l'Empire Lunar

Pour parcourir l'univers mythique de Greg Stafford !

Modérateurs : 7Tigers, deBorn, kristoff

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 21 mai 2022 08:00

Dans les fils d'à côté:
. Aelwrin Casserole-battante
viewtopic.php?p=22825#p22825
. La Révolution de 1627-1629 et la Bataille des Héros (1628)
viewtopic.php?p=22846#p22846
. Deneskerva la Grande Sœur, Jumelle de l'Empereur Rouge
viewtopic.php?p=22850#p22850
. Comprendre Jar-eel
viewtopic.php?p=22832#p22832
. Le roi Pharandros de Tarsh
viewtopic.php?p=22902#p22902

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » lun. 6 juin 2022 10:47

Jeff Richard:

Carte de Greg Stafford regroupant les royaumes orlanthi au Sud de l'Empire.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mar. 21 juin 2022 10:59

Jeff Richard:

En complément à viewtopic.php?p=21991#p21991

L'Empire Céleste de Sheng Seleris

Entre 1360 et 1460 environ, les nomades de Sheng Seleris ont terrorisé les régions voisines de Pent - Kralorela, Ignorance, Prax, Teshnos et Peloria. L'Empire Céleste se concentrait sur Sheng Seleris et ses Exécuteurs, une bande d'élite qui se plaçait au sommet de la hiérarchie des peuples qu'ils dirigeaient. De grandes bandes itinérantes de nordiques nomades dévoués à la volonté de Sheng Seleris transformaient les champs en prairies et terrorisaient la population locale.

Ces nomades n'étaient pas des administrateurs - ce travail était confié à des fonctionnaires subalternes d'origine pélorienne, kralorelienne ou teshnite. Les gens d'une région étaient envoyés pour administrer une autre région - ainsi, les scribes kralorélans pouvaient être envoyés en Peloria, les scribes péloriens enTeshnos, et les scribes teshnites en Kralorela, et ainsi de suite. Le gouvernement était simple : vénérer Sheng Seleris et ses Eclats, payer les tributs exigés, obéir rituellement aux représentants de Sheng Seleris et faire preuve d'une OBÉISSANCE ABSOLUE envers ses représentants. Au-delà de cela, les peuples sujets étaient largement laissés à eux-mêmes. Les rebelles étaient traités avec brutalité et avec une terreur extrême - la punition collective était la norme.

L'armée de Sheng Seleris était grande, se déplaçait rapidement et possédait une incroyable puissance magique. Quelques êtres (ok, Godunya lui-même) étaient assez puissants pour s'opposer à Sheng Seleris, mais la norme était que quiconque s'opposait directement à Sheng Seleris était fichu. Il était assez puissant pour envahir la Lune Rouge et la balafrer. Sheng Seleris respectait certaines écoles Nysaloréennes, et ses techniques présentaient également quelques similitudes superficielles avec certains aspects du mysticisme Kralorelien (notamment la relation entre le Roi Dragon et les Exarques, qui trouvait un écho chez Sheng Seleris et ses Éclats).

Après 1460, son empire s'est rapidement effondré. Sans Sheng Seleris, les bandes de nomades se sont repliées sur les Terres Rouges. Hon-eel eut de nombreux affrontements avec eux, battant la Révérende Mère des Chevaux lors des affrontements pour Yelm. En 1503, la nation Opili unifia de nombreuses tribus pentiennes et envahit Oraya, ce qui conduisit à la terrible Nuit des Horreurs en 1506, qui détruisit à la fois l'armée Lunar et les nations pentiennes.

Sheng Seleris, par Katrin Dirim (non officel)

Image
"Entends-nous, Sheng Seleris, ô Faux Empereur, car nous prions pour toi !
Que tes chaînes ne soient jamais brisées, tes blessures jamais guéries, ton troisième œil jamais ouvert,
Que notre Dame de la Lune Ascendante ne détourne jamais son regard de toi,
Que ses tourments ne cessent jamais,
Que tu ne trouves jamais la paix."

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 25 juin 2022 09:16

Jeff Richard:

En complément à viewtopic.php?p=22535#p22535

Redaylda-Dendara-Ernalda

Dans le Sud de Péloria, les cultes de Dendara et d'Ernalda se chevauchent, souvent avec une grande confusion.

Comme nous le savons tous, Ernalda est la grande déesse de la Terre des Theyalans. Son culte est centré sur ce qui était autrefois Ernaldela - la terre des déesses de la Terre. Son culte concerne la Terre, l'agriculture, la fertilité, les femmes, l'accouchement et la communauté - elle est étroitement associée aux déesses du grain. Elle est également associée aux aspects malveillants de la terre à travers Ty Kora Tek, Maran Gor et Babeester Gor. Ernalda a de nombreux maris protecteurs - Orlanth, Yelm, Yelmalio, Flamal, Magasta, Taureau Tempête, et même Argan Argar. Bien qu'elle laisse généralement ses maris-protecteurs gérer les affaires de guerre et les conflits, ses prêtresses exercent une grande influence et un grand pouvoir.

