Gestion des parties

Discussions générales sur Mindjammer et papotages divers. La Noosphère est sans limite.
Répondre
Fabrice
Bleu
Messages : 3
Enregistré le : mer. 20 févr. 2019 00:13

Gestion des parties

Message par Fabrice » mer. 20 févr. 2019 14:51

Bonjour,

comme je le dis dans ma présentation je me sent un peu bloqué par le système de jeu, je me pose plusieurs questions et donc je repousse toujours l'idée de lancer un scenar à ma table.

Je pense avoir compris une grande partie des bases du système mais j'aurai aimé savoir comment vous jouez :)

Par exemple utilisez vous des papiers/postits/cartons... pour faire figurer tous les aspects en jeu ou vous basez vous uniquement sur du travail de description dans lequel vous les intégrez ? (par exemple si l'on parle d'un entrepot que visitent les personnages)

A bientôt :)

yodamister
Confirmé
Messages : 45
Enregistré le : dim. 30 avr. 2017 22:48

Re: Gestion des parties

Message par yodamister » mer. 25 sept. 2019 22:17

Hello Fabrice,

J'espère que tu n'es pas resté sur tes questions ; Elles ont été posées il y a longtemps maintenant...

Pour ma part, pas de post-il. Un simple usage "mécanique" construit à partir d'explications/descriptions orales.

Mes Joueurs (des anciens rôlistes) se contentent d'utiliser les Aspects du cadre en s'appuyant sur mes descriptions. On utilise la mécanique de Fate au fil de l'eau.

On parle par exemple de Brume épaisse et volatile (termes issus de ma description). Quand les Joueurs veulent exploiter cet Aspect, ils m'annoncent simplement qu'ils profitent de la Brume pour se cacher (ou autre) et dépensent un point Fate.

Personnellement, je n'ai jamais osé usé de post-it ; la table est déjà suffisamment encombrée ;)

Le seul conseil que je peux te donner c'est de jouer.
Fate est tellement simple qu'il m'a perturbé pendant de longs mois. Et mes joueurs s'habituent doucement.
Mais ce système a littéralement transformé notre façon de jouer, pour le mieux ! Maintenant, mes Joueurs rient de se mettre chacun en difficulté et les scènes n'en sont que plus mémorables !
Une contre-partie toutefois : le joueur le plus simulationiste a quitté la table car pour lui... l'absence de difficulté dans les combats ne l'a pas séduit. Peut-être pas assez de jets de dés peut-être ?

Répondre