qui ont pu être endommagées par sa mort. Ils gardent également les portails sacrés qui permettent à l'Empereur Rouge de voyager de la Lune Rouge à la Terre intact. L'Empereur Rouge ne fournit aucune magie Runique, mais les initiés peuvent apprendre tous les sorts Runiques offerts par les cultes associés.

L'Empereur Rouge est également le chef suprême du culte Yelm Imperator dans l'Empire Lunar. Il accomplit les rites Yelmiques nécessaires à la survie cosmique. Parmi la population non lunaire de l'Empire Lunar, l'Empereur Rouge a toujours droit à la déférence et à l'obéissance en tant qu'avatar de Yelm.

Q : Pouvez-vous nous parler de la relation entre les initiés du culte impérial et les membres du Conseil des Egi ?

R : Les Egi sont ceux choisis par la Déesse pour apporter leur contribution à l'Empereur Rouge lorsqu'il change de Masque. Il est largement présumé que les Egi sont tous des initiés du culte de l'Empereur Rouge. Les noms, le nombre exact et les types d'Egi sont un secret de culte étroitement gardé, tout comme la façon dont ils contribuent à l'Empereur Rouge. On sait que de nombreux Egi résident sur la Lune et que certains ont des palais dans le royaume lunaire.

En bref, le processus de succession de l'Empereur Rouge est entouré de mystère. Selon les histoires officielles, il est aussi simple que de jeter un masque et d'en mettre un nouveau.
Mais il y a des rumeurs de Compétitions de Fléchettes, de batailles thaumaturgiques, et même d'escarmouches sur la Lune Rouge elle-même.

Q : L'Empereur Rouge est-il aussi le grand prêtre suprême des adorateurs de Yelm dans le Comté du Soleil ?

R : Non.
Mais en passant, il existe des théories Lunars selon lesquelles le lien de l'Empereur Rouge avec Yelm est ce qui lui a permis de se cacher de Sheng Seleris, car l'Empereur Céleste ne pouvait pas voir sa propre ombre.

Q : Alors combien valent ces serments à l'Empereur Rouge, étant donné que tous ces prêtres sont illuminés ?

R : Comparativement, peu d'initiés de la plupart des cultes Lunars sont Illuminés.
Le gros des adorateurs des Sept Mères atteint rarement l'Illumination, par exemple.

Répondre