Dendara est la reine de la Terre du Giron Lunar. Son culte est centré sur Dara Happa, et son culte concerne également la Terre, la fertilité, les femmes, l'accouchement et la communauté - et comme Ernalda, elle est également étroitement associée aux déesses du grain. Cependant, Dendara n'a qu'un seul mari - l'impérial Yelm, et elle est associée aux aspects malveillants de la terre à travers Gorgorma. Les prêtresses de Dendara sont très respectées, mais doivent s'incliner devant les prêtres et les seigneurs de Yelm. Elle a également un aspect "chevalin", car Dendara a eu pitié d'Hippoi et l'a soignée.

Malgré tous les efforts des Érudits de l'Ambigu, les deux déesses ont toujours refusé de se reconnaître l'une l'autre. Elles sont clairement étroitement liées, mais pas identiques. Voir la Reine Cheval Plumes, qui a révélé que la grande déesse La-Ungariant de la Passe du Dragon est Ernalda, et non, comme le croient tous les autres Peuples du Pur-sang, Dendara.

En Saird, on peut trouver les deux déesses, distinctes mais souvent entrelacées. Ernalda-Dendara sont souvent regroupées, partageant le même temple, comme la Grande Mère et Hécate partageaient un temple à Samothrace. À Filichet, il y a un écho des anciens cultes Hippoi/Hyalor, où la déesse Hippoi - appelée Redaylda - est la protectrice des reines et est associée au culte d'Ernalda. D'autres histoires l'associent aux anciens Vingkotlings et d'autres encore aux Hyalorings de l'Aurore. Redaylda est également un écho du culte de La-Ungariant/Sorana Tor autour de la Reine Cheval Plumes.

Dans la province de Holay, la grande prêtresse de Redaylda est souveraine de la ville de Filichet et reine de Holay. Holay est un État client Lunar depuis environ 1460 et l'Empire Lunar a longtemps soutenu les reines de Holay.

Filichet est un centre religieux important dans les Provinces Lunars. Il est surtout connu pour son grand temple à Ernalda, appelé le Temple des Cloches, où les déesses de la Terre et leurs consorts sont divertis par la musique créée par des supports de cloches à carillon. Le Temple des Cloches comprend des temples majeurs à Pel-Oria et Redaylda, des temples mineurs à Dendara, et Orlanth Aventureux, et des sanctuaires à Asrelia, Babeester Gor, Gorgorma, Maran Gor, Ty Kora Tek, et Voria. Le Temple des Cloches recrute et soutient le régiment de cavalerie lourde du Temple des Cloches, une unité réputée de l'armée Lunar.

La ville possède également un temple majeur dédié à Barntar Tempétueux, avec des sanctuaires pour chacun des Sept Porteurs de Lumière, et des temples mineurs pour Gustbran et Humakt. Le marché possède un temple majeur partagé par Issaries et Etyries, avec un temple mineur à Lokarnos. Il y a un grand temple des Sept Mères, avec un temple majeur à Hwarin Dalthippa, et un sanctuaire à la Déesse Rouge. La ville possède un temple majeur à Yelmalio et un temple mineur à Yelm, avec des sanctuaires à Hyalor et Uleria.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mar. 28 juin 2022 10:36

Jeff Richard:

La Noblesse Impériale

La Noblesse Impériale Lunar est constituée de ceux qui descendent de la Déesse Rouge, dans la plupart des cas par l'Empereur Rouge. Seules une vingtaine de familles nobles ont survécu à la purge de Sheng Seleris, dont certaines lignées sacerdotales comme la famille Assiday, et les familles qui ont le droit de voyager sur le Pont d`Argent. Ces familles sont appelées les Vieux Enfants et jouissent d'un grand respect dans tout l'Empire.

Après la défaite de Sheng Seleris, l'Empereur Rouge a fondé les familles des Trois Cinquièmes, trois des plus puissantes maisons nobles de l'Empire et toutes descendantes de l'Empereur Rouge.

Depuis le retour de la paix dans le Giron Lunar, l'Empereur Rouge a engendré plus d'une centaine de fils et de filles. L'Empereur Rouge entretient souvent plusieurs consorts et concubines, dont beaucoup sont ses propres descendants. Chaque enfant de l'Empereur devient le fondateur d'une lignée impériale, et ses enfants jouissent du statut de nobles impériaux. Tous les satrapes et les rois provinciaux sont issus de la noblesse impériale, tout comme la plupart des prêtrises importantes, l'ensemble du Corps de la Pleine Lune et la majeure partie de la bureaucratie impériale.

Les maisons puissantes, ingénieuses ou intelligentes se mariaient entre elles et produisaient des individus encore plus puissants et magiques. Le plus prestigieux était qu'un membre de la famille devienne le consort ou même une concubine de l'Empire Rouge, qui renforçait ensuite le prestige de la famille en portant une progéniture.

À la fin du Septième Déclin, il y avait 50 lignées impériales reconnues. Les plus grandes et les plus anciennes comptent plusieurs milliers de membres, avec de nombreuses branches cadettes, et possèdent des palais à Glamour, dirigent des satrapies et des royaumes provinciaux, et ont des armées privées et des dieux personnels. Les plus petites et les plus récentes ne comptent que quelques membres et vivent dans des appartements royaux à Glamour.


Les neuf plus grandes des familles impériales étaient reconnues comme étant les suivantes:

1. Eel-ariash. Les Eel-ariash font partie des clans nobles les plus importants de l'Empire. Fondé par Hon-eel la Danseuse, la Troisième Inspiration de Fitzlune et une déesse de grande puissance, le clan Eel-ariash est l'une des Trois Cinquièmes Familles impériales. La dynastie royale de Tarsh est une branche de ce clan. Depuis plus d'un siècle, ils poursuivent un programme de reproduction magique, cherchant à créer une nouvelle incarnation de la Déesse Rouge. Le clan Eel-ariash, originaire du Doblian, a régné sur Oraya depuis sa réinstallation jusqu'à ce que ses dirigeants soient tués lors des Nuits de l'Horreur et qu'il perde la satrapie en 5/43 (1506). Ils ont pris le contrôle d'Oronin en 6/26 (1543) malgré l'opposition de l'Empereur. Les Eel-ariash réussirent à défier l'Empereur lui-même et obligèrent Fitzlune à reconnaître leur autorité sur la satrapie. Pendant plus d'une génération, le clan a dirigé deux satrapies simultanément. Cependant, les Eel-ariash perdirent le contrôle du Doblian lorsque le clan Yanoriao-ilart s'en empara après une compétition de fléchettes réussie en 7/4 (1575). Leur membre vivant le plus célèbre est Jar-eel la Tranchante - la Quatrième Inspiration de Fitzlune et l'incarnation actuelle de la Déesse Rouge.
(voir également viewtopic.php?p=23009#p23009 pour des détails supplémentaires sur le clan Eel-ariash).

Jusqu'en 1621, les Eel-ariash ont régné sur la Passe du Dragon et Prax, mais ils y ont été chassés du pouvoir par la famille Assiday. On pensait que le clan n'était plus en faveur, ayant subi plusieurs revers importants au cours des années précédentes. Cependant, leur influence a grandement augmenté depuis, grâce aux actions de Jar-eel.

2. L'Unité-Errio. Ce clan règne sur la satrapie de Sylila, et est réputé pour ses manifestations de piété Lunar et son savoir. Lesmembres de l'Unité-Errio sont de généreux mécènes de l'art, des temples et des érudits, tant dans le Giron que dans les Provinces, renforçant leur prestige par de somptueuses manifestations culturelles. Contrairement à de nombreuses autres maisons satrapales, les membres de ce clan dirigeant mènent personnellement des activités militaires et missionnaires. Ils sont liés par mariage à de nombreuses maisons barbares dominantes dans les Provinces Lunars.

3. Yanoriao-ilart. Cette famille des Trois Cinquièmes contrôle de nombreux temples et règne sur la satrapie de Doblian. Yanoriao Ilart s'est battu dans une compétition de fléchettes contre les Eel-ariash, qui avaient le soutien de l'Empereur Rouge. Après avoir pris le contrôle de la satrapie, elle n'a pas été punie, mais a été certifiée par l'Empereur comme le souverain légitime de Doblian en 7/4 (1575). Les descendants de Yanoriao sont une bande de chamailleurs, complètement éclipsés dans l'imagination populaire par la Reine Père. Le satrape actuel est une paire de jumeaux conjoints : Hytaspes, le mâle, fort en magie du ciel, et Akamanah, sa sœur, forte en magie des ténèbres. Ils ont étudié auprès de Tatius l'Étincelant de la famille Assiday lorsqu'ils étaient plus jeunes et sont des mécènes influents du Collège de Magie Lunar.

4. Assiday. Ils ont une grande influence à Raibanth et dans de nombreux temples de Yelm, ils gouvernent la Passe du Dragon et gèrent le Collège de Magie Lunar. C'est une famille de Vieux Enfants qui revendique une descendance directe du dieu Yelm. Ils règnent sur la Passe du Dragon, après avoir arraché le contrôle de cette province aux Eel-ariash en 1621.

5. Valar-telsor. Cette famille de Vieux Enfants a des liens avec l'Empereur Rouge et la Grande Soeur. Ils revendiquent l'héroïne Lunar pré-impériale Valare Addi comme ancêtre. Ils sont connus pour leur tendance à s'allier contre le plus puissant des autres clans. Ils sont les mécènes du temple Natha et de plusieurs écoles d'Illumination.

6. Les Tharkalistes. Les Sept Filles sont les plus récents des principaux acteurs, mais elles ont un grand pouvoir. Elles sont les consorts d'Argenteus et ont eu de nombreux enfants (y compris maintenant plusieurs adultes) avec l'Empereur. Elles encouragent les extravagances de l'Empereur et lui servent de gardiennes, de conseillères et de personnel à la cour avec leurs alliés et leurs clients.

Les Tharkalistes ont maintenant tous 41 ans, et compteraient parmi eux 49 fils adultes identiques (âgés de 20 ans).

7. Taran-il. Cette famille de Vieux Enfants descend de Poème-Floral, une déesse de l'art, des jeux, de la beauté, de la danse, des fleurs et du chant, qui a été réveillée par la Déesse Rouge elle-même au cours des premières années de l'ère du Déclin Zéro. Poème-Florale réside maintenant sur la Lune Rouge et réapparaît de temps en temps pour prendre un amant parmi ses descendants et poursuivre sa lignée semi-divine des Taran-il. Les Taran-il sont connus comme des magiciens féeriques, souvent fous, mais toujours puissants et généralement illuminés.

En 6/10 (1527), les Taran-il ont pris le contrôle de Première Bénie après une longue Compétition de Fléchettes contre les Jenet-aror. L'Empereur Rouge décida que le clan Taran-il avait prouvé son titre légitime sur la satrapie après que les Démons d'imposition ne les aient pas touchés malgré leur usurpation. Le Jenet-aror a assassiné l'Empereur Rouge mais le clan a été exécuté pour trahison lorsque l'Empereur est revenu.

Les rares visites de Poème-Florale au cours des siècles sont une cause de célébration et d'émerveillement dans toute la satrapie. Elle n'est pas apparue depuis près de deux générations, et sa lignée directe se compose de quelques cousins décadents et vieillissants qui dépensent d'immenses richesses et ressources magiques pour maintenir leur jeunesse et leur puissance en attendant le retour de Poème-Florale.

8. Wylua-oor. Ce clan de Vieux Enfants contrôle le temple de SurEnslib à Dorkath ; ils ont pris le contrôle de la satrapie lorsque l'un des masques de l'Empereur Rouge a été dévoré par la Déesse Héron pendant les Rites de Dorkath (qu'ils président). Ils sont urbains, civilisés et dévoués à la fois à la Déesse Rouge et à la Déesse Héron. Ils sont également redoutés pour les compétitions de fléchettes féroces qu'ils organisent contre les autres maisons satrapales.

L'actuelle satrape est la Femme aux yeux de plumes, une femme au charme, à l'intelligence et aux capacités considérables.

9. Les Molari-sor. Les Molari-sor ont mené leur Compétition de Fléchettes contre les Ari-ji pour le contrôle de la satrapie d'Oraya avec le soutien des Eel-ariash (qui contrôlaient la satrapie de Doblian à l'époque). Le masque d'Artifex de l'Empereur mourut au cours de cette Compétition de Fléchettes (on ne sait pas sur quel ordre) et lorsqu'il revint avec le masque de Voracius, son premier acte (en 6/5 ou 1522) fut de certifier les Molari-sor comme les héritiers légitimes de la satrapie et de proclamer leur innocence par le fait que les Démons d'imposition ne les avaient pas touchés. Les derniers héritiers connus des Ari-ji ont été exterminés par des assassins en 6/10 (1527), et depuis lors, le clan Molari-sor a régné sur la satrapie, bien que les Eel-ariash aient maintenu leur contrôle sur le culte Hon-eel.

Les Molari-sor sont soupçonnés d'être des clients du clan Eel-ariash, et sont des partisans enthousiastes des rites Hon-eel, y compris les sacrifices de sang et les sports de sang. Ils sont l'un des clans les plus riches de l'ensemble des satrapies, grâce au contrôle qu'ils exercent sur la Caravane d'Etyries et au commerce avec les nains des Monts Von. L'actuel satrape, Ochlo-molari, est un hédoniste obèse qui s'est frotté à plusieurs cultes mystérieux étrangers.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » mer. 29 juin 2022 12:15

Jeff Richard:

Quelques chiffres supplémentaires qui peuvent aider à donner un certain contexte à la noblesse impériale. Il y a environ 5,56 millions de personnes dans les terres du Giron Lunar. Il y en a 1,38 million de plus dans les Provinces. C'est plus de 40 fois la population de Sartar.

Disons qu'il y a 20 000 nobles impériaux (c'est-à-dire les familles qui descendent de l'Empereur Rouge). Mettons la moitié d'entre eux à Glamour, et dispersons les 10 000 restants dans le Giron et les Provinces. Cela nous amène à environ une personne sur mille qui est aristocrate impériale, plus dans l'Ombre d'Argent, moins dans des endroits comme Aggar ou Vanch.

En dehors de l'Ombre d'Argent, l'aristocratie impériale est ou est mariée aux dynasties dirigeantes locales. Par exemple, l'ancienne cité de Raibanth est dominée par la famille Assiday, qui contrôle de nombreux prêtres et temples clés. En Tarsh, la dynastie dirigeante est une branche des Eel-ariash. Et ainsi de suite. Les plus puissantes de ces familles contrôlent des satrapies entières, ont des armées privées et leurs propres divinités. Quand on dit que les princes de Sartar étaient aussi riches que les satrapes Lunars, c'est une affirmation impressionnante !

Même dans les Provinces, les membres de l'aristocratie impériale sont susceptibles de refléter les intérêts et la culture du Glamour, plutôt que la satrapie ou la province locale. Peu d'entre eux savent parler la langue locale des fermiers péloriens - le néo-pélorien est la langue de la noblesse. Si une autre langue est apprise, c'est généralement la Langue du Feu (pour parler avec les anciens dieux de Dara Happa). La maîtrise du tarshite par Phargentes est notoirement faible ! Beaucoup ont été éduqués à Glamour, et les arrangements matrimoniaux reflètent les priorités de Glamour aussi souvent que les ambitions locales.

La compétition entre ces familles est féroce. Le commandement d'une province donne une richesse presque illimitée. Le contrôle de l'Empereur Rouge donne encore plus de richesse et de pouvoir. Certains cherchent même à contrôler le Pont d'Argent entre le monde terrestre et la Lune Rouge. Les Compétitions de Fléchettes permettent aux familles de s'affronter sans menacer l'Empire d'une guerre civile. Assassinats, trahisons, usurpations - tout est permis tant que les impôts sont payés et l'ordre maintenu. Sinon, les Démons d'imposition se déchaînent et des lignées entières sont menacées.

Baghdad comme illustration d'une ville Lunar:

Image

L'amoralité et la paranoïa associées aux Compétitions de Fléchettes ont été citées comme l'une des raisons pour lesquelles certains membres de l'aristocratie impériale préfèrent leurs amis barbares. Sor-eel le Petit était connu pour l'admiration qu'il portait à ses amis barbares. Lorsqu'on lui demandait comment il pouvait faire confiance aux Praxiens dont il s'entourait, il répondait qu'ils le tueraient ouvertement plutôt que de l'empoisonner à son repas. Fazzur l'Instruit (un célèbre associé d'Eel-ariash) a déclaré un jour qu'il se sentirait plus en sécurité sans arme parmi une douzaine de chefs sartarites en colère qu'en compagnie de n'importe lequel de ses "amis" impériaux.

Imaginez la vie d'un membre typique de l'aristocratie impériale. Apprendre à lire et à parler le néo-pélorien dès l'enfance. Initié à un culte Lunar - le plus souvent Yelm, Yanafal Tarnils, Irrippi Ontor pour les hommes, Deezola, Irrippi Ontor, Jakaleel, Hwarin Dalthippa, ou Hon-eel pour les femmes - dès que possible. N'oubliez pas que votre famille dirige probablement le temple, et que les règles peuvent être adaptées, voire enfreintes. Une école d'illumination avec un membre de la famille ou peut-être une école Nysaloréenne. Peut-être êtes-vous destiné à devenir un officier, un administrateur ou un prêtre, ou peut-être avez-vous des domaines familiaux où vous pourriez étudier, méditer ou contempler la Lune Rouge.

Vous vivez dans un monde différent - non seulement des Sartariens et des Praxiens, mais même du reste de la population Lunar !

Donc, si vous imaginez que la plupart, sinon la totalité, de votre famille est Illuminée, beaucoup sont des initiés de la Déesse Rouge, et le Chaos fait simplement partie du monde. Vous connaissez des gens qui ont été bénis ou récompensés par des traits Chaotiques.

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 2 juil. 2022 11:08

Détails du Glorantha Sourcebook sur les Compétitions de Fléchettes / Dart Wars:
viewtopic.php?p=23019#p23019

Les Guerriers de Fléchettes:
viewtopic.php?p=23024#p23024

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » sam. 2 juil. 2022 11:12

Jeff Richard:

Raus de Rone

Raus de Rone n'appartenait pas à la noblesse impériale mais était étroitement lié à un clan impérial. Ses ancêtres étaient une dynastie locale régnante à Kostaddi. Ils firent la paix avec l'Empire Lunar, mais ne rejoignirent pas la Voie Lunar. Au cours du deuxième ou troisième Déclin, l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Raus, Rehn, fit fabriquer l'épée Rone, avec l'aide de son fils Assil et de son petit-fils Vandik. L'épée fut perdue lors du grand déchaînement du Sultan Fou, vers 1448.

À un moment donné, le clan Rone finit par s'installer dans "les Terres Rouges" (alias la satrapie d'Oraya), très probablement au cours du Cinquième Déclin, dans le cadre des colonisations de Hon-eel. Raus lui-même servit avec distinction dans l'Armée Lunar, et reçut le commandement militaire d'une partie des Terres Rouges ("Duc"). C'était impressionnant, étant donné que Raus n'était même pas un initié des Sept Mères.

Bien que Raus ne parlait jamais de la raison de son exil vers la lointaine Prax, les histoires officielles indiquent :

"Les principaux clans de deux provinces se disputaient politiquement depuis des années, mais soudain, l'acrimonie a éclaté en guerre ouverte. Un groupe de clans, ceux qui n'étaient pas en faveur de l'Empereur Rouge, fut écrasé par l'Armée Impériale, mais leur position politique était telle que l'exécution pure et simple des survivants, dont beaucoup n'avaient pas participé directement aux combats, était impossible."

En lisant entre les lignes, Raus était affilié à une famille noble impériale qui cherchait à renverser le Molari-sor. Leur Compétition de Fléchettes dégénéra en guerre ouverte, et Raus fut directement impliqué. La meilleure théorie que j'ai entendue est que Raus essaya de s'emparer de Palbar avec une armée privée, après avoir déstabilisé les Molari-sor avec une rébellion d'esclaves. Cette rébellion d'esclaves se révéla bien plus dangereuse que prévu et l'Armée Impériale écrasa la rébellion avec l'aide de Jar-eel la Tranchante. Raus et les autres furent arrêtés, mais Raus avait suffisamment d'alliés politiques (ou plus probablement les Molari-sor avaient suffisamment d'ennemis) pour être exilé plutôt qu'exécuté.

Ainsi, à Nouvelle Pavis, Raus appartient plus ou moins à la même classe sociale que Sitzmag Lune-rouge et Hucipites (mais sans autorité ni relations), mais à une classe sociale bien inférieure à celle de Sor-eel et Bor-eel (qui se moquent probablement de lui en l'appelant "Duc Raus de Rone" - la moquerie pourrait même être menaçante, étant donné que les Molari-sor sont des alliés des Eel-ariash). Bien entendu, il ne fait aucun doute qu'il ne pourrait jamais occuper le poste de Gouverneur de Prax, même temporairement.

Dès son arrivée dans les Conscessions, Raus s'est tenu à l'écart de la politique provinciale et a évité la politique impériale. Lorsque Sor-eel a été renversé avec Fazzur l'Instruit, Halcyon var Enkorth fut nommé Gouverneur de Prax par Appius Luxius ; on dit que Raus évitait autant que possible le nouveau gouverneur.

Image

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » lun. 4 juil. 2022 09:52

Jeff Richard:

SUPPRESSION DU CULTE D'ORLANTH SOUS L'EMPIRE LUNAR

Comme nous le savons tous, l'Empire Lunar essaie de supprimer certains cultes lorsque cela est possible. Le premier de la liste est bien sûr Orlanth, mais d'autres cultes sont également officiellement désapprouvés, comme Taureau Tempête, Eurmal, Mastakos, Himile, Inora, Valind et Zorak Zoran. Certains cultes hostiles sont tolérés par l'Empire, notamment Oslira (qui doit être approché indirectement par Yelm en raison des crimes Lunars contre les habitants de la rivière).

Mais qu'est-ce que cela signifie ? Dans le Giron Lunar, des bandes itinérantes de sectateurs du Taureau Tempête peuvent être trouvées dans le Doblian et les Plaines de l'Ouest, et les Montagnes Yolp sont un centre du culte de Zorak Zoran. Dans les Provinces Lunars, entre 10 et 25% de la population est encore dévouée à Orlanth (selon la province) et Aggar est un centre d'activités du culte d'Orlanth, bien qu'étant une Province Lunar depuis plus d'un siècle. Comment cela est-il possible ?

Quelques réponses. Tout d'abord, les Lunars ne tuent pas les sectateurs d'Orlanth à vue. En fait, ils font rarement grand-chose contre le culte, sauf dans les zones rebelles occupées (comme Sartar). Les satrapes et les gouverneurs Lunars tolèrent souvent tranquillement le culte tant qu'il reste calme et ne provoque pas de troubles ou de rébellion. C'est pourquoi, à Nouvelle Pavis, le temple de l'Air est resté ouvert et actif à deux pas du temple des Sept Mères (au moins pendant l'administration de Sor-eel).

Deuxièmement, Orlanth a souvent des amis assez importants. Dans les Provinces Lunars, le culte d'Ernalda représente entre 10 et 25% de la population, et ce culte est étroitement associé à Orlanth. Les autres Porteurs de Lumière associés au culte représentent également 6 à 15% de la population locale. Ces cultes sont officiellement autorisés, et parfois même encouragés par les dirigeants locaux - et prendre des mesures fortes contre le culte d'Orlanth pourrait facilement déclencher une rébellion de ses alliés. Les ressources militaires et magiques lunaires sont limitées, et il y a toujours des priorités plus importantes - comme les guerres dans la Passe du Dragon et au-delà, ou dans les Terres Rouges.

Au lieu de cela, l'hostilité des Lunars envers ces cultes se traduit généralement par une hostilité légale et une discrimination. Des taxes supplémentaires, l'exclusion de certaines professions, et la violence populaire occasionnelle (en particulier dans les villes Sairdites). Ainsi, par exemple, dans une grande partie des Provinces Lunars, le culte d'Orlanth n'est pas autorisé à construire de nouveaux temples (et perd souvent des temples avec le temps), du moins dans les zones sous le contrôle de l'Administration Provinciale. Les membres du culte d'Orlanth seront toujours tenus en suspicion par les autorités Lunars. Les anciennes structures tribales dominées par Orlanth Rex ont été remplacées par des dirigeants provinciaux Lunars. Et ainsi de suite. L'espoir est que le culte d'Orlanth disparaisse à force de discrimination et de persécution.

Dans la Passe du Dragon, les choses sont un peu différentes. Orlanth est le dieu dominant et le patron de la dynastie de Sartar. La Passe du Dragon est un champ de bataille dans le conflit magique entre Orlanth et la Déesse Rouge, et la défaite du dieu lui-même est l'objectif. Les défis magiques peuvent prendre des aspects militaires, et les campagnes militaires peuvent être motivées par des objectifs magiques. Le culte d'Orlanth a bien sûr été pris dans ce conflit, mais les motivations étaient essentiellement d'ordre magique. Dans certains cas, les Lunars pouvaient perturber des cérémonies rurales ou profaner de grands temples, tout en ignorant des rituels similaires ou des lieux saints sous leur nez.

Depuis une douzaine d'années, c'est Tatius l'Étincelant, l'École de Magie de Bataille Lunar, qui est à l'origine de cette situation. Comme nous le savons tous, Tatius était un membre important du puissant clan Assiday de la noblesse impériale, un prêtre Yelm et un initié de la Déesse Rouge. Il jouissait des faveurs de l'Empereur Rouge et a même été nommé gouverneur Lunar de la Passe du Dragon afin de mener à bien les étapes finales de cette bataille. Mais même Tatius ignorait largement les cultes Orlanth locaux, sauf lorsqu'une action était nécessaire pour mener à bien ses propres plans.

Le plan de Tatius nécessitait la chute de Citadelle Blanche, où Tatius espérait détruire le point névralgique de l'activité cultuelle d'Orlanth, ce qui aurait permis de vaincre le dieu et de forcer l'entêté Dieu Rebelle à se soumettre à la Déesse Rouge et à son fils. Cela s'est avéré n'être qu'une victoire temporaire (avec d'importantes conséquences secondaires inattendues). Les renversements militaires ont des conséquences magiques et la tentative d'étendre la Frontière Rouge pour couvrir toute la Passe du Dragon a échoué avec le Réveil du Dragon.

De nombreux conflits glorantiens ont souvent un caractère rituel. Les ennemis du culte apparaissent souvent avant que les magies les plus puissantes ne soient invoquées ou que les quêtes héroïques ne puissent commencer... De nombreux temples et cultes n'ont tout simplement pas les ressources nécessaires pour se défendre contre cela, et ne tentent donc pas de le faire en premier lieu.

Le scénario du Bosquet de Pierre-verte dans Les Ruines Fumantes en est un bon exemple. Lorsque les elfes font leur rituel, les joueurs doivent défendre le bosquet contre les ennemis du culte qui ont été "convoqués" par le rituel. Bien sûr, ces trolls ou nains ne croient pas qu'ils ont été convoqués - ils ont probablement prévu depuis le début d'attaquer le bosquet pendant le jour saint des elfes !

Et bien sûr, c'est souvent le cas avec le conflit Lunar-Orlanth. Pendant l'occupation, il était dangereux de faire appel à la magie d'Orlanth car cela attirait également les ennemis d'Orlanth. L'inverse est vrai dans Sartar libéré - il est probable que l'on ne fasse pas trop appel à la Lune Rouge dans le Boldhome post-Réveil du Dragon !

Avatar du membre
7Tigers
Modo
Messages : 2549
Enregistré le : mar. 29 janv. 2019 17:51

Re: l'Empire Lunar

Message par 7Tigers » jeu. 7 juil. 2022 10:14

Jeff Ricihard:

Dans les Provinces Lunars, une grande partie de la classe dirigeante et de la population urbaine est Lunar, tandis qu'une grande partie de la population rurale est "barbare" (j'utilise ce terme dans la perspective du giron Lunar). La population Lunar des Provinces se divise grosso modo en deux groupes :

Les Colons Lunar

L'Empire Lunar a établi plusieurs colonies dans le sud de Péloria. Bien que Bout-du-monde (fondée en 1492) soit la plus importante et la plus impressionnante, plusieurs autres villes ont été fondées ou refondées par des colons du Giron Lunar, notamment Croix de Mirin (refondée par Hwarin Dalthippa en 1347) et Filichet (également refondée par Hwarin Dalthippa en 1347). Le fort de Holay a été fondé par des colons Lunars après la Bataille de Collines Tombantes (1362).

La plupart des premiers colons venaient de Dara Happa ou de Sylila. Les colons ultérieurs (notamment les colonies de Hon-eel) venaient de Doblian, Ombre d'Argent et Sylila. Ces Lunars se sont considérés comme des habitants du Giron pendant des générations, bien qu'ils aient lentement adopté certains attributs "barbares", comme les tatouages dans le cadre d'initiations cultuelles, les échanges religieux, y compris l'adoption de cultes locaux comme celui d'Ernalda et d'autres divinités de la terre, et les Porteurs de Lumière qui sont au moins neutres envers la religion Lunar, et les mariages mixtes avec des familles barbares locales importantes. Comme peu de colons étaient des Dara Happiens de la caste dirigeante, le culte de Yelm est assez petit et Yelmalio a pris en charge de nombreuses fonctions de Yelm.

Après un siècle ou plus, les colonies Lunars parlent le Nouveau Pélorien, mais aussi le Parler Marchand et le dialecte barbare local. Les Sept Mères, Hwarin Dalthippa et Hon-eel sont des divinités vénérées, et les dieux Dara Happiens comme Yelm, Lodril, Oria et Oslira sont adorés aux côtés de divinités barbares comme Ernalda, Yelmalio et Barntar.

Quelques-uns des aristocrates provinciaux les plus riches ont été éduqués dans le Giron Lunars (en particulier Glamour), et sont culturellement originaires des Giron. Mais même d'éminents nobles lunaires, comme Fazzur l'Instruit, ont été élevés dans les provinces. Fazzur, par exemple, est l'oncle de Pharandros (qui est membre du clan impérial Eel-ariash) et possède des propriétés à Tarsh et Sylila, mais il a été élevé à Bout-du-monde et Dunstop, pas à Glamour.

Exemples : Phargentes, Moirades, Pharandros, Fazzur l'Instruit, Jomes Wolf.

Les Barbares Lunarisés

De nombreuses familles dirigeantes locales traditionnelles des Provinces Lunars ont embrassé la religion Lunar pour des raisons d'auto-préservation, d'ambition ou d'éveil spirituel. Beaucoup ont adopté les signes extérieurs de la culture du Giron, mais restent culturellement "barbares", du moins du point de vue des habitants du Giron Lunar. Les tatouages, la structure du clan, les rites d'initiation à l'âge adulte, etc., sont plus ou moins les mêmes qu'avant que leur famille n'adopte la Voie Lunar.

Ces barbares Lunarisés constituent une grande partie de l'Armée Provinciale. Les troupes du Gironse moquent du Corps Autochtone de Bout-du-monde pour leurs invocations à peine déguisées des dieux de guerre traditionnels, dont Humakt, Babeester Gor, et même Orlanth ! Cependant, ils sont initiés aux cultes Lunars tels que les Sept Mères, Hwarin Dalthippa, Hon-eel, Etyries, et même Yanafal Tarnils.

Exemples : Gordius Silverus, Jorad Côté-brûlé, Kangharl.


Brouillon pour Fazzur l'Instruit par Anna Orlova

Image

Répondre